Planter les bisannuelles

Le 22 avril 2016 par Stéphane

Lorsque les fleurs d’été ont perdu de leur éclat, il est temps de penser au décor du prochain printemps. C’est le moment de planter les bisannuelles qui fleuriront généreusement massifs et jardinières dès les premiers beaux jours. Quelques gestes simples vous permettront de réussir leur plantation, ce qui est la promesse de belles floraisons.

Des fleurs de mars à juin

Plantation de bisannuellesLes bisannuelles (lire : Les bisannuelles) sont traditionnellement semées de juillet à août, plantées en automne et elles fleurissent au printemps de l’année qui suit. Pensées, pâquerettes, giroflée d'été (matthiola), giroflée ravenelle (cheiranthus) sont les plus populaires mais la lunaire (ou monnaie du pape), le myosotis à la belle floraison bleue, les campanules medium ou l’oeillet de poète (ou d'autres oeillets : il en existe différentes espèces) qui fleurit tardivement sont aussi des valeurs sûres. En les associant, il est possible d’avoir des fleurs pendant tout le printemps.

Le bon moment

La plantation peut commencer dès la mi-septembre mais à cette époque les annuelles sont souvent resplendissantes. Mieux vaut attendre la première quinzaine d’octobre ou même la seconde en climat doux, la terre est encore chaude et fraîche grâce aux pluies d‘automne, cela permet une bonne reprise. Dans tous les cas, l’enracinement doit se faire avant les premiers froids.

Préparer le terrain et les plants

Trempage des godets dans une bassineAprès avoir arraché les plantes annuelles si possible lorsque le sol n’est pas trop humide pour ne pas enlever trop de terre de surface, travaillez le sol à la bêche ou à la grelinette (lire : Connaître les outils pour travailler le sol) en incorporant un engrais organique riche en potasse ou un peu de compost mûr tamisé.

  • Eliminez soigneusement cailloux et mauvaises herbes.
  • Griffez pour affiner la terre et niveler.

Si vous avez semé vos bisannuelles en pépinière ou en caissette, arrachez-les délicatement en conservant une motte autour du plant. S’il s’agit de plants en pots de tourbe, ceux-ci doivent être bien humides. Les plants achetés en godets seront mis à tremper quelques minutes jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air. Laissez le surplus d’eau s’écouler avant de les planter.

Disposer les plants

Myosotis

Tapis de myosotis

Posez les godets ou les plants sur le sol en respectant une distance de 25 à 30 cm de façon à ce que chaque plante puisse se développer sans être concurrencée par sa voisine. Vous jugerez ainsi plus facilement de l’effet produit. Si vous les plantez en massif, constituez de petits groupes de chaque variété en évitant les contours trop rectilignes et les formes trop régulières. Laissez de l’espace entre chaque groupe si vous souhaitez y ajouter des bulbes de printemps.

Le myosotis, qui forme un vrai tapis de fleurs, peut se planter sur le bord ou au milieu du massif ; il habille également avec beaucoup d’élégance le pied des lunaires. Quant aux pensées et aux pâquerettes, elles sont davantage mises en valeur quand elles occupent le premier plan. Les espèces plus hautes (lunaire et oeillet de poète notamment) trouveront place à l’arrière. Pour créer une bordure de grand effet, plantez une même variété sur une grande longueur. Les bisannuelles peuvent aussi combler les vides dans les massifs de vivaces, et les plus basses comme les pensées et les pâquerettes sont parfaites pour composer de belles jardinières de printemps.

Planter, tasser et arroser

Pensées

Pensées

Ouvrez un trou plus grand que la motte. Vérifiez la profondeur en y plaçant le godet, le haut de la motte doit affleurer. Pour aider les jeunes plants à s’enraciner et à s’étoffer vous pouvez sans crainte supprimer les fleurs épanouies (il est préférable de choisir des plantes peu fleuries). Dépotez la plante en démêlant les racines avec les doigts, mettez en place en étalant les racines, puis refermez le trou avec la terre extraite. La motte doit être recouverte de 2 centimètres de terre environ. Tassez doucement avec les mains et rajoutez éventuellement un peu de terre.

Arrosez au goulot même par temps humide pour faire adhérer la terre aux racines et éviter les poches d’air. Si les pluies ne suffisent pas, arrosez régulièrement, de préférence le matin. Appliquez ce principe de plantation pour les sujets cultivés en jardinière mais prévoyez une couche de matériau drainant (billes d’argile ou tessons de pot) avant d’y mettre le substrat composé d’1/3 de terre et de 2/3 de terreau pour balconnières additionné d’engrais à libération lente.

>> Lire aussi : Jardinières : évitez les mauvaises associations

Crédit photos : KitLKat / brianpettinger

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Planter les bisannuelles

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantations.

157 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Aicha
30/09/2014, à Alger

Répondre

Eh bien mes pensées ont bien fleuries et après pof ! plus Rien.... vont-elles reprendre un jour ?