Fleurir la rue devant sa maison

Le 7 mars 2017 par Clémentine Desfemmes

Que l'on vive à la campagne, dans un village ou en ville, on est parfois tenté de cultiver quelques plantes devant sa maison : jardin de trottoir, fleurissement du pied d'un mur... En a-t-on le droit ? Que planter ou semer ? Quelques conseils avant de se lancer...

Des plantes sur le trottoir ?

Fleurir devant sa maison, voilà qui peut sembler bien naturel. Mais ce n'est pas autant forcément autorisé ! Dans un village, ou même en pleine ville, la tentation peut être grande de disposer quelques pots devant une porte d'entrée donnant directement sur la rue, et de semer ou planter le long d'une façade. Certes, des fleurs et de la verdure, voilà qui contribue à améliorer le cadre de vie, mais sachez que les trottoirs (et l'espace public d'une manière générale : place, fontaine, rambarde...) sont à tout le monde, et qu'on ne peut pas y faire ce que l'on veut. Théoriquement, il est interdit de les occuper, par exemple en y installant des végétaux ou du matériel (pots).

Voilà pour ce que prévoit la loi. Cependant, en pratique, les municipalités se montrent généralement tolérantes vis à vis de ces plantations sur la voie publique : certaines villes les encouragent même (Rennes, par exemple). Après tout, c'est toujours autant d'épargné sur le budget "fleurissement" de la commune ! En général donc, tant que vous restez raisonnable et que vos plantes n'occasionnent pas de nuisances pour le voisinage, personne ne vous trouvera à redire. Cependant, pour éviter tout désagrément, mieux vaut demander au préalable l'autorisation en mairie : en effet, la municipalité est tout à fait en droit de vous prier de retirer les pots et d'arracher ou couper les plantes qui empiètent sur l'espace public sans consulter personne.

Fleurissement d'une façade de maison (Segonzac)
Fleurissement d'une façade de maison (Segonzac)Agrandir l'image

Que semer ou planter devant sa maison ?

Semis de fleurs annuelles ou vivaces

L'avantage des semis, c'est d'abord qu'ils se débrouillent tout seuls ! Quelques graines, un peu d'eau pour déclencher la levée, et hop, c'est quasiment gagné. Pas besoin de beaucoup de terre non plus, un interstice entre le pied du mur et le trottoir peut suffire à bon nombre de fleurs : alysse, souci, bourrache, amarante, marguerites, pavots de Californie et coquelicots (lire : Les pavots), belle de nuit, belle de jour, rose trémière, valériane, sédums, erysimum, coquelourde, lin, népéta, monnaie du pape... Les vivaces ont l'avantage de s'installer pour plusieurs années, mais ne boudez pas pour autant les annuelles : elles poussent vite et se ressèment souvent spontanément d'une année sur l'autre. Pensez aussi aux grimpantes, comme la capucine ou l'ipomée, qui partiront à l'assaut d'un treillage, d'un grillage ou de simples arceaux !

Regardez du côté des plantes de mur et des plantes de rocaille, vous devriez y trouver quelques idées d'espèces adaptées à votre sol ou votre exposition ; on trouve également dans le commerce des mélanges de graines "spécial pied de mur".

Pensée (Viola)
Pensée (Viola)Agrandir l'image

Planter des espèces résistantes et peu exigeantes

Pour les "vraies" plantations (plantes achetées en godet ou en conteneur, creusement d'un trou de plantation...), il faut un peu plus d'espace, ou en tout cas un meilleur sol. Or, difficile de creuser dans des cailloux ! Et puis, au pied d'un mur et d'une manière générale, en ville, le sol est souvent mauvais : peu d'humus, beaucoup de cailloux ou de sable... Les jeunes plants auront bien du mal à s'enraciner ! A défaut de disposer de suffisamment de terre, ou de pouvoir enrichir le sol de terreau ou de compost, rabattez-vous sur la culture de plantes en pots (vous pouvez aussi planter directement dans des sacs de terreau préalablement percés pour le drainage). Là encore, choisissez des plantes et des arbustes faciles à vivre : bergénia, millepertuis, graminées rustiques (lire : Graminées : comment les choisir ?), agastache, ceratostigma, fuchsia rustique, sarcococca, osmanthe, buddléia, chèvrefeuille, althéa, lavande, cinéraire maritime... sans oublier la vigne !

Rue fleurie - Ile de Ré
Rue fleurie - Ile de RéAgrandir l'image

Conseil

Evitez d'installer sur la voie publique des contenants onéreux ou des végétaux recherchés. Ceux-ci risqueraient d'être volés ! Pensez aussi aux jardinières et suspensions fleuries, qui s'installent facilement en hauteur lorsque l'espace fait défaut.

Pas de nuisances pour les riverains

Cela tombe sous le sens : au moment du choix des plantes, il faut veiller à ne pas occasionner une quelconque gêne pour les riverains et les autres occupants :

  • Ne pas installer de grands pots sur un trottoir étroit (pensez aux parents avec une poussette, aux personnes âgées ou handicapées) ;
  • Ne pas empêcher l'accès à des équipements techniques (vanne de gaz, arrivée d'eau, etc.)
  • Proscrire les plantes à épines, celles qui sont irritantes, allergisantes (le pollen de certaines déclenche fréquemment des allergies) ou trop envahissantes (attention à l'ampleur que ne manquent pas de prendre les plantes particulièrement vigoureuses, comme certains arbustes) ;
  • N'oubliez pas non plus que les parfums peuvent être dérangeants : évitez donc les plantes fortement parfumées ;
  • Autre point auquel on ne pense pas forcément : attention, dans les lieux très fréquentés, aux fleurs qui attirent les abeilles (risque de piqûre) !

>> Lire aussi :

Pots et plantes grimpantes sur un trottoir
Pots et plantes grimpantes sur un trottoirAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 5

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Fleurir la rue devant sa maison

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantations.

157 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Budleia
16/09/2016, à

Répondre

Je viens de voir au pied du muret en limite de trottoir et sur le trottoir une magnifique touffe de belles de jour blanches;un joli cadeau d'oiseau : que faire laisser ou arracher? Je crois que je vais attendre une mise en demeure pour agir ... c'est si rare de voir les mégots ou les papiers remplacés par des fleurs

Jean-christophe
05/06/2015, à Fontaine-lès-dijon

Répondre

Il ne faut pas oublier que certaines plantes supportent très mal les pipis de nos amis à quatre pattes. Il faut par expérience en tenir compte. Les répulsifs sont peu efficaces............et coûteux !

Dany3012
21/08/2014, à Bagnols les bains

Répondre

Ces articles sont vraiment tres intéressants et les conseils donnent envie de les mettre en pratique

Mamycathy
13/06/2014, à Saint-mandé

Répondre

Je m'insurge contre le "risque de piqures" à propos des abeilles. On entend ça partout. NON, les abeilles ne piquent que si on les ennuie, sinon elles préfèrent butiner les fleurs. Par contre, ce sont les guêpes qui rôdent sur nos aliments pendant les repas en plein-air, et piquent sans trop de raison. Je suis souvent entrée dans des jachères fleuries -donc pleines d'abeilles- sans être piquée. Par contre, essayez de chasser brusquement les guêpes de votre table, et vous risquez, là, de vous faire mordre ou piquer. Donc, dans les rues, pas de risque !

Panica
25/05/2014, à Angouleme

Répondre

Ayant un commerce dans un quartier industriel,l'année dernière j'ai semé des roses trémières qui ont bien prises,et j'ai hâte de les voir fleurir.Nos clients sont surpris et me demandent de leur garder des graines. Comme quoi les gens observent et apprécient!