Jardin trop humide : que faire ?

Le 22 janvier 2016 par Isabelle C.

La plupart des plantes n'apprécie pas les terres humides et souvent froides. Heureusement, au potager comme au jardin d'ornement, des solutions existent pour améliorer le drainage... ou faire fi de ce handicap avec des plantes adaptées aux sols humides !

Solutions de culture hors-sol pour potager humide

Votre terrain peut être humide pour plusieurs raisons (nature du sol, relief...). Si vos ambitions en matière de potager restent modérées, la première option qui se présente à vous est tout simplement de ne pas en tenir compte. En effet, pour réaliser un potager sur une petite surface en terrain humide, sans se lancer dans de grandes opérations de terrassement et de drainage, les méthodes dites « hors-sol » peuvent être une bonne option.

Potager en lasagne : mise en place
Potager en lasagne : mise en placeAgrandir l'image

Culture sur buttes, en carré, sur lasagne ou sur botte de paille : ces pratiques permettent de s'affranchir des contraintes du sol, quelles qu'elles soient. Attention toutefois ; bien que ce genre de pratique ne demande pas l'intervention de gros engins motorisés, elles supposent un travail important de manutention (apport de terre et/ou de matière organique en quantité).

Culture de plantes ornementales adaptées aux sols humides

Les zones humides ne sont pas synonymes de terres infertiles, loin de là. Le jardin d'ornement y trouve sa place quel que soit le degré d'humidité (de frais à détrempé) du sol ou le type de végétation : vivaces (anémone du Japon, Carex, Hosta, primevères, Miscanthus, fougères, prêles…), arbustes et arbres (cornouillers à écorce ou à fleurs, hortensias, corête du Japon, saules...).

>> Lire : Jardiner en terrain humide

Fougères et prêles
Fougères et prêlesAgrandir l'image

Le drainage des terrains humides

Drains et fossés collecteurs

On vient de le voir, la pratique du jardinage sur terrain humide implique un certain nombre de contraintes : modes particuliers de culture et sélection de plantes adaptées à ce milieu. Pour se libérer de toutes ces contraintes, et pouvoir jardiner « normalement », la solution la plus efficace, mais également la plus lourde physiquement et financièrement à mettre en place, est un système de drainage destiné à recueillir et évacuer l'excédent d'eau au-delà du terrain.

Système de drainage du sol par tuyaux enterrés
Système de drainage du sol par tuyaux enterrésAgrandir l'image

Pour cela, vous pouvez avoir recours à :

  • la pose de drains (canalisations) en PVC ou en terre cuite ;
  • l'ouverture de fossés collecteurs remplis de graviers.

Selon l'usage du terrain (pelouse, culture potagère, verger), la pose des drains et l'ouverture des fossés se font plus ou moins en profondeur (compter entre 50 et 80 cm de profondeur pour des cultures potagères). Ils sont disposés en arêtes de poisson, du point le plus haut du terrain vers le point le plus bas, où sera installé un puits perdu d'environ 1,50 m de profondeur destiné à recevoir l'eau collectée.

Fossé collecteur rempli de gravier
Fossé collecteur rempli de gravierAgrandir l'image

Drainage simple du trou de plantation

Si vous ne voulez pas vous lancer dans un grand chantier d'assainissement du sol, et si votre terrain n'est pas gorgé d'eau en permanence, contentez-vous de drainer seulement l'emplacement des futures plantations : creusez un trou plus grand et surtout plus profond qu'un trou de plantation normal. Tapissez-le d'au moins 40 cm de galets et de gravier pour que l'eau puisse s'infiltrer bien en deçà de la motte, puis mélangez à la terre extraite avec du sable et un peu de gravier fin, avant de l'utiliser pour reboucher le trou. La terre extraite peut également être intégralement remplacée par une bonne terre de jardin.

Puits de drainage
Puits de drainageAgrandir l'image

Le drainage des sols argileux

Si votre sol est imperméable ou compact, comme peuvent être les sols argileux, la pose de drains est inutile. Il est possible de modeler le relief de la surface du sol (former un large ados) pour faire en sorte que l'eau s'écoule de par et d'autre du terrain, vers des fossés latéraux de récupération.

Toutefois, la meilleure solution reste de rendre ce sol plus perméable. On va donc s'employer à améliorer sa structure par l'apport d'amendements calcaires et humiques (compost, engrais verts...).

Jardin au sol mal drainé
Jardin au sol mal drainéAgrandir l'image

Comment savoir si le sol est assez drainant ?

Faites ce test : lorsque la pluie s'annonce, creusez un trou de 50 cm de profondeur et de large, dans la zone la plus basse de votre jardin. Après une forte averse, observez votre trou.

  • Si l'eau s'est évacuée en moins d'une heure, votre sol est trop drainant.
  • Si l'eau met entre un ou deux jours pour se vider votre sol est bien drainé ;
  • Si l'eau met plus de trois jours pour disparaître, le drainage est insuffisant ; au-delà d'une semaine, la pose de drains s'impose !

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Jardin trop humide : que faire ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la terre, le sol.

251 questions

Voir tout Poser une question