Semis de tomate

Le 27 mai 2014 par Xavier Gerbeaud

La plupart des jardiniers attendent le printemps pour acheter leurs plants. Or, le semis des tomates est facile à réussir; il permet de cultiver des variétés originales, savoureuses, anciennes, d'étaler les récoltes et le tout, en faisant de belles économies. Essayez !

Cette année, je sème des tomates !

Grappe de tomatesIl faut avoir cultivé ses propres tomates au jardin (lire : Culture de la tomate) pour comprendre toute la différence qui existe entre le produit de ses propres récoltes, et ces choses rondes, rouges, farineuses et insipides que l'on vous propose dans le commerce... (lire : Le goût des tomates).

Les jardiniers amateurs se lancent donc généralement dans la culture de plants, qu'ils achètent en godets au printemps. Avec parfois une déception : bien souvent, ils achètent en jardineries des barquettes d'hybrides F1, productives, sans souci, mais par trop classique et d'une saveur quelquefois décevante.

La solution ? Semer ! Dans les catalogues, vous trouverez des centaines de variétés, anciennes, récentes, petites, grosses, jaunes, rouges, rondes, pointues... Une diversité et une richesse introuvables en plants. Un sachet coûte quelques euros, et le semis ne présente pas de difficulté.

>> Lire aussi :

Le semis de tomate, facile à réussir

Le semis de tomate est à la portée des débutants. Bien entendu, en début d'année, on ne parle pas de semis en pleine terre. Mais il peut être réalisé sans équipement sophistiqué : une simple caissette de polystyrène placée derrière une fenêtre bien éclairée peut suffire.

Quand semer la tomate ?

Les premiers semis peuvent être réalisés dès la fin janvier. Il se pratique en caissette, au chaud dans une serre chauffée (lire : Anticiper semis et boutures : mini-serres et tapis chauffants ainsi que Les semis à chaud) ou à l'intérieur, une température de 18° à 20°C étant requise. En semant tôt, vous pourrez avancer les dates de récolte, mais attention ! Les jeunes plants d'une quinzaine de cm que vous obtiendrez dans 2 mois ne pourront être repiqués immédiatement en pleine terre. A la fin mars, il ne fait pas assez chaud dehors pour qu'ils poussent, et une gelée un peu forte leur serait fatale. Il faudra donc par la suite les faire grandir à l'abri, sous serre ou sous châssis.

En mars, vous sèmerez (toujours à l'abri) des variétés précoces qui pourront être plantées directement en terre dès la fin du mois d'avril.

Vous pouvez poursuivre ces semis jusqu'en mai (si votre climat l'autorise, le semis peut alors être pratiqué en pleine terre). Repiqués à la mi-juin, vos plants commenceront à produire vers la fin août. Un étalement des récoltes bienvenu !

>> Lire aussi : Où semer les légumes ?

Semis de tomate en pratique

Matériel nécessaire

Avant toute chose, réunissez le matériel nécessaire :

  • graines de tomate
  • caissette pour semis (idéalement, avec couvercle transparent)
  • terreau spécial semis
  • eau d'arrosage (brumisateur)
  • éventuellement semoir à graines
  • étiquettes (pour distinguer vos semis)

Préparation

caissette pour semis

Lit de billes d'argile

Comme souvent, il est recommandé de faire tremper les graines dans l'eau la veille du semis. Ce n'est pas indispensable, mais cela permet de faciliter la germination en ramolissant l'enveloppe extérieure.

Recouvrez le fond de la caissette d'une couche de gravier ou de billes d'argile de 2cm d'épaisseur, pour assurer un bon drainage. Recouvrez d'un terreau spécial semis, ou d'un mélange terreau horticole + sable à parts égales.

Semis

Semis de tomate au semoir à graines

Semis au semoir à graines

Semez les graines une à une, avec un semoir si elles vous semblent difficiles à manipuler. Espacez-les de 4 ou 5cm en tous sens. Saupoudrez ensuite d'une fine couche de terreau (3mm d'épaisseur environ).

tuteur pour les tiges d'anthurium

Tassement de la terre dans la caissette

Tassez délicatement la surface, avec le plat de la main ou mieux, à l'aide d'une petite planche en bois. Les graines seront ainsi mises au contact de la terre.

Arrosage

tuteur pour les tiges d'anthurium

Brumisation des graines

Il est nécessaire d'apporter de l'eau pour que la germination démarre. Hors de question d'arroser : employez plutôt un brumisateur (un accessoire très utile pour les jardiniers !).

Mise en place

Ceci fait, recouvrez la caissette de son couvercle; une plaque de plexiglass ou une vitre conviennent aussi, si votre caissette est "maison".

Placez le tout dans la serre chauffée, ou dans une pièce très lumineuse de la maison. Lorsque les jeunes plants sortent de terre, ôtez le couvercle.

Par la suite...

Etiquettes

Si vous semez dans plusieurs caissettes, n'oubliez pas de planter vos petites étiquettes, qui vous permettront de reconnaître les variétés au moment du repiquage.

Repiquage

Lorsque vos jeunes plantes comportent 2 vraies feuilles, il est temps d'envisager le repiquage. Repiquez en godets de tourbe (qui peuvent être mis directement en terre), ou dans des godets en plastique récupérés de vos achats de vivaces et annuelles, et soigneusement nettoyés.

En plaçant vos godets à l'extérieur l'après-midi, vous les endurcirez en prévision de la plantation des tomates.

>> Lire aussi :

Crédit photos : X.G.

Commentez cet article 23

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Semis de tomate

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la tomate.

558 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Domino 49
21/05/2015, à Vezins

Répondre

Pour l'arrosage des semis plutôt qu'un brumisateur (fatiguant de pomper avec la gâchette quand on a des douleurs aux doigts j'ai 61 ans ) j'utilise une bouteille de soda à laquelle j'ai percés le bouchon de 5 trous de 0.8m/m (le diamètre d'une aiguille à coudre).on appuie plus ou moins sur la bouteille l'arrosage se fait en douceur sans fatigue .on peut utiliser différent volume de bouteille :0.5l,1l,1.5l.on peut aussi ,quand les pousses ont pris de la force ,utiliser un bouchon percé d'une dizaine de trous (arrosage plus important ). salutations

Gerard le 22 02 2015 à beauchamp
22/02/2015, à

Répondre

L'année passé j'ai semé ,pour la premiere fois des graines que j'ai récupéré de mon jardin,au fond d'un bac en polysterène je m'est 10 cm de fumier de cheval puis un peu de compost maison, je recouvre de 15 cm de terreau,et cela pousse super bien, avec un voile hivernage dessus.

Moignot
21/02/2015, à Vallègue

Répondre

Je fais mes semis de tomates depuis des années(40 ans environ),je n'ai jamais eu de problèmes,tant pour les semis que pour le repiquage.il y a deux ans j'ai acheté des godets de tourbe,et là,dés l'instant ou mes plants furent au contact de la tourbe plus rien n'a poussé ,j'ai répeté l'opération l'année suivante , il me restait des godets et là, le même phénoméne s'est reproduis je pense que l'acidité de la tourbe a bloqué la croissance de mes plants,,j'ai pu en sauver quelques uns en les replantant dans des godets en plastique,du coup je déconseille les godets de tourbe pour le repiquage des tomates en tous cas.d'autres amis jardiniers ont fait à leur dépends le même constat que moi alors godets de tourbe ou pas?

Cocolapatache
15/02/2015, à

Répondre

Bonjour, j'ai fait des semis de tomates. rapidement levées, elles ont tout de suite poussées en hauteur avec des tiges toutes fines. que dois-je faire pour que les pieds se renforcent?

Le mouel
06/03/2014, à Givrand

Répondre

Depuis 17 ans je repique mes jeunes plants dans des bouteilles d'eau,d'un litre et demie,en plastique.aprés avoir sectionné le cone et entaillé le fondd'un coups de cutter,dans un mélange de terre de jardin,terreau+compost,je garde mes plants dans une serre froide .début mai,le plante.dans un trou,profondeur un fer de béche une grosse poignée de consoude fraiche un peut de terre puis le tuteur le plant et arrosage au goulot . au cour de la culture, purin de consoude dans l'eau d'arrosage .ensuite récolte et" le roi n'est pas mon cousin " jamais de bouillie bordelaise récolter ses graines pour l'année suivante pour que la féte continue..

Voir tous les commentaires (23)

Ceci peut aussi vous intéresser