Repiquage : en pratique

Le 12 décembre 2016 par Isabelle C.

Les semis de légumes ou de fleurs sont finis ? Les jeunes plants sont sortis et les premières feuilles apparaissent déjà ? Voici venu le moment du repiquage !

Qu'est-ce que le repiquage ?

Semis de tomate sous châssisLe repiquage consiste à prélever un jeune plant de son emplacement initial pour le replanter soit dans un contenant plus grand soit en pleine terre.

Plusieurs situations nous amènent à effectuer un repiquage :

  • Lorsque les semis ne sont pas effectués en place c'est à dire faits en pépinière, sous châssis, en caissette ou en godet et qu'il faut ensuite installer les jeunes plants dans le potager ou les massifs.
  • Lorsque les graines sont semées très serrées (soit parce qu'elles sont très petites et qu'il est difficile de les mettre en terre une par une, soit parce que l'on souhaite rentabiliser l'espace dédié aux semis à son maximum) ou dans un contenant réduit (godet). Une fois le plant sorti de terre, il ne possède plus suffisamment d'espace pour pouvoir se développer correctement ; il est donc nécessaire de l'installer ailleurs, d'autant plus que cette situation peut favoriser le développement de maladies telles que la fonte des semis.
  • Lorsqu'on souhaite installer à un endroit précis des semis spontanés.

En pratique

Prélèvement de plants à la fourchetteQuelques heures avant de procéder au repiquage, arrosez les jeunes plants à repiquer.

  • Pour les semis effectués serrés, les semis en terrine ou ceux sous châssis, vous allez devoir prélever délicatement les plants, sans les abimer ni abimer les plants voisins ; une fourchette vous sera très utile !
  • Pour les plants qui sont en godets individuels, démoulez-les doucement en veillant à ce que la motte reste bien collée aux racines.

Deux situations vont ensuite se présenter...

Plants avec motte

Repiquer des plants avec leur motte (tomates, courges...) à l'aide d'une houe ou d'un transplantoir : plantez l'outil dans le sol, faites-le pivoter vers vous et installez le plant avec sa motte dans le trou ainsi créé. Retirez l'outil et recouvrez le plant de terre. Tassez pour que la motte et les racines soient bien en contact avec la terre puis arrosez.

Avant le repiquage, n'hésitez pas à démêler les racines qui se sont enroulées sur elles-mêmes, voire à couper le fond de la motte avec une lame tranchante.

Plants à racines nues

Repiquage d'un plan à racines nuesRepiquer les plants à racines nues (c'est-à-dire les plants dont les racines ne sont pas protégées par une motte de terre) à l'aide d'un plantoir : enfoncez votre plantoir en terre pour faire un trou et glissez-y le plant en prenant soin de ne pas faire remonter les racines. Pressez la terre autour du plant et arrosez.

Le repiquage des plants à racines nues peut demander quelques opérations préalables destinées à favoriser leur reprise :

  • praliner les racines, c'est-à-dire les enduire d'une bouillie d'eau et de terre, idéalement enrichie de bouse de vache (!) ou encore d'un pralin acheté en jardinerie
  • raccourcir les racines, si celles-ci sont trop longues ou abimées (poireaux)
  • couper le haut des feuilles (laitues)

Gare à la motte !

Attention : si vous êtes amenés à repiquer plus d'une fois un même plant, veillez à ne pas casser la motte qui entoure les racines.

Différents types de repiquage

La plupart du temps, les jeunes plants sont enterrés au niveau du collet, celui-ci se trouvant alors au ras du sol. Toutefois, il peut arriver que le plant doive « flotter », le collet se trouvant alors légèrement au-dessus du sol. C'est le cas des laitues, chicorées, fraisiers...

Pour d'autres, il peut être conseillé de repiquer le plant profondément ; c'est le cas des tomates pour lesquelles les premières feuilles sont enterrées afin que de nouvelles racines poussent sur la portion de tige se trouvant sous terre.

A quel moment repiquer ?

Godets de repiquageIl faut savoir que le repiquage entraine un arrêt de la végétation (du développement) de la plante et qu'il lui faudra quelques jours pour reprendre sa croissance. Plus la plante est jeune, plus il lui est facile de se remettre de cette opération. Aussi, il est conseillé d'effectuer les premiers repiquages le plus tôt possible, dès que les premières vraies feuilles sont sorties (2 ou 3).

Quoi qu'il en soit, les plants repiqués sont des plantes fragilisées ; lorsqu'il fait chaud, procédez plutôt en fin de journée, quand les températures commencent à baisser. Vous éviterez ainsi la déshydratation du plant.

>> Lire aussi :

Crédit photos : XG

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Repiquage : en pratique

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les semis de légumes.

278 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Josiane
26/04/2014, à Jard sur mer

Répondre

A quelle lune montante ou descendante ?? doit on repiquer les plans de légumes merci jjmaire@laposte.net

Maryanne
22/05/2011, à Champagnole

Répondre

Je debute dans le jardinage et j aimerais planter des salades frisée a quel moment doije le faire