Rouille

Le 19 septembre 2016 par Clémentine Desfemmes

La rouille est une maladie cryptogamique qui touche de nombreux végétaux. Si elle ne menace pas la survie de la plante atteinte, elle cause en revanche des dommages d'ordre esthétique et un affaiblissement du végétal.

Quels végétaux sont concernés ?

Feuilles de poirier atteintes de rouille

Rouille sur feuilles de poirier

De nombreux végétaux peuvent être atteints par la rouille : arbres, arbustes, fleurs, plantes vertes d'intérieur, légumes, fruitiers... Parmi les plantes les plus fréquemment touchées, citons le rosier (lire : Des rosiers jamais malades), le pélargonium, le fuchsia, la rose trémière, la jacinthe, les conifères, la menthe, le groseillier, le poirier, le haricot, ou encore la pomme de terre.

Symptômes et dégâts

La rouille est assez facile à repérer et à reconnaître. La face supérieure de certaines feuilles présente des auréoles rougeâtres ou jaunâtres, et lorsque l'on retourne la feuille, on découvre, sur sa face inférieure, de petites pustules poudreuses dont la couleur varie du beige au brun, en passant par le jaune et le orange.

Les feuilles atteintes assurent moins bien leur fonction photosynthétique, la chlorophylle étant détruite par endroits. Elles finissent par tomber. La plante est ainsi affaiblie (fleurs moins abondantes et plus petites, récolte de fruits et de légumes considérablement réduite, ralentissement de la croissance...), et son aspect devient peu esthétique. Dans les cas les plus graves, la totalité des feuilles peuvent tomber, mais la survie du végétal est rarement menacée. La rouille est ainsi une maladie gênante, mais peu dangereuse.

Causes de la maladie

Tiges d'ail atteintes par la rouille

Rouille de l'ail (Puccinia allii)

La rouille est causée par un champignon : c'est une maladie cryptogamique. En fait, de nombreux champignons différents peuvent être responsables de ce que l'on nomme "rouille" : derrière ce terme se cachent donc de nombreuses maladies dont les symptômes et les dégâts sont similaires.

Le champignon -et donc la maladie- se développe entre le printemps et l'automne. Il est transporté par le vent, ou transmis par contact (contamination d'une plante par une autre, outil de jardinage mal nettoyé...). Il passe l'hiver dans les débris de végétaux (feuilles, branches...), où il attend le retour du printemps pour reprendre son développement et contaminer de nouveaux hôtes.

Facteurs favorisant l'apparition de la rouille

Les champignons causant la rouille se développent mieux lorsque le temps est pluvieux, ou l'ambiance humide (serre). Des arrosages répétés du feuillage en été favorisent aussi l'apparition de la maladie. Enfin, une mauvaise circulation de l'air (lieu confiné, végétaux trop serrés les uns contre les autres, feuillage très dense...) est également une cause d'apparition de la rouille.

Bien souvent, lorsque les conditions deviennent moins favorables au champignon, la maladie disparaît d'elle-même (moins d'humidité, meilleure aération...).

Comment lutter ?

Le premier geste à adopter en cas d'attaque de rouille est de couper les feuilles atteintes et de les brûler. Ensuite, il faut lutter contre le champignon, en appliquant un traitement antifongique biologique (par exemple une solution à base de soufre), ou un traitement naturel comme le purin de prêle ou d'ortie, ou encore un traitement à base d'huiles essentielles.

>> Lire : Parasites et maladies au verger et au potager au printemps

Crédit photos : flickr.com / Marylise Doctrinal - Georgy Pestsov

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Rouille

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les maladies.

559 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Trestigres
10/04/2012, à Bruxelles

Répondre

Contre la cloque du pêcher j'ai testé avec succès, quand celle-ci est déjà installée: 1° éliminer toutes les feuilles cloquées; 2°pulvériser un jus fabriqué à base d'ail, d'huile d'olive et d'eau. Les feuilles repoussent saines à 99%. Recette: Ecraser 300 gr de gousses d'ail (ou les mixer), mettre dans un pot en y ajoutant une cuillère à soupe d'huile d'olive, bien mélanger, fermer, et attendre 12h. Ajouter à la mixture 1 l. d'eau de pluie, filtrer au travers d'un chinois fin, et conserver en bouteille au frigo. Le mélange concentré s'utilise dans la proportion d'1/20ème en pulvérisateur. Bien pulvériser les feuilles et branches par dessus et par dessous. Good luck!