Oïdium (maladie du blanc)

Le 19 mai 2017 par Xavier Gerbeaud

La "maladie du blanc" est un champignon qui attaque nombre de cultures, aussi bien au jardin d'ornement qu'au verger ou au potager... L'humidité et les écarts de température importants entre la nuit et le jour favorisent son apparition; d'où une présence accrue en mai et en septembre. Comment lutter ?

Symptômes

L'oïdium fait partie des maladies cryptogamiques bien connues des jardiniers. Tout commence par l'apparition d'un feutrage blanc d'aspect farineux sur les feuilles, les tiges et parfois les fleurs. Souvent, l'oidium provoque une déformation des feuilles, qui se gondolent et se boursouflent : l'horreur !

Mildiou sur feuille de cucurbitacée
Mildiou sur feuille de cucurbitacéeAgrandir l'image

Cibles

Ce champignon appartient à une famille nombreuse, dont les différents membres s'attaquent au rosier (lire : Des rosiers jamais malades), au pied d'alouette, au bégonia... au melon, à la courgette, à la tomate... à la vigne, au pommier, au groseiller à maquereau... Bref, des généralistes !

Action préventive

Comme souvent au jardin, dans le double but d'une meilleure efficacité et d'une moindre pollution chimique, on tâchera de mener une action préventive.

Feuille de tomate atteinte de mildiou
Feuille de tomate atteinte de mildiouAgrandir l'image

Dans le cas de l'oïdium, celle-ci est multiple :

  • espacer suffisamment les plants, nettoyer régulièrement autour des plantations, dégager le centre des rosiers pour que l'humidité ne persiste pas longtemps (un facteur favorable à l'apparition de la maladie),
  • supprimer rapidement les parties ou sujets atteints afin que la maladie ne se propage pas trop vite,
  • lorsqu'il fait chaud, veiller à ne pas arroser le feuillage,
  • traiter préventivement les sujets sensibles.

Traitement au soufre

Généralement appliqué en pulvérisation, le soufre s'achète sous forme de "poudre à mouiller" que l'on dilue donc dans l'eau. Respectez les doses indiquées sur l'emballage; les augmenter n'améliore pas l'efficacité du traitement. A noter: comme tout traitement pulvérisé sur les feuilles, ne pas traiter par forte chaleur.

Pulvérisateur de jardin à pression
Pulvérisateur de jardin à pressionAgrandir l'image

Si vous n'avez effectué aucun traitement et que la maladie se déclare, traitez dès l'apparition des premiers symptômes; mais vous êtes prévenus : au-delà de 10 à 15% de surface atteinte, cela s'avèrera inefficace...

Vous pouvez aussi essayer un traitement à base d'huiles essentielles.

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 20

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Oïdium (maladie du blanc)

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les maladies.

565 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Julienb
19/07/2017, à Lumes

Répondre

J'ai une haie qui forme un V (30m+30m env) de bébéris pourpre, et une moitié de cette haie (30m donc) est infectée totalement par la maladie. Le souffre peut aider à la sauver ? Mais quand l'appliqué ? En hiver ? Ou maintenant ?

Marietherese
21/07/2016, à La rochelle

Répondre

J'ai un pommier dont la racine et quelques branches sont recouvertes d'une mousse ou plutôt un duvet blanc que dois je faire? En dessous se ce pommier il y a 2 plants de tomates

Marie the nurse
29/07/2015, à Alsace

Répondre

Bonjour, j'ai lu dans un livre de jardinage bio qu'on pouvait traiter l'oïdium avec du lait de vache dilué à 50% avec de l'eau. quelqu'un a déjà testé ? si oui, est-ce-que ça a fonctionné ?

Thérèse
11/07/2015, à Lyon

Répondre

Chez moi, les pieds de ciboullette sont efficaces, mais seulement lorsqu'ils ont 2 ou 3 ans.

La mouette
29/06/2012, à Savigny sur orge

Répondre

Mon frere a un figiuetplein sud et adossè au mur en molieres semble atteint par leoidium quel tratement?

Voir tous les commentaires (20)