Rosier : maladies courantes

Le 2 juillet 2014 par Xavier Gerbeaud

Si la rose est la reine des fleurs, garder des rosiers en bonne santé nécessite quelques efforts de la part du jardinier. Voyons ensemble quelles sont les principales affections touchant les rosiers, et comment les prévenir ou les contrer.

La sagesse voudrait...

Avant de traiter des maladies, un petit rappel s'impose. Plus les conditions "normales" de culture d'une plante sont réunies, et moins celle-ci est sujette aux diverses maladies.

Ainsi, les rosiers apprécient généralement un sol léger et neutre, un emplacement ensoleillé et bien aéré. Les sols calcaires ne sont supportés que par quelques porte-greffes (églantiers...). Les rosiers possédant un système racinaire puissant, les sujets cultivés en bacs, contraints, sont donc fragilisés.

Enfin, les rosiers modernes s'avèrent généralement très résistants aux maladies. Vous le constaterez si vous en plantez.

>> Lire : Des rosiers jamais malades

Maladie du rosier : oïdium
Maladie du rosier : oïdiumAgrandir l'image

Rouille

On la détecte généralement par la chute précoce du feuillage. Elle prend la forme de pustules poudreuses et oranges sous les feuilles, ou bien d'auréoles rougeâtres sur le dessus. Le champignon se transmet au gré du vent, du printemps à l'automne.

En préventif, évitez la proximité de plantes qui sont sujettes à cette affection, comme la rose trémière notamment.

En curatif, supprimez immédiatement les feuilles contaminées. Pulvérisez de l'extrait de prêle.

> en savoir plus sur la rouille des plantes

Rouille - Maladie
Rouille - MaladieAgrandir l'image

Pucerons

Les pucerons, grands amateurs de sève, adorent les jeunes pousses et bourgeons des rosiers, qu'ils assaillent généralement au printemps.

En préventif, au printemps, arrosez à 3 reprises espacées de 2 semaines vos rosiers au pied avec une solution de purin d'orties.

En curatif, vous pouvez pulvériser de l'eau savonneuse ou du purin de fougère sur le feuillage, le soir. Si l'attaque est limitée, vous pouvez essayer la lutte biologique à l'aide de coccinelles (dont les larves raffolent des pucerons), voire écraser les quelques pucerons du bout des doigts. C'est peu ragoûtant, mais c'est efficace !

Pucerons
PuceronsAgrandir l'image

Taches noires

Cette maladie spectaculaire rend les feuilles jaunes, avec des taches arrondies du violet au noir. Elle est provoquée par un champignon, le marsonia, qui sévit surtout lors des fortes chaleur.

Il est bon de rappeler que ce genre de maladie peut "hiverner" et rattaquer vos plantes d'une année sur l'autre. En préventif, il est donc utile de rappeler la nécessité de nettoyer convenablement vos rosiers à l'automne (suppression des feuilles malades, du bois mort, et traitement de fond à la bouillie bordelaise).

En curatif, supprimez les feuilles atteintes pour limiter la propagation et pulvérisez une solution d'extrait de prêle.

>> Lire aussi : Marsonia (maladie des taches noires)

Marsonia - Maladie des taches noires (Rosier)
Marsonia - Maladie des taches noires (Rosier)Agrandir l'image

Chlorose

La chlorose est diagnostiquée lorsque le feuillage du rosier s'éclaircit peu à peu, jusqu'à devenir jaune clair / blanc. C'est généralement le signe qu'il n'arrive pas à puiser le fer dans le sol, qui est certainement trop lourd ou trop calcaire.

En préventif, achetez vos rosiers chez un pépinièriste local, qui choisit des porte-greffes adaptés au sol de votre région. Incorporez un bon compost à la plantation; faites un large trou (lire : Planter un rosier).

En curatif, faites régulièrement des apports de fer en solution dans l'eau d'arrosage (disponible dans les jardineries sous l'appellation "anti-chlorose").

Oïdium

L'oidium est une maladie due à un champignon microscopique. Parfois dénommé "blanc des rosiers", il prend l'aspect d'un feutrage de la partie supérieure des tiges (feuilles et bourgeons).

Les attaques suivent généralement les fortes variations de températures, au printemps et à l'automne, lorsque qu'il fait frais la nuit et parfois assez chaud la journée.

En préventif, pulvérisez au printemps du soufre micronisé.

En curatif, essayez l'extrait de prêle (traitement biologique) à pulvériser plusieurs fois à une semaine d'intervalle. Si l'attaque est modeste, supprimez les parties attaquées.

Oïdium sur rosier
Oïdium sur rosierAgrandir l'image

Crédit photos : X.G.

Commentez cet article 30

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Rosier : maladies courantes

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les rosiers.

472 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Balloco
17/03/2014, à Visan

Répondre

J' ai des jeunes rosier , ils vienne juste les feuilles et elles sont toutes rouge, pourquoi et que faire . merci de votre réponse

Richardunord
17/07/2012, à Waterloo

Répondre

Je voudrais répondre à cécilie qui (en 2008) se plaignait des araignées de son jardin... je lui conseile de lire http://www.gerbeaud.com/nature-environnement/araignees-jardin-auxiliaires-utiles.php?utm_campaign=ml203&utm_medium=email&utm_source=dl qui ext une excellente vulgarisation ! pour se familiariser avec les araignées un petit tour dans mon blog arachnides http://richardunord6.skynetblogs.be/ richard

Aube1978
28/05/2011, à Hensies

Répondre

Peut on pulveriser de la decoction de prêle apres avoir pulverisé du savon noir contre les pucerons

Demeese
24/02/2011, à La rochelle

Répondre

Pourquoi un rosier a-t-il les branches rouges ?

Chipouillette
15/01/2011, à Le pian medoc

Répondre

Bonjour, moi aussi j'ai un rosier dont les feuilles sont trouées et rongées sur les bords c'est bizarre... de quoi s'agit il ? je n'ai pas vu de réponse merçi de bien vouloir m'aider

Voir tous les commentaires (30)

Ceci peut aussi vous intéresser