Thrips

Le 6 mai 2017 par Clémentine Desfemmes

Les thrips sont de minuscules insectes parasites de nombreuses plantes. S'ils provoquent rarement la mort du végétal, les dommages sont d'ordre esthétique, et ils peuvent nuire à la qualité des récoltes. La lutte contre les thrips repose d'abord sur la prévention, car il n'est pas facile de les éliminer.

Symptômes

Dégât de thrips sur feuille de tomate

Dégâts sur feuille de tomate

Le feuillage de vos plantes est marqué de minuscules taches grises, prenant l'aspect de stries argentées avec le temps ? Les jeunes pousses, les fleurs et les fruits se déforment, puis se nécrosent, et les feuilles finissent par sécher ? Il s'agit sans doute d'une attaque de thrips : ces minuscules insectes sont discrets et difficiles à observer, vous pouvez cependant repérer leur présence sur les feuilles, en y regardant de près. De microscopiques excréments noirs sur les feuilles révèlent aussi la présence de ces parasites.

A moins d'une attaque particulièrement virulente, il est rare que la plante meure, cependant, les thrips peuvent l'affaiblir et transmettre des maladies virales, comme la maladie bronzée de la tomate (qui peut atteindre de nombreuses plantes).

Description

Les thrips sont des insectes de 1 à 2mm de long, qui piquent les organes végétaux pour se nourrir du contenu des cellules. Les cellules vidées se remplissent alors d'air, ce qui se traduit par des taches ou des marbrures gris argenté. 

Les thrips forment un vaste ensemble correspondant à l'ordre des Thysanoptères. On compte environ 3000 espèces de thrips, plus ou moins nuisibles, appartenant à plusieurs genres (Frankliniella, Thrips, Echinothrips...). Les adultes sont souvent ailés (certaines espèces sont néanmoins aptères) : on les identifie grâce à leurs ailes frangées de soies, d'aspect plumeux, ainsi qu'à leur cône buccal de type piqueur-suceur. Les larves sont dépourvues d'ailes, leur corps est allongé, de couleur jaune, rouge, brune ou noire, et elles se déplacent lentement.

Conditions de développement

Dégât de thrips sur chou au potager

Dégâts sur chou

Les thrips, tout comme les araignées rouges, se développent par temps chaud et sec. Les attaques concernent donc surtout les plantes du jardin, en été, ainsi que les plantes de serres et les plantes d'intérieur. Lorsque les conditions sont bonnes, le développement des populations de thrips peut être très rapide. Plusieurs générations de thrips peuvent se succéder sur une même plante ; lorsque les conditions deviennent moins favorables, les larves quittent les parties aériennes de la plante et s'enfouissent dans le sol pour hiberner.

Plantes concernées

De nombreuses plantes sont concernées par les attaques de thrips : plantes d'intérieur, plantes à fleurs, arbres et arbustes au jardin d'ornement, petits fruits (framboisier) et arbres fruitiers, et, au potager, tomate, concombre, haricot vert, oignon, poireau, aubergine...

Chaque espèce de thrips a souvent une prédilection pour une plante donnée. En France, par exemple, on rencontre le thrips de l'oignon, le thrips du pois, le thrips du pêcher, le thrips du rosier, le thrips des céréales (ou "bête d'orage"), le thrips de l'olivier, le thrips du glaïeul... Le thrips californien, introduit en Europe à la fin des années 80, est particulièrement redouté en raison de sa virulence et des nombreuses plantes qu'il peut parasiter.

Moyens de lutte

Prévention

Thrips adulte

La prévention repose sur un principe simple : humidifier ! Les thrips ne se développent pas lorsque l'humidité est suffisante. A partir du mois de mai et durant tout l'été, par temps chaud et sec, asperger régulièrement le feuillage des plantes non sensibles aux maladies cryptogamiques peut suffir à éviter les invasions. Pour les plantes d'intérieur (à feuilles non duveteuses) et les plantes de serre, vaporisez également le feuillage tout au long de l'année.

Lutte biologique intégrée et pièges

Si les thrips sont déjà là, vous pouvez utiliser la lutte biologique intégrée, du moins pour les plantes de serre : certaines punaises (plusieurs espèces du genre Orius), certains acariens (comme Amblyseius cucumeris) et un nématode (Steinernema feltiae) sont des prédateurs naturels pour les thrips. Les pièges (plaques collantes de couleur bleue, blanche ou jaune) sont également efficaces pour éliminer les adultes.

Insecticides

En cas d'attaque très importante, utilisez des insecticides naturels (décoction d'ail additionnée à une solution de savon noir, huile de neem...) ou, en dernier recours, du pyrèthre ou de la roténone.

Après toute intervention, rempotez les plantes en pot dans un terreau sain.

A lire aussi :

Crédit photos : R.Coutin - OPIE (1) ; BASF (2) ; flickr.com / Mike E. Talbot (2)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Thrips

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les envahisseurs du jardin.

443 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Bietrix
05/09/2017, à St quentin fallavier 38070

Répondre

Chaque annee jai des punaise grise ver la fin aout y a t'il un traitement ?

Maryvonne
26/06/2017, à 35400 st. malo

Répondre

J.ai de minuscules points blancs sur un rosier

Nom
02/07/2011, à Vallieres

Répondre

Bonjour, les boutons de mon rosier ne s'ouvrent pas, je pense qu'il s'agit de thrips? ou y a-t-il d'autres causes possibles à cela? Et comment faire exactement pour le soigner (sans utiliser de produits chimiques), comment faire la décoction d'ail et savon noir? merci