Contre les limaces : ce qui marche vraiment

Le 22 septembre 2017 par Denis Pépin, les 4 Saisons du jardin bio
Ingénieur agronome, Denis Pépin est jardinier, auteur, journaliste, conférencier et formateur.

Une cinquantaine de lecteurs du magazine Les 4 Saisons du jardin bio ont testé différentes méthodes de lutte contre les limaces. Plus ou moins efficaces, pratiques ou bon marché : petit florilège des divers trucs et astuces pour limiter les dégâts de ces redoutables gastéropodes !

Le ramassage 

En tête des solutions utilisées, le ramassage quotidien concerne principalement les grosses limaces orange (Arion rufus). Pratiqué le matin avant 7 heures, il est efficace à court terme mais prend beaucoup de temps. Certains portent les mollusques collectés au loin, d’autres les coupent avec des ciseaux ou les donnent aux poules. Mais personne ne semble totalement satisfait de cette corvée qui reste fastidieuse.

Limace rouge
Limace rougeAgrandir l'image

Les planches, cartons et tuiles

Parmi tous les pièges utilisés pour capturer et éliminer les limaces, les planches font l’unanimité, suivies des cartons épais et des tuiles plates. Les limaces se réfugient en-dessous avant le lever du jour ; il suffit alors de retourner les planches pour les capturer et – plus radical – les couper en deux avec un couteau. Cette technique est très efficace pour éliminer les petites limaces grises qui, trop souvent, passent inaperçues. Les meilleurs moments pour pratiquer cette “chasse” sont l’automne, le début du printemps et juste avant la période des semis

Cendre, coquilles d’œufs, aiguilles de pin…

Parmi les autres remèdes classiques du bio, la cendre est citée, mais il est souvent indiquée qu’elle n’est plus efficace dès que la pluie la mouille. En outre, l’excès de cendre est dangereux pour le sol (lire : La cendre est-elle bonne pour les plantes ?). Les coquilles d’oeufs écrasées sont utilisées autour des plantes à protéger par quelques lecteurs, mais à peu près la moitié doutent de leur efficacité. Parmi les différents paillis rugueux, sont citées les fougères aigle fraîches grossièrement broyées et les aiguilles de pin, qui semblent dissuasives.

Limace horticole
Limace horticoleAgrandir l'image

Bandes de cuivre et collerettes

Toujours dans les barrières, les bandes et fils de cuivre que l’on déroule autour des potées et cultures en planches surélevées sont jugés efficaces par les lecteurs qui les utilisent. Le léger courant électrique qu’ils génèrent dissuade les mollusques de toute intrusion. Deux autres lectrices sont pleinement satisfaites des collerettes qu’elles enfoncent autour des plantes à protéger. Leur coût est assez élevé ; vous obtiendrez le même résultat avec des conteneurs en plastique à bords retombants dont vous aurez découpé le fond. 

À noter enfin, parmi les répulsifs utilisés avec un certain succès, les sachets d'infusion de rooibos aux agrumes (après infusion), ou les feuilles de rue (Ruta graveolens), que nos jardiniers témoins déposent autour des plantes à protéger.

Pièges à bière 

Les avis sur la bière sont mitigés. On la suspecte d’attirer les limaces de fort loin, si bien que leur nombre ne semble pas diminuer. J’ai aussi observé que divers insectes se noient dans la bière, en particulier des staphylins et des carabes, ennemis redoutables des limaces. Un carabe noyé, c’est sans doute 100 limaces qui feront la fête ! Certains lecteurs utilisent des appâts pour les attirer et mieux les ramasser : tas d’herbes fraîches, son, rondelles de pomme de terre. Cela semble assez efficace pour les grosses limaces.

Oeufs de limace
Oeufs de limaceAgrandir l'image

Granulés anti-limaces

Curieusement, le produit bio à base de phosphate ferrique (Ferramol) est peu cité, en raison de son coût, d’une efficacité jugée assez faible et d’une méfiance sur son innocuité par rapport à l’environnement. Contrairement aux autres granulés (notamment ceux à base de métaldéhyde), ses effets ne sont pas immédiats car les limaces ne meurent pas sur place mais dans leur refuge, sans traces de bave, d’où l’impression d’inefficacité peut-être erronée. 

Aménagements et travail du sol

Les limaces aiment les jardins naturels et sauvages. La solution ? Entourer le potager d’une zone de transition, comme des allées engazonnées tondues régulièrement (tonte ramassée) puis de plates-bandes de fleurs vivaces (non attractives pour les limaces). Limaces et escargots doivent y être piégés et éliminés sans état d’âme. 

Limace noire
Limace noireAgrandir l'image

Au potager, il faut améliorer la structure du sol pour obtenir une terre grumeleuse stable, sans fissures. En avril, profitez d’une période sèche pour passer le croc en surface et assécher les premiers centimètres ; cela détruit les œufs et les jeunes limaces qui, à cette époque, sont proches de la surface. Des binages réguliers permettent de maintenir la surface sèche. Ramassez les résidus de récolte qui pourraient attirer les mollusques et portez-les au compost

Les ennemis naturels

Enfin, accueillez les ennemis naturels des limaces. Les plus importants ne sont pas les hérissons, grives ou crapauds, à la présence aléatoire et saisonnière, mais les insectes : carabes, staphylins odorants, vers luisants, mille-pattes…  Et bien sûr, les poules !

>> Lire aussi : Les 10 commandements du jardinier à l'écoute de la nature

Les 4 saisons du jardin bio - couverture Partenaire :

Potager, verger, ornement, basse-cour, portraits de jardiniers, infos produits… Edité depuis plus de 30 ans par Terre Vivante, le magazine les 4 Saisons du jardin bio a le bio pour ADN. Les 4 Saisons, c'est aussi des conseils pour une maison écologique et une alimentation saine...

Tous les deux mois, retrouvez 100 pages d’informations pour récolter des idées du potager à la planète.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 42

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Contre les limaces : ce qui marche vraiment

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les envahisseurs du jardin.

443 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Phil850
19/05/2017, à Aspet

Répondre

La vie est belle ! et couper des limaces au ciseau ou au couteau me renvoie à la barbarie et pensée primitive de l'humain qui ne respecte rien dans la nature, et la méconnait profondément .... si je ramasse des limaces dans le jardin, je les met simplement dans un pot, je marche 200 mètres et je les jette dans un talus ou fossé. Plus humain, non? Ensuite, écoutez les conférences d'Hervé Coves et vous saurez pourquoi vous avez des limaces dans votre jardin. Les permaculteurs le savent : les limaces se reproduisent pour corriger un taux d'azote trop fort. Réenrichir le sol en carbone (couche de copeaux de bois à intégrer chaque année) rééqullibre le rapport C/N. Un ami maraicher adepte de la permaculture qui vend des paniers bio dit que ce concept "lui a sauvé la vie". Alors lancez vous dans l'expérience, observez votre sol, apprenez de lui et vous en sortirez enrichi, respectueux et avec beaucoup moins de limaces ! A bon entendeur ...

Helicenco
18/04/2017, à Dalhem

Répondre

Il y a deux ans j'avais trouvé en Ecosse un produit à base de nématodes :(Nemaslug, contenant des phasmarhabditis hermaphrodita). Facile d'emploi puisqu'il suffisait d'arroser la parcelle à traiter, puis de tenir humide quelques jours. Je l'avais utilisé en fin d'été et je pense que ca avait marché. Cette année je vais renouveler l'expérience quand il ne gèlera plus, en espérant que ce sera aussi efficace et surtout avant que les limaces ne se soient trop reproduites. On trouve en France et en Belgique commercialisé par Ecostyle, Decamp'radical ou Prestobio...

Auger
18/04/2017, à Champfromier

Répondre

Je suis d'accord avec le contenu de cet article . Pas de bière ! Par expérience, je rajoute : les canards adorent les limaces, beaucoup plus que les poules, plutôt que le couteau, j'utilise les ciseaux pour "trucider" les limaces . Pour les voir, en plus des planches ... J'ai mis des écorces de pin sous mes fraisiers, les limaces s'y cachent ; il est facile de les voir et d'agir; Merci pour vos articles

Tacalans
16/04/2017, à Pont a mousson

Répondre

Je suis arrivé à ma nouvelle maison et le premier semis envahi de petite limaces grise . J'ai mis de la bière dans une soucoupe la 1ére nuit 52 limaces et le lendemain 16 de plus et après plus aucune. Je conseil cette méthode il n'y avait aucune autre bestiole dans la soucoupe.

Elenedujardin
15/04/2017, à

Répondre

Après le ramassage matinal des limaces (beurk) , je les mets dans un bocal empli à moitié de vinaigre d'alcool et elles y finissent leur vie ... non consommable bien sûr!!!!

Voir tous les commentaires (42)