Chlorose

Le 1er mai 2009

La chlorose (jaunissement des feuilles) se manifeste généralement en fin d'été. Pour l'éviter,c'est avant qu'il faut agir, principalement au niveau de la terre. Conseils pratiques.

Feuilles colorées : à surveiller

Chlorose (feuilles jaunies) sur rosier

Chlorose sur rosier

Les colorations prises par les feuilles doivent être surveillées avec attention. Certaines d'entre elles révèlent des attaques par les insectes, d'autres la survenue de maladies cryptogamiques, d'autres enfin peuvent signaler une carence en éléments nutritifs ou oligo-éléments, que ce soit l'azote, le phosphore, le magnésium, le bore ou encore, comme ici, le fer.

Symptômes de la chlorose

Lorsqu'un végétal est atteint de chlorose, ses feuilles prennent une teinte blanc-jaunâtre en raison de la disparition progressive de la chlorophylle (laquelle est responsable de la couleur verte).

Elle apparaît généralement en fin d'été, et touche principalement :

Ce dérèglement dans le métabolisme d'une plante peut avoir plusieurs causes :

  • carence en fer,
  • carence en manganèse,
  • sol trop calcaire
  • sol trop compact ou humidité stagnante.

Notons tout de suite qu'en jardinage amateur, les carences réelles sont assez rares.

Etudier le sol

Chlorose (feuilles jaunies) sur fusain - euonymus

Chlorose sur haie de fusain

Un sol calcaire, compact, plutôt humide ou arrosé avec une eau calcaire à l'excès est défavorable aux oligo-éléments qui permettent l'assimilation chlorophylienne. Conséquence : le développement de la plante est contrarié; sa résistance aux parasites et aux maladies diminuée.

C'est donc un problème "de fond". La fertilisation avec des oligo-éléments sous forme liquide ou la pulvérisation de produits à base de chélates de fer seront efficaces sur le moment, mais ne résoudront rien.

Pour en avoir le coeur net, et déterminer si le problème vient bien du sol, et dans quelle mesure il peut être contourné, vous pouvez avoir recours à une analyse du sol, à pratiquer sommairement vous même à l'aide d'un kit vendu dans le commerce, ou plus valablement en envoyant des échantillons à un laboratoire spécialisé.

Photosynthèse

On désigne sous le terme d'assimilation chlorophylienne (ou photosynthèse) l'assimilation du dioxyde de carbone par les végétaux.

Un bon compost, remède à tous les maux ?

En jardinage amateur, de préférence éco-responsable ("jardin naturel"), les carences ne devraient pas se manifester. L'un des enjeux du jardinage "bio" est en effet d'entretenir (voire améliorer) la structure du sol en favorisant la vie qui s'y développe naturellement. On pense aux vers de terre, bien sûr, mais également à quantité d'insectes et aux nombreux micro-organismes.

Cette vie sera présente moyennant l'apport régulier d'un bon compost, le paillage des sols, et pourquoi pas pour ceux qui veulent s'y lancer par la pratique du B.R.F. Une fumure organique viendra en complément sur les cultures "gourmandes". Et logiquement : adieu chlorose !

Choisir des plantes adaptées à son sol

Chlorose (feuilles jaunies) sur rhododendron

Chlorose sur rhododendron

La chlorose affecte fréquemment les plantes de terre de bruyère : azalées, camélias, hydrangéas, rhododendrons... En effet, ces plantes ne supportent pas le calcaire. Bien sûr, on peut tenter de combattre la cause du "mal" en acidifiant le sol (avec des apports de "terre dite de Bruyère" ou de terreau de feuilles), mais rien n'y fera. Tôt ou tard les racines des arbustes retrouveront la terre du jardin et leur développement sera à nouveau contrarié. Mieux vaut dans ce cas revenir à des sujets adaptés au sol de votre jardin.

>> Lire aussi : La faim d'azote

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Chlorose

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les maladies.

504 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

A. leitao
07/06/2014, à B.-jallieu

Répondre

Comment soigner mes fraisiers et mon poirier atteints de chlorose? merci.

Boz
23/05/2009, à Saulieu

Répondre

Attention à l'emploi de compost de la ville. il y a un peu tout et n'importe quoi dedans. on ne peut pas être certain d'obtenir un légume vraiment bio avec l'emploi de ce compost. pour les plantes décoratives, c'est très bien. par ailleurs, on peut pratiquer pour éviter que ce compost soit "envahi" de mauvaises herbes issues de graines non désirées. faux semis : préparer les pots comme pour effectuer un semis mais attendre deux ou trois semaines que les graines indésirables aient germé. ensuite, mais ensuite seulement, pratiquer le semis "réel".

Kikou
16/05/2009, à Hasparren

Répondre

La ville ayant mis à notre disposition des containers pour le compost, j'ai voulu utiliser celui que j'avais fait pour des semis et des cultures. pour les fraises pas de problème, comme j'ai mis du plastique noir, je n'ai pas eu de mauvaises herbes, mais pour les semis, il n'y a que des mauvaises herbes qui ont poussé !!! j'ai compris qu'il fallait stériliser le compost avant de l'utiliser.

Ceci peut aussi vous intéresser