Identifier et corriger les carences en magnésium, fer, soufre, bore

Le 6 janvier 2017 par Isabelle C.

Si les carences en azote, en potassium ou en phosphore peuvent être graves pour les plantes, les conséquences des carences en éléments nutritifs secondaires (magnésium, soufre...) et oligoéléments (bore, fer...) sont plus modérées, mais ces éléments contribuent toutefois au bon développement de la plante. Ne les négligez pas !

Carences en fer

Le fer joue un rôle important dans la formation de la chlorophylle et la respiration de la plante. Il influe également sur la qualité des fruits.

Les symptômes d'une carence en fer

Les signes visibles de carence en fer : chlorose des feuilles (elles jaunissent, sauf les nervures). Les premières feuilles atteintes sont les plus jeunes.

Carence en fer chez un fraisier (chlorose)
Carence en fer chez un fraisier (chlorose)Agrandir l'image

Plantes sujettes aux carences en fer

Les plantes sensibles : fruitiers, épinard, haricot, pois...

Comment lutter contre les carences en fer ?

L'assimilation du fer se trouve bloquée en terrain calcaire.

Les excès de calcium, de phosphore et de cuivre sont également des facteurs bloquants, de même que l'humidité et le froid.

Il existe des solutions « anti chlorose » à pulvériser sur les feuilles, directement assimilables par les plantes. Pour corriger les conditions de culture responsables des éventuels blocages, drainez votre sol et couvrez-le d'un paillis végétal (les écorces ou les aiguilles de pin pour sols calcaires).

>> Lire aussi : La chlorose

Chlorose des feuilles : carence en fer
Chlorose des feuilles : carence en ferAgrandir l'image

Carences en magnésium

Le magnésium entre dans la composition de la chlorophylle et intervient dans l'assimilation de l'azote et du phosphore. Il participe activement au mûrissement des fruits et à la qualité des légumes.

Les signes de carence en magnésium

On observe une chlorose (décoloration) entre les nervures des feuilles les plus âgées, et des taches nécrosées rouges.

Carence en magnésium sur feuille de tomate
Carence en magnésium sur feuille de tomateAgrandir l'image

Plantes sensibles aux carences en magnésium

Les plantes sensibles : betterave, pomme de terre, tomate, tournesol, fruitiers (notamment le poirier)...

Que faire en cas de carence en magnésium ?

La kiesérite (sulfate de magnésium) permet de combler les carences en magnésium. Cependant, ces dernières peuvent se trouver accentuées en milieu acide, ou lorsque le calcium et le potassium sont en excès. Aussi, en milieu acide, optez plutôt pour de la dolomie (riche en carbonate de calcium et de magnésium), tandis qu'en sol calcaire choisissez le sulfate de magnésium.

>> Lire aussi : Les amendements

Carences en soufre

Le soufre sert à la fabrication des protéines et de la chlorophylle, et favorise la fixation de l'azote chez les légumineuses.

Symptômes d'une carence en soufre

Les signes visibles de carence : plantes peu développées, feuilles variant du vert pâle au jaune (sur toutes les feuilles, alors que dans les cas de carence en azote, la décoloration est d'abord visible sur les feuilles anciennes), maturation retardée.

Carence en soufre sur graminée (blé) à droite
Carence en soufre sur graminée (blé) à droiteAgrandir l'image

Plantes concernées par les carences en soufre

Les plantes sensibles : légumineuses (haricots, pois,...), les crucifères (choux...), les alliacées (ail, oignon, poireau...)...

Comment corriger une carence en soufre ?

Le plâtre, la kiésérite ou la fleur de soufre (sol en terrain acide) sont de bons engrais soufrés, mais un apport de matières organiques ou d'algues permet également de rehausser les quantités de soufre du sol.

Humus généré par la décomposition de feuilles mortes
Humus généré par la décomposition de feuilles mortesAgrandir l'image

Carences en bore

Le bore participe au bon état général de la plante (transport et synthèse des sucres et des substances de croissance, respiration, fécondation...).

Signes de carence en bore

Les signes visibles de carence : peu de fleurs, feuilles décolorées, pourrissement du bourgeon de croissance, fruits craquelés, racines creuses, légumes abîmés (taches brunes sur le navet, tiges creuses des choux, pourriture du cœur de la betterave, gerçure des courges...).

Plantes sujettes aux carences en bore

Les plantes sensibles : betterave, chou, melon, pomme de terre, fruitiers...

Comment corriger une carence en bore ?

Ces carences peuvent êtres corrigées par des engrais spécialisés, mais il existe des cas de carences induites par la présence d'un excès de potassium, ou d'un pH basique. Pour corriger le pH, un amendement en compost de fumier peut être effectué.

Autre facteur aggravant : la sécheresse.

Fumier décomposé
Fumier décomposéAgrandir l'image

Des pratiques de jardinage respectueuses du sol

La mise en culture d'une parcelle n'implique pas forcément que son sol va, petit à petit, perdre sa capacité à nourrir les plantes qui y poussent. Préserver une terre souple et humifère (pour fournir des éléments nutritifs facilement assimilables), pratiquer la rotation des cultures ou les cultures associées (pour éviter l'épuisement de certains nutriments), garder un sol couvert par l'emploi de paillis ou la culture d'engrais verts, pour éviter le lessivage des sols (lire : Choisir un engrais vert), permet de conserver un sol équilibré et riche.

>> Lire aussi : Carences en azote, phosphore, potassium : les identifier et les corriger

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Identifier et corriger les carences en magnésium, fer, soufre, bore

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les engrais.

131 questions

Voir tout Poser une question