Cochenille

Le 12 novembre 2009 par Clémentine Desfemmes

Les cochenilles sont des parasites fréquents au jardin ou sur les plantes d'intérieur. Ces petits insectes suceurs de sève peuvent se présenter en amas cotonneux ou en bouclier cireux. Comment les identifier et quel traitement appliquer ?

Que sont les cochenilles ?

Cochenille farineuse

Cochenille en amas farineux

Il n'y a pas une mais des cochenilles. Ces très petits insectes parasites (maximum 0,6 cm de long), hémiptères, appartenant à la super-famille des Coccoidea, sucent la sève des plantes grâce à un rostre semblable à celui des poux. Seule la cochenille mâle possède des ailes : la femelle est aptère et immobile. Elle vit fixée sur la plante, et pond des œufs rassemblés en amas cireux blanchâtres. Après éclosion, la nymphe se développe avec 3 stades larvaires successifs. Les cochenilles que l'on trouve sur les plantes peuvent donc être, outre des œufs, des larves ou des femelles adultes.

On dénombre plus de 7000 espèces de cochenilles. Elles peuvent prendre différentes formes, avec des couleurs variables (brun, jaune, gris, blanc, noir, rouge, vert) et un aspect différent selon les espèces (rond ou allongé, plat ou bombé). On distingue plusieurs types de cochenilles :

  • Celles dont le corps est mou, sans bouclier, et qui sont protégées par des filaments cireux ;
  • Celles dont le corps est dur, imprégné de laque ou de cire ;
  • Celles dont le corps est mou mais protégé sous un bouclier cireux.

Symptômes

Les plantes pouvant être atteintes par la cochenille sont nombreuses. Les arbres fruitiers sont souvent touchés, ainsi que les plantes d'intérieur ou de serre, les arbres et les arbustes d'ornement, ou encore les cactus et plantes grasses.

La cochenille peut s'observer sur les tiges ou sur les feuilles (le long des nervures ou sur la face inférieure). On peut identifier les insectes eux-mêmes, ou repérer l'infestation grâce à l'observation d'amas cotonneux, farineux ou cireux fixés sur les organes de la plante. Les feuilles peuvent aussi se couvrir d'un miellat collant, sur lequel se développe ensuite de la fumagine (dépôt noir semblable à de la suie). Les rameaux touchés s'affaiblissent par manque de sève. Si les cochenilles tuent rarement leur hôte, elles peuvent néanmoins causer des dégâts importants.

Traitement écologique

Cochenille sous son bouclier

Cochenille sous bouclier cireux

Une solution écologique et utilisable en culture biologique consiste à vaporiser sur toutes les parties atteintes une solution de savon noir additionnée d'1% d'alcool à brûler et éventuellement d'une petite proportion d'huile végétale. Pour les plantes de serre et d'intérieur, ou si l'infestation est limitée, il est également possible de nettoyer les feuilles à l'aide d'une éponge imprégnée d'eau savonneuse, ou de retirer les carapaces avec un coton imbibé d'alcool à 90°.

Lutte biologique

Plusieurs coccinelles, telles que Chilicorus renipustulatus, Chilicorus nigritus et Cryptolaemus montrouzieri (contre les cochenilles farineuses), peuvent être utilisées en lutte biologique sur certaines espèces de cochenille. Certains hyménoptères de type guêpes, comme Metaphycus helvolus ou Metaphycus lounsburyi, ou encore Diversinervus elegans, parasitent les larves et les adultes (les guêpes sont plutôt adaptées aux cultures sous serre).

» Voir toutes les fiches pratiques sur les maladies et les ravageurs au jardin

Commentez cet article 12

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Cochenille

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les envahisseurs du jardin.

348 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Benoit labarthe
19/06/2014, à Niort

Répondre

Mon vieil hortensia est infesté de cocchenilles a tel-point que les traitements demeurent inefficaces. j envisage de le rabattre . est ce une solution acceptable et si oui à quelle période pratiquer et quelles précautions respecter. je vous remercie par avance pour votre réponse. cordialement

Suzanne_778
11/06/2014, à Grenville sur-la-rouge

Répondre

bonjour, moi je suis vraiment découragé, car j'ai trois beaux genevrier bleus très grands depuis 5 ans et cette année , les épines sont devenues rouges tout à coup . j'ai vu comme des toiles d'araignées sur un conifère , mais je ne sais pas ce qu'ils ont ?? je ne sais plus quoi faire car tout le conifère est affecté , je ne peux ôter toutes les branches. merci .

Malou13
06/01/2014, à

Répondre

J' ai failli perdre toutes mes orchidées à cause des cochenilles j'ai tout essayé :alcool à bruler ,savon noir, mélange des deux ,épouillage ,douches tièdes .j'ai bataillé 15 jours mais j'en ai encore deux qui ne sont pas brillantes.donc maintenant toutes les semaines je fais une révision complète de la série ....jusqu'au prochain coup dur !!

Syl
02/01/2014, à Thuir

Répondre

Elles sont au pied de la plante et se mettent en boule des que je les bouge !!!

Héllébore
21/12/2013, à Paris

Répondre

Votre article est très clair mais j'aimerais avoir des informations complémentaires : a quelle température la cochenille et ses larmes meurent-elles ? par exemple, est-ce que je peux compter sur le gel pour me débarrasser des cochenilles de mon héllébore ou bien vais-je devoir traiter quand même ? votre traitement écologique est-il dangereux pour les insectes butineurs en période de floraison ? cette héllébore est actuellement couverte de boutons de fleurs... merci d'avance.

Voir tous les commentaires (12)

Ceci peut aussi vous intéresser