Construire un châssis pour les semis d'hiver

Le 15 janvier 2010 par Isabelle C.

Construire un châssis pour démarrer les cultures plus tôt dans l'année, à l'abri des dernières gelées est à la portée de tout jardinier-bricoleur. Un peu d'huile de coude et du bon sens, voilà une bonne recette pour profiter avant l'heure des premiers légumes.

Châssis

Châssis en bois ouvertLe châssis de culture est un coffre coiffé d'un cadre (littéralement, le châssis) lui-même recouvert d'un carreau de verre ou d'un plastique transparent. Comme les cloches ou autres serres (voir Culture sous abris), il permet de réaliser des cultures hâtives à l'abri des intempéries, des insectes et des limaces.

.

Emplacement

Les graines ayant besoin de chaleur pour pouvoir germer, choisissez un emplacement bien exposé au soleil (sud) et si possible protégé des vents ; le mur de la maison ou une haie feront bien l'affaire.

Construction

Coffre

Châssis en bois ouvert

Le matériau le plus couramment utilisé est le bois.

Dans un souci écologique et lorsque les conditions climatiques le permettent, préférez aux essences exotiques imputrescibles, le robinier, le châtaignier ou des résineux tels que le mélèze et le douglas.

Si vous habitez une région froide et que vous possédez des notions de maçonnerie, vous pouvez bâtir le coffre en pierre ou en brique. Votre structure sera plus chaude pour vos cultures et durera davantage dans le temps.

Pour être pratique et performant, la largeur du châssis doit permettre d'accéder au fond du coffre avec les mains sans avoir à entrer à l'intérieur (environ 70 cm) et l'inclinaison de la « toiture » doit assurer une bonne pénétration de la lumière et un écoulement de l'eau de pluie (15 à 20 cm de dénivelé entre la partie avant et la partie arrière du coffre).
Quant à la longueur, elle variera en fonction des besoins du jardinier.

Châssis

Le cadre du châssis peut être en métal ou en bois, le bois restant plus facile à travailler. Il est fixé à l'arrière du coffre par des charnières.

La couverture sera soit en verre (plus lourd et plus fragile), soit en plastique (moins isolant et à changer régulièrement, mais plus facile à installer). Pour les moins bricoleurs, le recours au système D peut être la solution : récupérez une porte vitrée, des fenêtres...

Pour maintenir le châssis en position ouverte, pensez à installer des butées et une poignée pour le soulever.

La couche chaude

Disposition de la couche chaude sous le châssis

La couche chaude est la source de chaleur à l'intérieur du coffre obtenu par fermentation de fumier. Elle peut fournir 25°C pendant 4 à 5 semaines si elle est réalisée avec du fumier frais de cheval (celui de bovins ou d'ovins chauffe moins, mais plus longtemps).

A l'emplacement choisi, creusez un trou d'une profondeur de 60 cm que vous remplirez avec 40 cm de fumier de cheval (tassé au pied et mouillé) recouvert par 20 cm de mélange de terre et de terreau ou de compost mûr.

.

Utilisation

Disposition de la couche chaude sous le châssis

Placez le châssis de culture sur la couche chaude, fermez la couverture et attendez au moins une semaine que la température du sol descende en dessous de 30°C (vérifiez avec un thermomètre) avant de semer.

La journée, lorsque la chaleur s'installe, pensez à aérer le châssis en le laissant entrouvert ; mais fermez-le dès que la nuit tombe. Le froid est l'ennemie des jeunes pousses.

Si le gel menace, couvrez le châssis avec un paillasson, des chutes de moquettes ou du géotextile.

Quand les plants sont suffisamment forts, vous pouvez ouvrir le châssis complètement durant la journée.

Pensez qu'à chaque plante correspondent des besoins spécifiques, pour sa germination et pour sa croissance. Il revient donc au jardinier d'être attentif et de rechercher un équilibre entre chaleur, luminosité, air et humidité.

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Construire un châssis pour les semis d'hiver

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les semis de légumes.

225 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Jlc
17/01/2011, à Peronne

Répondre

Bjr doit on traite le bois et si oui vec quel produis merci

Vicky
17/01/2010, à Belgique

Répondre

Pourriez-vous me donner un conseil, j'habite donc en belgique et juste avant les neiges et le gel j'ai reçu des pieds de vigne (belges)que j'ai donc replantés et protégés avec de la paille , croyez-vous que j'ai une chance qu'ils reprennent et que dois-je faire, car je n'en ai pas la moindre idée ? merci

Ceci peut aussi vous intéresser