Céleri-rave : semis, culture et récolte

Le 18 novembre 2015 par Isabelle C.

Légume rustique et raffiné, le céleri-rave est l'un des légumes-racines les plus parfumés du potager. Il se cultive sans trop d'effort et se conserve très bien tout l'hiver. Cela tombe bien : cette véritable mine d'énergie vous aidera à traverser la mauvaise saison...

Un légume racine

Semis de céleri rave

Semis de céleri-rave au potager

A l'inverse de son parent le céleri-branche, le céleri-rave a une racine très développée et très peu de feuillage. Également plus récent, il est issu des améliorations faites sur le céleri sauvage (Ache des Marais). De la famille des Apiacées (ombellifères), sa racine pleine et blanche peut parfois atteindre le poids de un kilo.

Pour son bon développement, offrez-lui un sol léger, frais, profond et humifère. Une exposition ensoleillée est recommandée.

.

Semis

Graines de céleri

Graines de céleri

Les semis se font à partir de la fin du mois de février, jusqu'au mois d'avril. Procédez sous châssis, ou sous serre, bien au chaud (température < à 15°C). à partir de la mi-avril, il est possible de semer en pépinière bien ensoleillée.

La germination des graines peut prendre 15 à 20 jours. Effectuez ensuite un repiquage (à 3 feuilles) ou deux (à 2 feuilles, puis une deuxième fois, à 4 feuilles). La mise en terre définitive se fait à partir de la mi-mai. Coupez préalablement le bout des feuilles (habillage) et pralinez les racines pour favoriser la reprise. Respectez un écart minimal de 35 cm entre les plants. Attention ! le céleri-rave se plante avec le collet au ras du sol, pas plus bas.

Entretien

Le céleri-rave n'apprécie guère les à-coups de croissance : il faut donc s'assurer que le sol reste frais. Couvrez avec un mélange de compost et de paille et arrosez de façon régulière lorsque les pluies se font rares (notamment lors de la formation de la racine).

Les céleris-raves peuvent avoir tendance à être creux. C’est la plus part du temps, signe d'un excès d'engrais. Ils craignent également les carences en bore qui provoquent le noircissement du cœur et l'éclatement des tiges.

Quand la récolte approche...

Dès la fin de l'été, n'oubliez pas de supprimer les feuilles et les radicelles abimées du pourtour.

Récolte

Plants de céleri rave

Plants de céleri-rave

La récolte démarre en général avant les premières gelées. Les racines sont alors laissées sur le sol une journée puis stockées dans un endroit frais et humide (cave ou silo) après avoir supprimer feuilles et radicelles.
Dans les régions à hiver doux, le céleri-rave peut rester en terre, avec si nécessaire, un paillis en guise de couverture.

Ennemis

Les maladies communes du céleri-rave sont la rouille (taches brunes sur les feuilles et les tiges) ou la pourriture de la racine.

Dès les premiers symptômes de la rouille, vous pouvez pulvériser de la bouillie bordelaise. En prévention de la pourriture, évitez les fumures azotés excessives.

La mouche du céleri peut également s'attaquer aux cultures. Elle pond des œufs sur les feuilles qui se transforment en larves blanchâtres. Celles-ci creusent des galeries dans les feuilles qui peuvent entrainer un arrêt de la végétation. Pour vous protéger des mouches, vous pouvez installez un voile de protection.

Plantes associées

Le céleri-rave est un bon compagnon du potager ; il apprécie entre autres, le chou, le poireau, la tomate et la laitue.

Crédit photos : H.Zell - Howcheng - Rasbak

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Céleri-rave : semis, culture et récolte

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les légumes (avancés).

75 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Crepin astrid
18/12/2014, à Metz

Répondre

Le céleri que je cultive est magnifique alors que je dispose d'une terre glaise. Dès que le feuillage apparaît, j'en coupe le tiers pour parfumer les soupes. C'est un légume très facile à cultiver.

Mimich1859
11/04/2012, à Coudekerque-branche

Répondre

Cela fais presque trois ans que je m entéte , à vouloir culltiver des celeris mais je ne savais pas qu il fallais les repiquer en rase motte je les mettais trop profond !!! maintenant je sais!!! merci gerbeaud!!!!