Le céleri branche

Le 1er mai 2007 par Isabelle G.

Voilà un légume qui tombe peu à peu dans l’oubli. Et pourtant, ses feuilles et ses pétioles charnus parfument avec bonheur soupes et pots-au-feu et peuvent apporter une touche d’originalité à vos salades d’été. Sa culture est des plus simples : faites-donc un bout d’essai !

Céleri à côtes et céleri branches

Céleri branche

Jeune plant de céleri en terre

Deux appellations pour un même légume.

Apium graveolens appartient à la même espèce que le céleri rave.

On cultive cette bisannuelle comme une plante annuelle, dans un sol meuble, riche et humide.

Semis ou godet ?

Le semis est possible. Il s’opère au mois de mars, au chaud (15°C minimum), en terrine et sous abri.

>> Lire : Les semis à chaud

Assez délicat, il nécessite en outre une transplantation du germoir vers des godets lorsque les jeunes plants possèdent 3 vraies feuilles.

Pourquoi dès lors ne pas recourir à l’achat de plants en godets ? Un peu plus onéreux, certes, mais très raisonnable si vous ne plantez, comme c’est souvent le cas dans les potagers "modernes", que quelques pieds de céleri.

.

Plantation

Trou de plantation

Trou de plantation

Dans un cas comme dans l’autre, il faudra planter les godets en pleine terre vers la fin du mois de mai, lorsque les risques de gelées sont écartés (gare aux fameux Saints de Glace !).

Le céleri aime les sols frais et riches en éléments nutritifs. Aussi, pensez à enfouir avant la plantation un compost bien décomposé, voire du fumier (un mois avant dans ce dernier cas).

Disposez les jeunes plants en quinconces, avec 30 cm en tous sens, ou bien encore en rangée en conservant le même espacement.

Culture

L’arrosage doit hélas être généreux pendant la période chaude. Un manque d’eau ralentit la croissance, et des oublis répétés produiront des côtes fades et filandreuses.

Vous avez dit blanchiment ?

Certaines variétés blanchissent naturellement. Ce ne sont cependant pas les plus savoureuses… Le céleri ordinaire doit être blanchi, pour que ses côtes soient tendres et moins amères.

Pour ce faire, quand les plants font environ 30 cm de haut, supprimez les pousses latérales et ceinturez les tiges avec du carton ondulé fixé lâchement au moyen d’élastiques ou de ficelle « à rôti ».

Comptez 15 jours à 3 semaines pour que les côtes soient bien blanchies.

>> Lire aussi : Blanchir les légumes au potager

Récolte

Elle a lieu de juillet à novembre selon les variétés et l’époque de plantation.

En échelonnant les plantations, vous bénéficierez d’une récolte également étalée dans le temps.

Vous pouvez couper la plante entière au ras du sol avant apparition des graines, ou alors couper les tiges en périphérie au fur et à mesure de vos besoins.

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le céleri branche

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les légumes (avancés).

38 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Matrix
11/05/2013, à Arles

Répondre

J'ai mes pousses de céléri qui montent et vont faire surement des graines; dois-je couper les branches ou laisser faire ? merci

Gcm
03/05/2008, à Merville

Répondre

Pouvez vous me dire pourquoi les feuilles se chargent de ptaches brunes en finissant par endommager le pied? un vendeur de plants maraicher m'a dit que le celeri n'aimait pas l'eau merci a+

Patrice
27/05/2007, à Fribourg

Répondre

C'est la 2ème année que j'essaie le céleri branche , mais les cotes ne grossisse pas , faut-il arroser comme les tomates ?

Ceci peut aussi vous intéresser