Le potager des jardiniers curieux

Le 6 janvier 2017 par Isabelle C.

Formes, couleurs, saveurs nouvelles : pour le plaisir des yeux et des papilles, faites entrer de la diversité au potager ! Les légumes, oubliés ou méconnus, se plient à l'envi à cette discipline : mizuna, concombre des Antilles, pommes de terre Rouge de Bourgogne, basilic cannelle, prune des Incas, autant de curiosités à découvrir...

Les légumes « oubliés »

Dans la cuisine, c'est paradoxalement souvent du côté des légumes anciens que l'on va chercher de nouvelles saveurs.

Légumes originaux : pommes de terre colorées
Légumes originaux : pommes de terre coloréesAgrandir l'image

Légumes racines d'antan

La catégorie des légumes « racines » en fournit un bon nombre, qui sont sortis de nos mémoires à grand renfort de pommes de terre, de carottes et autres légumes plus « rentables » ! Il faut dire que beaucoup d'entre eux traînent une image de légumes de disette ! Pourtant, l'hiver, ils apportent un peu d'originalité dans l'assiette, à une période où le potager classique n'apporte plus grand chose ! Voyez plutôt :

  • le salsifis a la chair sucrée et très nutritive,
  • le scorsonère qui a supplanté le salsifis car plus goûteux,
  • le chervis moins connu mais très aromatique,
  • le souchet comestible pour son goût d'amande,
  • le topinambour pour son goût d'artichaut,
  • l'hélianti (un cousin du topinambour à la saveur plus subtile),
  • le rutabaga qui, derrière son goût de noisette, cache une teneur en vitamines extraordinaire...
Topinambours au potager
Topinambours au potagerAgrandir l'image

Autres saveurs oubliées

En surface, la mémoire s'est également brouillée ! Le chou kale (qui est bien une variété ancienne « de chez nous »), très rustique, offre pourtant de jolies feuilles frisées multivitaminées. Celles du cardon forment également une belle et haute plante (un peu piquante !); on en déguste les pétioles charnus et blanchis. Et que dire des longues et fines gousses de la dolique Mongette de Provence, effacée par le haricot moins frileux ? Autant de légumes introuvables dans le commerce, que vous aurez plaisir à redécouvrir grâce au potager.

Cardon
CardonAgrandir l'image

Les légumes « exotiques » originaux

Biens des légumes que nous cultivons aujourd'hui, généralement des annuels, viennent de pays lointains : la tomate, la pomme de terre, l'aubergine, la courgette, le maïs... Ils se sont si bien acclimatés, et ce, depuis plusieurs centaines d'années, que nous avons tendance à les considérer comme des légumes locaux.

Certains, dont la renommée est restée plus confidentielle, sont plus prompts à nous évoquer de lointains horizons. Par exemple, si l'on fait le tour des habitudes alimentaires des départements d'Outre-mer, on découvre quelques légumes-fruits prêts à pousser (sous quelques conditions) dans nos jardins, comme c'est le cas pour la chayote (christophine), le concombre des Antilles, la cacahuète, le gombo, mais aussi la patate douce, la tétragone...

Gombo ou okra : fleur et fruit
Gombo ou okra : fleur et fruitAgrandir l'image

L'Asie n'est pas en reste avec ses tubercules de crosnes du Japon ou d'igname de Chine, mais aussi avec les drôles de feuilles de Mizuna (une salade de la famille des choux).

Quand à l'Amérique latine, grande pourvoyeuse de nos légumes depuis des siècles, elle nous nous surprend encore avec ses ocas du Pérou, ses morelles de Balbis, ses poires-melons (morelle de Wallis), ou ses physalis mexicains verts (ingrédient de base du tomatillo, la sauce verte mexicaine).

Morelle de Balbis (Solanum sisymbriifolium)
Morelle de Balbis (Solanum sisymbriifolium)Agrandir l'image

Les légumes classiques pas si classiques

Les légumes « classiques » peuvent, également, être de bonne volonté, et créer la surprise :

Oignon rocambole (Allium cepa var. proliferum)
Oignon rocambole (Allium cepa var. proliferum)Agrandir l'image

Les aromatiques aux saveurs inattendues

Du côté des plantes aromatiques, vous trouverez également de quoi satisfaire votre curiosité en sortant des sentiers battus, occupés par le thym et le romarin  : l'étonnant basilic cannelle au goût de... cannelle, la pimprenelle et sa saveur de concombre, le cresson de Para à l'arôme piquant (et aux inflorescences surprenantes !), la trigonelle bleu (mélilot bleu) : une douceur vanillée...

Cresson de Para ou brède mafane
Cresson de Para ou brède mafaneAgrandir l'image

Les appellations curieuses

Pas de doute, les curiosités potagères sont innombrables ! Mais le potager d'un jardinier curieux serait incomplet s'il n'y avait pas quelques étiquettes, par-ci par-là, où seule la lecture d'un nom entraînerait le visiteur du moins à la confusion, sinon à se poser quelques questions : plante-huître, épinard-fraise, pois-asperge, cerise de terre (physalis), poire de terre...

Mertensia maritima -
Mertensia maritima - "Huître végétale"Agrandir l'image

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 5

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Le potager des jardiniers curieux

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les légumes (avancés).

75 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Toinou
12/03/2017, à Laval

Répondre

Le chou kale sans saveur ?! pour en avoir cultivé je peux vous dire qu'ils vaut bien plus qu'un chou milan de plus le chou kale nous assure une production qui dure tout l'hiver avec simplement 4 pieds pour deux personnes

Lydan
31/07/2015, à Avignon

Répondre

Savez vous ou je peux commander des graines ou des pieds de salsifis dans la région du vaucluse .... j'adore mais n'en trouve jamais .... Merci

Isabelle c
17/03/2015, à

Répondre

Auprès, notamment, de l'association Kokopelli qui œuvre pour la protection de la Biodiversité alimentaire, mais également sur les sites internet de la Ferme de Sainte Marthe, Germinance...

Bellejo
26/02/2015, à Prisse

Répondre

Où peut on trouver les graines ou des pieds de ces légumes oubliés ? Bellejo

Vera
21/02/2015, à Merignac

Répondre

Le chou kale est à la mode mais il n'a aucune saveur! certes il est productif et intéressant pour les producteurs mais sans intérêt gastronomique et c'est bien dommage...