Bouillie bordelaise

Le 10 avril 2015 par Xavier Gerbeaud

La bouillie bordelaise est une préparation ancienne qui fait encore aujourd'hui figure d'incontournable parmi les fongicides employés au jardin. Très efficace, elle permet de lutter contre de nombreuses maladies. Mais même si elle tolérée en bio, elle est à utiliser avec modération...

Qu'est-ce que la bouillie bordelaise ?

La bouillie bordelaise est composée de sulfate de cuivre additionné de chaux (elle contient 20% de cuivre métal). Le produit se présente sous la forme d'une poudre (ou de micro-granulés) bleu turquoise, à diluer dans de l'eau pour pulvérisation.

Bouillie bordelaise (poudre)
Bouillie bordelaise (poudre)Agrandir l'image

A quoi ça sert ?

C'est le cuivre qui lui confère son efficacité à la bouillie bordelaise : il a une action essentiellement antifongique (il inhibe la germination des spores de champignons responsables de maladies cryptogamiques), associée à une action bactériostatique (il limite la prolifération des bactéries) et algicide (toxique pour les algues).

Cette bouillie voisine avec le soufre (qui peut d'ailleurs lui être mélangé) dans la catégorie des fongicides minéraux, par opposition aux matières actives dites "de synthèse", d'obtention plus récente (manèbe, thirame...). A ce titre, la bouillie bordelaise est un traitement toléré en agriculture biologique.

Principaux usages

La bouillie bordelaise est un excellent fongicide, utilisé pour lutter contre les atteintes causées par des champignons. On peut aussi l'assimiler à un désinfectant, que l'on applique sur les "plaies", anciennes ou fraîches (plaies de taille par exemple), pour prévenir les développements bactériens.

Les végétaux qui sont le plus souvent traités à la bouillie bordelaise sont les arbres fruitiers, la vigne, les plants de tomates et de pommes de terre, les fraisiers.

Comme toujours au jardin, mieux vaut prévenir que guérir. Ainsi, chez les arbres fruitiers et la vigne, on pulvérisera préventivement à la chute des feuilles à l'automne, et au printemps, juste avant le débourrement des bourgeons, pour maintenir un état sanitaire satisfaisant.

Pulvérisation de bouillie bordelaise sur plants de tomate
Pulvérisation de bouillie bordelaise sur plants de tomateAgrandir l'image

Quelques maladies

Voici une liste non exhaustive des maladies contre lesquelles la bouillie permet de lutter :

Où acheter de la bouillie bordelaise ?

La poudre pour bouillie bordelaise est vendue en jardinerie, chez les pépiniéristes, les grands magasins de bricolage et sur internet. Les présentations varient, les marques sont nombreuses, mais les produits sont tous équivalents.

Paquet de bouillie bordelaise
Paquet de bouillie bordelaiseAgrandir l'image

Dosages courants

Respectez les doses de poudre préconisées sur l'emballage ainsi que les précautions d'utilisation. A titre indicatif : on dose généralement entre 10g/l et 20g/l.

Bonne ou mauvaise ?

Ce produit très traditionnel est aujourd'hui un peu controversé, notamment en raison des abus qui ont été constatés sur certaines cultures (vigne notamment). Il ne faut pas perdre de vue que le sulfate de cuivre est toxique, et peut causer de graves brûlures sur certains feuillages.

Bouillie bordelaise : bien l'utiliser... et avec modération !

Règle numéro 1 : ne traiter qu'à bon escient

La bouillie bordelaise n'est pas un traitement universel : bien l'utiliser, c'est d'abord y avoir recours en étant sûr de viser la bonne maladie ! Efficace sur les maladies cryptogamiques et sur certaines maladies bactériennes, elle est en revanche totalement inefficace sur les parasites (insectes, acariens...), les maladies virales, et les maladies fongiques attaquant les racines des plantes...

Plants de tomate traités à la bouillie bordelaise
Plants de tomate traités à la bouillie bordelaiseAgrandir l'image

Règle numéro 2 : traiter dès les premiers symptômes de la maladie

En effet, pour les maladies cryptogamiques, les pulvérisations de bouillie bordelaise (ainsi que de solutions à base de soufre, qui agissent de la même manière) ne sont plus efficaces lorsque la plante est trop atteinte. Quand le champignon a profondément envahi les tissus, il est trop tard...

Règle numéro 3 : traiter préventivement... dans une certaine limite !

Les traitements préventifs à la bouillie bordelaise sont recommandés, notamment chez les arbres fruitiers et la vigne. Mais traiter à longueur d'année n'a pas de sens : ceci est inutile et tout à fait néfaste, car les doses de cuivre répandues dans le sol et sur les végétaux peuvent alors être très importantes.

Règle numéro 4 : respecter les dosages

Ce n'est pas en concentrant davantage votre solution (en mettant plus de poudre dans l'eau) que vous aurez de meilleurs résultats. Au contraire ! Vous risquez des brûlures des végétaux et le pouvoir couvrant du produit peut être modifié, d'où une efficacité réduite (un bon test : si, après pulvérisation, il se forme des gouttes bleues au bout des feuilles, c'est que vous avez surdosé votre bouillie bordelaise ; relisez les consignes de dosage). De même, trop sous-doser peut rendre la solution inefficace : il faudra traiter à nouveau, et la première dose de cuivre aura inutilement pollué votre sol.

Bouillie bordelaise - Solution prête à l'emploi
Bouillie bordelaise - Solution prête à l'emploiAgrandir l'image

Règle n°5 : choisir le bon moment pour traiter

Afin d'éviter de brûler le feuillage, on ne pulvérise pas la bouillie bordelaise par forte chaleur ni en plein soleil. On évite aussi les jours de pluie : le produit serait lessivé avant même d'avoir eu une quelconque efficacité !

>> Lire aussi :

Vous avez dit "bordelaise"?

Certains prétendent que l'action anti-cryptogamique de la bouillie aurait été découverte par hasard par des vignerons du bordelais qui aspergeaient leurs parcelles d'un mélange de chaux et de sulfate de cuivre pour... rendre les raisins immangeables et dissuader les voleurs!
Plus vraisemblablement, le produit a été massivement employé contre le mildiou qui attaque la vigne, puis étendu par la suite à d'autres cultures.

Crédit photos : X.G. (1,2) / D.R. (3)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 39

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Bouillie bordelaise

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les produits et traitements.

272 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Isabelle c
04/06/2015, à

Répondre

Dès que le temps tourne (humidité, fraicheur) pulvérisez une fois par semaine à dose réduite (2gr/l) et recommencez après une forte averse.

Piccoli giuseppe
14/05/2015, à Charleroi

Répondre

Tous les combien de jours peut'on traiter à la bouillie bordelaise. pécher et tomates merci pour l'information.

Lebelge
04/05/2015, à Tubize (belgique)

Répondre

Bonjour, j'ai une boite de bouillie bordelaise achetée il y a 10 ans. existe-t-il une date de péremption. je ne vois rien sur la boite merci

Rorol
19/03/2015, à

Répondre

Qui sait que la bouillie bordelaise a été inventée par mr alexis milliardet de montmirey la ville dans le jura, il a sa rue, ce produit je l'emploie couramment

Biloute du 62
21/08/2014, à 62 bourecq

Répondre

Salut à tartous personnellement j'utilise la bouillie en dose normale et j'y ajoute 10 cl de savon noir liquide ; qui colle le fongicide sur les feuilles et évite sa disparition en cas de pluie non prévue cela évite également le nombre de traitement surtout sur les "pétotes" allez à dé michel

Voir tous les commentaires (39)