La grenade : un fruit santé et plaisir

Le 2 janvier 2013 par Clémentine Desfemmes

La grenade est un fruit méditerranéen qui arrive à maturité en automne. Juteuse, sucrée et parfumée, elle regorge aussi de bienfaits santé : à savourer sans modération !

Un fruit à la pulpe étonnamment grenue

GrenadeLa grenade est un fruit méditerranéen, qui arrive à maturité entre septembre et décembre : en automne, c’est le moment de savourer ce fruit assez inhabituel. La grenade a la taille d’une grosse orange et présente une écorce très dure, de couleur rouge orangé ou jaune beige. Lorsqu’on la coupe en deux, on découvre une pulpe composée d’une multitude de petits grains (appelés arilles) de couleur rouge foncé à rose clair, entourés d’une enveloppe translucide. Ce sont ces arilles, juteux, sucrés et acidulés, qui sont consommés frais, parfois séchés, ou sous forme de jus.

Un peu d’histoire

La grenade est le fruit du grenadier (Punica granatum). Ce petit arbre buissonnant est originaire d’Asie Occidentale et du Moyen-Orient, où il est cultivé depuis 5000 à 6000 ans. La grenade est souvent mentionnée dans la mythologie grecque, ainsi que dans la Bible et le Coran, preuve que ce fruit est connu et consommé depuis des millénaires. Outre la dimension symbolique dont elle était revêtue, la grenade était appréciée à l’époque pour les propriétés vermifuges de son écorce, mais aussi pour sa pulpe désaltérante et son aptitude à se conserver et à résister aux chocs, grâce à son écorce rigide. Les voyageurs et les caravaniers l’emportaient donc avec eux comme provision de bouche : le grenadier s’est ainsi rapidement répandu vers l’Est (Asie) et vers l’Ouest (bassin méditerranéen), grâce aux pépins du fruit. Cet arbre fruitier est aujourd'hui cultivé un peu partout dans le monde, sous les climats chauds et secs.

Une teneur record en antioxydants

La grenade est le fruit santé par excellence : elle est l’un des plus riches en antioxydants, dont les propriétés sont désormais reconnues (prévention des maladies cardiovasculaires, prévention voire traitement des cancers, notamment ceux du sein et de la prostate). Elle est également une source de vitamine C, et renferme un peu de calcium et de fer. Elle contient près de 80% d’eau et affiche une teneur en glucides relativement élevée, de l’ordre de 14%, soit un peu moins que la cerise. Avec 55 kCal pour 100 g, son apport calorique demeure cependant modéré.

La choisir et la conserver

La grenade ne mûrit plus après la récolte, il importe donc de l’acheter déjà bien mûre. Préférez, à taille égale, les fruits les plus lourds, et ceux qui émettent un son métallique lorsqu’on les frappe du plat de la main. L’écorce doit être lisse, brillante, sans tache. La grenade se conserve longtemps après l’achat, au moins plusieurs semaines, dans un lieu frais et sec.

Nature, en jus ou cuisinée

On la déguste telle quelle : une fois coupée en deux, on picore les grains juteux en laissant de côté les membranes blanches qui cloisonnent le fruit, car elles sont amères et fibreuses. On peut également utiliser les arilles dans une salade de fruits, ou pour agrémenter de manière originale une salade verte (la douceur de la grenade se marie bien à l’amertume des chicorées, par exemple) ou une salade composée. La grenade peut également être servie sur un gibier ou une volaille. Son jus est aussi très apprécié, nature ou sous forme de sirop ; à l’origine, la grenade était d’ailleurs l’ingrédient de base de la… grenadine !

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La grenade : un fruit santé et plaisir

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Jipinou
18/10/2014, à Fayence

Répondre

Les fruits de mon grenadier éclatent actuellement pour quelle raison?