Fruitiers méditerranéens

Le 15 juin 2017 par Iris Makoto

Le climat méditerranéen, fort de ses hivers doux et de son taux d'ensoleillement record est propice à la production de fruits de caractère, parfumés et gorgés de soleil. Les agrumes et les kiwis en sont les dignes représentants, mais n'oublions pas la douceur des datte, avocat, nèfle du Japon, goyave, fruit de la passion et autres grenade. Surprises gustatives, et originalité sont au rendez-vous !

Des plus communs...

Cédratier
Cédrat

Naturalisés sur tout le pourtour méditerranéen, les agrumes sont liés, dans l'inconscient collectif, au sud de la France.

Petits arbres à feuilles vert brillant, le genre Citrus regroupe des espèces originaires du sud est de l'Asie de la famille des Rutacées, qui produisent en hiver de délicieux fruits parfois acidulés, riches en vitamines C. Ils ont tous en commun de réclamer un ensoleillement maximal pour bien fructifier, un sol frais et bien fertile et un abri aux vents dominants.

Le citronnier (Citrus limon), l'oranger (Citrus sinensis), le mandarinier (Citrus reticulata) et le pamplemoussier (Citrus maxima) embaument nos étés de leurs floraisons suaves. Généralement, ils produisent leur fruits gorgés de vitamine C en hiver, période où l'on en a le plus besoin. Autre agrume moins connu, excepté en Corse qui était le premier exportateur mondial, le cédratier (Citrus medica) produit de gros fruits ressemblant à des citrons verruqueux qui peuvent peser jusqu'à 4 kg. Utilisés en confiserie et en pâtisserie, on en tire aussi une délicieuse liqueur, la cédratine. Sa fragrance est employée en parfumerie pour son côté frais et revigorant.

Autre étranger bien intégré : le kiwi (Actinidia deliciosa) ! Sa chair verte juteuse légèrement sucrée, au centre constellé de graines noires, est devenue un des fruits préférés des Français. Comme les agrumes, la récolte s'effectue en début d'hiver.

Olivier
Olives

Impossible d'évoquer les fruits méditerranéens sans parler de l'olive. Véritable symbole, l'olivier produit ses fruits en automne et en hiver. La maturation se fait lentement. Le fruit peut être cueilli vert ou noir selon l'emploi que l'on veut lui dédier. La réputation de l'huile d'olive n'est plus à faire, délicieuse, elle est l'un des piliers du régime méditerranéen connu pour ses bienfaits sur le plan cardiovasculaire. L'olive, une fois préparée afin de supprimer son amertume est employée comme condiment. Entière pour agrémenter salades et sauces, on peut aussi la déguster seule, noire ou verte, fourrée ou non de piments et autres préparations.

Autre classique : le figuier (Ficus carica). Originaire d'Asie, cet arbre au feuillage caduc de taille moyenne demande le plein soleil et beaucoup d'eau pour être à son aise. Sans une température élevée et un hiver clément, le figuier ne fructifiera pas. Il reste cependant un arbre très rustique que l'on peut utiliser pour sa valeur ornementale dans les jardins du nord. Connue et appréciée en zone méditerranéenne depuis des millénaires la figue se déguste fraîche ou séchée selon les saisons.

... aux plus originaux

Originaires des quatre coins du globe de nombreuses espèces se sont naturalisées sur les côtes méditerranéennes...

Les originaires d'Orient

Dattier
Dattes

Comment évoquer les fruits méditerranéens sans parler des dattes ? Elles adoucissent nos repas Noël de leur saveur exotique. Issues du palmier dattier (Phoenix dactylifera), qui pousse comme le dit l'adage «  les pieds dans l'eau et la tête au soleil ».
On le cultive de façon intensive en Afrique du Nord et en Crête. Ses origines sont incertaines, mais on les situe habituellement entre le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.
Les dattes sont groupées en régimes qui pendent lourdement au milieu des stipes en haut de l'arbre. Un palmier dattier peut produire de 35 à 100 kg de dattes chaque année. Ce sont des baies (d'un point de vue botanique) dont la chair douce et sucrée entoure une graine filandreuse et osseuse en forme de navette arrondie. La datte tire d'ailleurs son nom du grec « daktylos » veut dire « doigt », et c'est exactement la forme évoquée par ce fruit de teinte dorée à marron foncé (faire germer un noyau de datte : lire notre fiche).

Néflier Nèfles

Continuons notre tour du monde avec un arbre originaire d'Extrême-Orient : le néflier du Japon (Eriobotrya). Pouvant atteindre sept mètres de hauteur cet arbre persistant aux grandes feuilles coriaces vert foncé à fortes nervures de 20 à 30 cm de longueur, fructifie au printemps si les températures restent positives. Il pousse mieux à l'abri du vent, au chaud près d'un mur dans un sol fertile, mais bien drainé. Cet arbre aime recevoir des arrosages copieux.
Il apprécie le plein soleil qui gorgera ses fruits orangés ressemblant à des abricots, d'un sucre bienvenu. Le fruit rond de 2 à 4 cm de diamètre est communément nommé bibosse, sa peau coriace est jaune orangé, sa chair peut être blanche à orange selon les espèces. Attention à son noyau qui est toxique.

Grenadier Grenade

Fruit plus commun de nos régions, apprécié par les enfants : la grenade. Originaire d'Asie, le grenadier (Punica granatum) adore le soleil et a besoin d'étés chauds et longs, suivis d'automnes cléments avec des températures ne descendant pas en dessous de 13° pour fructifier correctement.
Cet arbre trapu peut vivre deux cents ans. Robuste, il porte de petites feuilles vert clair brillant, son écorce gris beige a tendance à se desquamer avec le temps, on l'utilisait autrefois en médecine traditionnelle comme puissant vermifuge.
Son fruit, la grenade, est une baie ronde, de taille variable selon les variétés (jusqu'à 900 grammes pour les plus grosses). Sa peau est dure et coriace, jaune à rouge elle renferme de nombreuses graines enrobées de pulpes translucides rouges parfois très sucrées ou légèrement acides selon les espèces. Ses graines sont cloisonnées par une fine membrane blanc jaunâtre à l'intérieur du fruit. Sur le plan nutritionnel, une grenade apporte 40 % des apports journaliers recommandés en vitamine C. Elle a un fort pouvoir antioxydant et trouve de nombreuses applications en phytothérapie.

Le pistachier, peu courant, ainsi que le jujubier, pourront aussi trouver leur place !

 

Les originaires du continent américain

Figuier de Barbarie
Figue de Barbarie

Abondant sur tout le pourtour méditerranéen où il s'est naturalisé, le figuier de barbarie (Opuntia ficus indica) est pourtant originaire du Mexique. Il fait partie de la famille des cactées. Arborescent, il peut atteindre la belle taille de six mètres de hauteur, avec un tronc lignifié de fort diamètre.Les tiges en forme de raquettes aplaties peuvent mesurer 40 cm de long, elles sont couvertes de glochides et d'aiguillons auxquels mieux vaut ne pas se frotter. En fin d'été les fleurs laissent la place à des fruits ovoïdes, pourpres à la chair juteuse et délicieusement sucrée, rouge ou rose foncé : les figues de Barbarie, que l'on déguste après avoir enlevé la peau.

Originaire d'Amérique centrale, l'avocatier (Persea americana) pousse bien dans les régions de l'extrême sud de la France. Il apprécie les zones ensoleillées, mais prospère aussi à la mi-ombre si le sol est bien drainé et très riche. Il ne supporte pas le gel, une situation abritée lui est donc nécessaire sous nos latitudes. C'est un grand et bel arbre qui peut atteindre dix mètres de hauteur. Son feuillage vert luisant se renouvelle en cours d'année remplaçant progressivement l'ancien, il n'est donc jamais dénudé. Son fruit vert en forme de poire est très riche en matières grasses et en vitamines B, C et E. Un avocatier en bonne santé peut produire jusqu'à deux cents avocats par année. On peut s'amuser à faire germer son noyau en le maintenant à fleur d'eau dans un verre à jacinthe ou grâce à des pics en bois. Le plant pourra être cultivé ensuite comme plante d'intérieur dans les régions trop fraîches pour l'acclimater au jardin.

Feijoa
Goyave du Brésil

Pour finir, deux jolies Brésiliennes : la passiflore (Passiflora edulis) et le Feijoa (Acca sellowiana).

La première est une grimpante à feuillage persistant qui peut atteindre 5 m de hauteur. Ses magnifiques fleurs de 5 à 7 cm de diamètres, blanches devant et vertes au revers sont remarquables par l'ondulation de leur couronne zébrée de pourpre. Tout au long de l'été, des fruits ovoïdes jaunes ou pourpres de 5cm de longueur se développent : ce sont les fruits de la passion ou grenadilles. Ils sont utilisés nature ou en salades, dans les desserts ou pour concocter glaces et sirop.
La passiflore est très intéressante pour ses vertus antioxydantes, anxiolytiques et anti-inflammatoires. On l'utilise dans le traitement des insomnies et des crises d'angoisses. Vous pouvez, en région chaude, tenter de semer un fruit acheté dans le commerce, avec un peu de chance, une belle liane apparaîtra et vous pourrez pleinement profiter de sa floraison spectaculaire et peut-être même vous régaler de ses fruits.

Le Feijoa est un grand arbuste remarquable par sa floraison rouge et blanche sur le revers. Elle laisse la place à de délicieux fruits qui combinent la saveur de la fraise de l'ananas et de la goyave. La peau de la goyave du Brésil est verte, et tire sur le jaune à maturité.
Sa pulpe est blanc translucide, granuleuse et très parfumée. Attention les fruits trop mûrs ont un goût désagréable. On mange en général ce fruit frais, à la petite cuillère, après l'avoir coupé en deux, exactement comme le kiwi.

>> A lire aussi :

Crédit photos : Fanghong (1), Shusuehiro (2), Joao Correia (3), Lusitana (4), Seweryn Olkowicz (5 & 12), zantastik (6), Wouterhagens (7 & 8), Amnon s (9), Tomomarusan (10), Niklas Gustavsson (11), Patafisik (13), Alasam (14)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Fruitiers méditerranéens

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes méditerranéennes.

292 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Salah17
16/07/2010, à Sidi bel abbes

Répondre

Bonjour.j'ai un citran au jardin sa fait 12 ans il flerie 2 fois par an mais, les fleurs tombe bien sur pas de fruis pourquoi ?? MERCI

Feijoa
25/06/2010, à La rochelle

Répondre

J'ai un feijoa depuis 3 ans et je trouve ces fruits délicieux une 20 eme l'annee derniere et si tout ce passe bien cette année une 100 ene