Réveillez vos graines et noyaux !

Le 11 décembre 2009 par Faustine Milard

Maintenant que le froid est installé, il est temps de penser à faire germer les noyaux des arbres fruitiers. Une méthode simple et efficace consiste à les sortir de leur sommeil en leur faisant subir le froid hivernal : c'est la stratification ou le réveil de la dormance par le froid.

La stratifi-quoi?

Noix germéeSi certains noyaux sont protégés par une coque incassable, c'est pour qu'ils ne germent pas pendant la saison chaude, une fois la fructification passée. Cela évite aux jeunes pousses de se retrouver toutes nues, la tige à l'air, une fois que le froid est bien là. La nature a vraiment bien fait la chose ! Car ainsi protégés par leur coque, les noyaux attendent patiemment que l'hiver passe, le temps nécessaire à leur protection pour se désagréger. La germination a alors lieu dans les conditions adéquates du printemps naissant.

Les graines et noyaux concernés par cette méthode sont, de manière non exhaustive, les noyaux de pêche, de nectarine, de brugnon, d'abricot, de cerise, d'amande, de noix et noisette, de châtaigne (sans la bogue !)... Bref, toutes celles ayant une coque protectrice qui doit être ramollie avant germination.

Comment faire ?

Stratification de noix dans un pot de fleursLa méthode la plus simple consiste à installer ces graines en strates dans un substrat de sable humide (ou 50/50 terreau et sable). Dans un pot, mettre quelques graviers ou cailloux au fond pour le drainage, installer une couche de sable, disposer quelques noyaux sans qu'ils se touchent, puis une autre couche de sable (3 cm d'épaisseur suffisent), puis le reste des noyaux... Et ainsi de suite jusqu'à ce que tous les noyaux soient confortablement installés dans leur nid douillet...

Le pot doit être ensuite disposé près d'un mur au nord. Pour s'assurer du succès de la stratification, il faut veiller à ce que le sable ne soit ni trop sec ni trop humide. Une couche de paille protectrice peut donc être envisagée sur le dessus. Un petit grillage sur le haut du pot peut également être nécessaire, pour éviter que des rongeurs affamés ne viennent retourner le substrat à la recherche de précieuses victuailles.

Ainsi disposés, les noyaux ne gèleront pas, mais seront ramollis au fil du temps par l'humidité du sable et le froid.

Quand les graines sont-elles prêtes ?

Noix germéeDès février/mars, il faut commencer à surveiller la germination des noyaux en reversant délicatement le pot à la recherche des graines « réveillées ».

Il est fréquent que les graines du fond soient à un stade de germination plus avancé, étant donné que les conditions "climatiques" ne sont pas les mêmes qu'en surface. Il arrive aussi que des graines d'une même famille ne germent pas toutes en mêmes temps.

Si lors de cette première récolte, il reste des noyaux non germés, il faut les remettre en place et recommencer l'opération de la chasse au trésor en mars/avril puis avril/mai... Il est alors temps d'installer les graines germées directement en terre dans un sol adapté à leurs besoins, ou bien dans des godets en attendant que les jeunes pousses s'enracinent.

Quoi qu'il en soit, il est tout à fait normal qu'une partie des graines ne se réveillent pas la première année, car certaines sont connues pour ne germer qu'au bout de 2/3 ans. Mais en général, les graines et noyaux ont besoin d'une période de deux à quatre mois pour sortir de leur dormance.

Lors de « l'exhumation » des graines, il peut être observé un phénomène de pourrissement qui est dû à un trop-plein d'humidité ou à un substrat en mauvaise santé, déjà contaminé. Il faut alors recommencer l'expérience en surveillant plus attentivement le pot...

Au frigo !

Si aucun mur orienté Nord n'est à disposition, on peut aussi tenter l'expérience dans son réfrigérateur ! La même méthode est alors utilisée, mais cette fois dans un sac plastique ou une boîte hermétique qu'il faudra surveiller et aérer régulièrement pour vérifier un éventuel manque d'oxygène. Placés dans le bas du réfrigérateur, il faudra attendre 3 à 4 mois avant de pouvoir planter en terre les noyaux germés.

Commentez cet article 7

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Réveillez vos graines et noyaux !

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1153 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Eddy001
21/07/2014, à Fexhe-le-haut-clocher

Répondre

Bonjour ,je ne suis pas expert mais j'en ai fait plusieurs fois l'expérience ,il faut les mettrent en extérieur plein nord comme expliquer plus haut et ils éclaterons au printemps ,bon amusemant a+

Annema
30/12/2013, à

Répondre

Bonjour je voudrais savoir si ce pot avec les noix est à mettre en extérieur ou en intérieur le temps que les racines apparaissent ?

Cicca
17/03/2013, à Sousse tunisie

Répondre

J'enterre régulièrement des noyaux. depuis septembre j'ai 2 petits arbres de 1m de haut, mais je ne sais pas les reconnaître... l'un ressemble à un pêcher ou un amandier, et l'autre un pommier ??? j'ai taillé le 1er, mais pas l'autre comment les identifier. sur internet, je ne vois guère la différence entre les feuilles... ai-je des chances de les voir fructifier un jour ? que faire ? merci d'avance

R_rezgane
23/04/2011, à Kabylie -algerie

Répondre

Je recherchais depuis fort longtemps comment faire pour réveiller des graines de cerisiers. je vous remercie pour votre réponse et espère que celà marchera aussi ici. je vous tiendrais informé des suites. encore une fois merci.

Mouni
30/12/2010, à Nice

Répondre

Depuis longtemps je m'amuse à semer pépins et noyaux. j'ai ainsi obtenu, entre autres, pêcher, citronnier, cyprés, avocatier, noyer...et j'en passe. mais ce dont je suis le plus fière, c'est en suivant vos conseils de stratification, d'avoir obtenu trois petits camelias l'an dernier. ils ont aujourd'hui environ 12 cm et j'espère bien les voir grandir comme leur "mère" qui dépasse les 2 m et fleurit tous les hivers !

Voir tous les commentaires (7)

Ceci peut aussi vous intéresser