Poirier

Le 5 mai 2017 par Isabelle C.

Les poiriers font partie des grands classiques chez les arbres fruitiers. Réputés faciles de culture, quelques attentions sont toutefois nécessaires pour qu'ils puissent donner pleinement satisfaction.

Le poirier

Le poirier, Pyrus communis L., est un arbre fruitier qui peut facilement vivre plus de cent ans et qui peut atteindre, si on le laisse faire, plus de 15 mètres de haut.

Les feuilles vertes, caduques et ovales, prennent généralement de belles couleurs automnales dès octobre. Les nombreuses petites fleurs blanches aux étamines rouges, réunies en grappes corymbiformes, s'épanouissent d'avril à mai.

>> Diaporama : Fruitiers en fleurs

Les premières petites poires apparaissent dès le mois de mai et vont, petit à petit, grossir pour donner ces merveilleux fruits à la chair fondante et parfumée, qui seront récoltés en été ou en automne, selon les variétés.

Vieux poirier en fleurs (forme libre)
Vieux poirier en fleurs (forme libre)Agrandir l'image

Plantation et culture du poirier

Le poirier doit être planté en sol profond pour satisfaire son enracinement plongeant, drainé (l'humidité stagnante est source de maladies), frais et non calcaire pour les poiriers greffés sur cognassier.

Leur emplacement privilégié est le plein soleil, à l'abri des vents et des gelées tardives.

La plantation à racines nues, entre novembre et février (hors périodes de gel) est recommandée.

>> Lire :

Plantation racines nues
Plantation racines nuesAgrandir l'image

Pollinisation du poirier

Les poiriers sont auto-stériles ; il vous faudra planter 2 arbres pour obtenir des fruits (lire : Poiriers : pollinisation croisée).

Tailler le poirier

Conduite : quelle forme pour mon poirier ?

Le poirier peut se conduire sous forme palissée (espaliers), en basse-tige (gobelet) ou libre. Les deux premiers cas permettent de cultiver les poiriers sur des petits espaces, mais nécessitent des tailles régulières ; le dernier cas ne demande qu'une taille d'entretien tous les deux ou trois ans, mais le poirier est alors plus encombrant.

>> Lire : Les différentes formes de fruitiers

Poirier palissé (taille en espaliers)
Poirier palissé (taille en espaliers)Agrandir l'image

Éclaircissage et ensachage

Au cours des mois de mai – juin, les petites poires apparaissent. Si le nombre de fruits par grappe est important (certaines variétés sont très prolifiques : 'Louise-Bonne d'Avranches', 'Duchesse d'Angoulême'...), il peut être intéressant de pratiquer un éclaircissage ; conservez seulement les plus beaux fruits situés à la périphérie (une ou deux poires par bouquet).

Après l'éclaircissage, et si vous ne gardez qu'un seul fruit par bouquet, vous pouvez pratiquer l'ensachage qui consiste à recouvrir les jeunes fruits d'un sachet de papier, afin de les protéger des ravageurs tels que le carpocapse ou la guêpe. Les sachets s'enlèvent quinze jours avant la récolte.

Récolte des poires

Selon la variété, la récolte se déroule entre mi-juillet et octobre. Les derniers fruits récoltés (poires de garde) peuvent se conserver une bonne moitié d'hiver.

Pour savoir si les poires sont prêtes à être cueillies, tournez légèrement le fruit d'1/4 de tour sur lui-même. Le pédoncule doit se détacher sans avoir besoin d'y tirer dessus.
Des fruits qui tombent sans y être encouragés  (par le vent...) sont un bon signal. Dépêchez-vous ! Les poires sont fragiles et ne supportent pas d'être meurtries.

Poires
PoiresAgrandir l'image

Maladies et parasites du poirier

La tavelure, l'oïdium, le carpocapse.

>> Lire :

Culture du poirier : en pratique

  • Exposition : soleil
  • Végétation : vivace
  • Fructification : mi-juillet à octobre
  • Rusticité : -20°C et au-delà

Plantation

JFMAMJJASOND
Petit poirier palissé contre un mur
Petit poirier palissé contre un murAgrandir l'image

Quelques variétés de poires

  • 'Comtesse de Paris' : poire de garde à la chair mi-fine très sucrée et juteuse ;
  • 'Conférence' : poire d'automne à chair fondante. Peu sensible à la tavelure ;
  • 'Précoce de Trévoux' : poire d'été fondante, juteuse et sucrée. Peu sensible à la tavelure ;
  • 'Williams' : poire de fin d'été à chair fondante et parfumée. Variété assez sensible à la tavelure.

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Poirier

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres fruitiers.

1497 questions

Voir tout Poser une question