Kumquat

Le 8 septembre 2011 par Iris Makoto

Arbre fruitier très ornemental, à croissance lente et à faible développement, le kumquat occupera une place de choix en bac sur une terrasse pendant toute la belle saison. Il est frileux : vous pourrez le rentrer en hiver et profiter alors de la belle couleur de ses petit fruits oranges.

Le kumquat, un oranger miniature très décoratif

KumquatLe kumquat (ou kumkat), de son nom latin Fortunella, est un arbre à feuillage persistant vert brillant très décoratif et de croissance lente, qui sera utilisé en sujet isolé dans les jardins méditerranéens ou en bac pour orner les terrasses et balcons ensoleillés des autres régions. Cet agrume fait partie, comme les orangers, citronniers et clémentiniers, de la famille des Rutacées. Ils sont originaires des forêts humides du sud de la Chine et de la Malaisie, ce qui explique leur manque de rusticité sous nos latitudes. Ces arbres peuvent atteindre 3 à 4 mètres de hauteur dans leurs contrées d'origine. Chez nous, il faudra de la chaleur pour voir apparaître de jolies fleurs blanches très odorantes qui laisseront plus tard la place à de petits fruits ovoïdes, jaune orangé (qui doivent être consommés avec leur peau pour ne pas être trop acides).

Conseils de culture

Kumquat cultivé en potLes kumquats ne pourront être plantés en pleine terre que dans la zone dite "de l'oranger". Ils seront alors installés au pied d'un mur pour profiter de son abri, dans un sol neutre à légèrement acide, bien drainé. Faites un apport de cendres de bois à son pied en hiver, cela favorisera une meilleure fructification.
Partout ailleurs, ils se plairont dans une serre, un jardin d'hiver ou une véranda peu chauffée, en pleine lumière, dans un mélange de terreau et de terre franche. Ménagez un bon drainage au fond du pot avec des billes d'argile, des graviers ou des tessons de poterie, pour éviter la stagnation de l'humidité qui serait très néfaste. En hiver, les arrosages devront être modérés. Dès le mois de mai, lorsque tout risque de gelée est écarté, vous pourrez sortir le pot pour le placer progressivement en plein soleil sur une terrasse ou un balcon. Un arrosage ou deux par semaine sera nécessaire en période de croissance, ainsi qu'un apport d’engrais complet pour fruitiers toutes les deux semaines. Un rempotage ou un surfaçage sera le bienvenu en début de printemps, tous les deux à trois ans.

Multiplication

Le semis est l'une des méthodes de multiplication des kumquats ; il se pratique en mini serre chauffée entre 20 et 24°C pour assurer une bonne levée. En été, vous pouvez aussi couper une tige semi-ligneuse pour un bouturage à l'étouffée dans un endroit chaud et ombragé. Mais généralement, les kumquats sont greffés sur un citronnier épineux (Poncirus trifoliata), ce qui permet un meilleur rendement et une meilleure résistance aux maladies. La greffe, pour réussir, ne sera pratiquée qu'en période où les températures nocturnes ne descendent pas en dessous de 20°C.

En pratique

  • Kumquat cultivé en pleine terreExposition : soleil
  • Sol : drainé et fertile, neutre à acide
  • Végétation : vivace
  • Fructification : hiver, printemps
  • Rusticité : pas moins de 3°C

Espèces et variétés

  • Fortunella japonica : arbuste ramifié pouvant tout de même atteindre 4 mètres de hauteur, fruits jaune doré ;
  • Fortunella japonica 'sun stripe' : feuilles jaune crème et fruits jaunes striés de vert ;
  • Fortunella margarita : fruits ovales orange vif ;
  • Fortunella obovata : hybride plus résistant au froid, chair acide et peau sucrée.

>> A lire aussi :

Crédit photos : Gardening in a Minute / miheco / bein_korean

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Kumquat

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les agrumes.

571 questions

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser