Interdiction totale des pesticides dans les jardins en 2019

Le 22 octobre 2015 par Clémentine Desfemmes

Les pesticides vont être totalement interdits dans les jardins et les espaces verts d'ici 2019, en plusieurs étapes. Conséquence : les produits phytosanitaires vont disparaître des rayons des jardineries.

  • Produits phyto-sanitaires pour le jardin / X.G.

Interdiction des pesticides : 2017 pour les espaces publics, 2019 pour les particuliers

L'interdiction des pesticides, on en parle depuis quelques temps, mais celle-ci va devenir réalité plus tôt que prévu. La date de l'entrée en vigueur de cette interdiction a en effet été avancée : l'Assemblée Nationale a adopté, le 22 juillet 2015, une loi prévoyant :

  • L'interdiction de l'utilisation des pesticides dans les espaces publics dès le 1er janvier 2017 (au lieu de 2020, comme le prévoyait initalement la proposition de loi) : Etat, collectivités locales et établissements publics ne pourront plus employer de produits phytosanitaires sur les voiries, dans les espaces verts, les forêts et les promenades ouvertes au public ;
  • L'interdiction de l'utilisation de pesticides par les particuliers, donc dans les jardins, sur les balcons, les terrasses... à partir du 1er janvier 2019 (au lieu de 2022). 

Ça change quoi dans les rayons des jardineries ? 

Si l'interdiction totale de vente de produits phytosanitaires aux particuliers ne prend effet qu'en 2019, il faut savoir que dès le 1er janvier 2017, ces produits ne seront plus que vendus "sous clef" : ils ne seront plus en libre-service dans les rayons, et ne seront accessibles aux clients qu'après délivrance d'un conseil personnalisé dispensé par du personnel formé. En clair : il faudra faire appel à un vendeur qui vous remettra le produit souhaité après vous avoir informé sur les conditions de son utilisation, les dosages, les précautions à prendre...

Attendez-vous à voir les rayons des jardineries être modifiés dès 2016, car les points de vente devront appliquer un programme de retrait de la vente en libre-service dès le 1er janvier 2016, afin que la vente sous clef soit opérationnelle dès le 1er janvier 2017.

Quels produits échappent à cette interdiction ?

Seuls les produits phytosanitaires (ceux qu'on appelle "pesticides" au sens large : fongicides, insecticides, nématicides, acaricdes, herbicides et autres biocides d'origine chimique) sont concernés par cette interdiction. Les produits de biocontrôle (c'est-à-dire de lutte biologique intégrée), les produits à faible risque (type purins et autres PNPP) et les produits autorisés en agriculture biologique ne sont pas soumis à cette interdiction.

>> Lire aussi : Des super mauvaises herbes résistantes au Round Up

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Interdiction totale des pesticides dans les jardins en 2019

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Christophe53
03/03/2017, à Laval

Répondre

No problémo... J'achète depuis longtemps déjà, tous mes insecticides en Espagne ou sur le net... moins cher et j'ai pas de temps à perdre avec des vendeurs... J'invite tout le monde à faire comme moi... C'est ça l'Europe... j' en profite même pour ramener du Tabac, de l'alcool et du soleil. Ça rembourse largement le trajet, l’hôtel, le restaurant.... Vive l’espace Schengen ;-)

Bambounigra
25/12/2015, à Ploermel

Répondre

Vous oubliez une chose c'est que les professionnels et leur agriculture intensive auront toujours le droit de les utiliser et cette pollution est sans commune mesure avec la pollution que les particuliers provoquent dans leur petit jardin!!

Amoureuse de la nature
17/11/2015, à Liège

Répondre

C'est magnifique, pourquoi encore attendre alors qu'il a déjà été prouvé - que nous pouvions nous passer de tous ces produits(Dame Nature nous apporte des solutions) - qu'ils détruisent la biodiversité (cf les abeilles, tous ces scandales avec les pollutions etc....Nous savons tout ça. Alors pourquoi continuer à engraisser ces grosses sociétés qui affame les paysans pauvres (Amérique du sud, Indes,etc..)et qui nous empoisonnent, ... ainsi que notre belle Terre.