Des super mauvaises herbes résistantes au RoundUp

Le 13 novembre 2015 par Clémentine Desfemmes

Aux Etats-Unis, les espèces de mauvaises herbes devenues résistantes au glyphosate, principe actif du célèbre RoundUp commercialisé par Monsanto, sont de plus en plus nombreuses. Ce phénomène, qui inquiète les agriculteurs américains, n'est ni nouveau, ni surprenant.

Le RoundUp, herbicide le plus utilisé au monde

Le RoundUp est un herbicide mis au point dans les années 70 et commercialisé par Monsanto ; il est à ce jour l'herbicide le plus vendu dans le monde. Son principal ingrédient est le glyphosate (molécule suspectée d'être cancérigène), molécule qui figure également dans la composition de plus de 750 produits utilisés en agriculture mais également en foresterie et pour l'entretien des espaces verts et des voies publiques (secteurs urbain et domestique). Aux Etats-Unis, il est notamment utilisé pour lutter contre les adventices dans les cultures de maïs, de soja et de coton.

RoundUp®
RoundUp®Agrandir l'image

Apparition de mauvaises herbes résistantes au RoundUp

Mais le RoundUp est victime de son succès. Utilisé année après année sur une même parcelle et de manière intensive, il est de moins en moins efficace : le nombre d'espèces sauvages résistantes au glyphosate augmente régulièrement. On compte aujourd'hui une trentaine d'espèces dans le monde contre lesquelles le RoundUp est inefficace, notamment l'amarante réfléchie (lire : Amarante contre RoundUp®, le match). Et le nombre de ces "super mauvaises herbes", aussi appelées "mauvaises herbes zombies", devrait encore, selon toute vraisemblance, augmenter.

Quelles conséquences pour les agriculteurs ?

Les agriculteurs, inquiets de ce phénomène, en particulier en Amérique du Nord, ont alors plusieurs alternatives : utiliser plusieurs herbicides combinés, favoriser le désherbage mécanique et autres solutions bio, ou encore pratiquer davantage la rotation des cultures.

Monsanto va lui aussi devoir trouver des solutions, s'il veut continuer à vendre non seulement son RoundUp®, mais également la gamme d'OGM dits "RoundUp Ready" spécialement conçus pour pouvoir résister au RoundUp (les parcelles plantées en maïs, soja et coton RoundUp Ready peuvent être traitées au RoundUp : les cultures ne sont pas affectées par l'herbicide et seules les mauvaises herbes (du moins celles qui ne sont pas encore résistantes) sont détruites.

Amarante réfléchie (Amaranthus retroflexus)
Amarante réfléchie (Amaranthus retroflexus)Agrandir l'image

Evolution naturelle et apparition de résistance

Le RoundUp n'est pas le premier à être victime de ces résistances : de nombreux autres herbicides y ont été confrontés, sans parler des insecticides, des acaricides, des fongicides, des antibiotiques... Le vivant évolue et apprend, à force de mutations et de sélection naturelle, à s'adapter à son milieu et aux attaques extérieures.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Des super mauvaises herbes résistantes au RoundUp

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question