Ronds de sorcières, secrets de champignons

Le 31 mai 2015 par Clémentine Desfemmes

En vous baladant dans les bois ou à travers les prés, vous avez peut-être déjà mis les pieds, sans le savoir, dans un rond de sorcière. Peut-être aussi vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les champignons sont parfois disposés en cercle. Quelles légendes planent au-dessus de ce phénomène mystérieux, et comment l'expliquer ?

Rond de sorcières ou cercle des fées : un phénomène... magique

Les ronds de sorcières, appelés aussi cercles des fées, ont longtemps intrigué les hommes et ont donné naissance à de nombreuses légendes. Et il faut avouer que le phénomène est bien mystérieux : une zone circulaire où la végétation semble maladive, sèche, entourée d'un anneau bien vert et luxuriant, qu'est-ce que ça peut bien être ? Ajoutez à cela que le diamètre de ces anneaux progresse d'année en année, jusqu'à atteindre plusieurs centaines de mètres pour les plus grands, et qu'à certains moments de l'année, des champignons apparaissent tous en même temps à la périphérie de cette zone, disposés en cercle... Au cours des âges, il n'en fallu pas davantage pour stimuler les imaginations et faire naître des croyances chez nos ancêtres.

Champignons disposés en cercle
Champignons disposés en cercleAgrandir l'image

Ainsi, ces phénomènes, observables dans les prés ou les sous-bois, inspiraient craintes et superstitions : on voyait dans ces disques de végétation presque brûlée les marques laissées par les danses des sorcières lors du sabbat, ou encore la porte d'entrée du monde des fées. Le téméraire qui s'aventurait à l'intérieur du cercle pouvait acquérir le don de voir les fées et toute une cohorte de génies et autres êtres féériques (korrigans, lutins, farfadets, gnomes, elfes...), mais il courait aussi le risque de perdre la vie, d'être enlevé par les fées, ou encore d'être envoûté et de ne plus jamais parvenir à sortir du cercle.

>> Lire aussi : Plantes et sorcellerie

Des "ronds" de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres de diamètre

Ce qui est tout aussi fascinant, c'est la dimension impressionnante que peut atteindre le disque : les plus vastes, observables en avion, sont situés dans les vastes prairies des Etats-Unis et de Canada, mesurent 500, voire 600 mètres de diamètre, et sont âgés de plusieurs centaines d'années.

Ronds de sorcière dans un pré
Ronds de sorcière dans un préAgrandir l'image

Explication rationnelle à ces ronds de sorcières

Des organismes souterrains parfois gigantesques

Vus sous un jour scientifique, ces ronds de sorcière -appelés mycéliums annulaires- n'ont plus rien de mystérieux. Ils matérialisent simplement au sol l'emplacement occupé par un champignon, disons plutôt la partie souterraine -le mycélium- de ce que nous appelons communément "champignon". Car la partie visible, c'est-à-dire le sporophore (ce qui sort de terre, et que l'on mange !), n'est que la fructification d'un organisme plus durable, discret : d'une part parce qu'il est souterrain, et d'autre part parce qu'il est constitué d'un réseau de filaments (hyphes) souvent invisibles à l'oeil nu, formant le mycélium. Cette "partie souterraine du champignon" est nommée macromycète.

Le macromycète naît à partir d'une spore (émise par un sporophore), qui, telle une graine, germe et donne un nouvel individu qui croît de manière radiale : il développe ses filaments horizontalement, dans toutes les directions, et comme tous ces filaments s'allongent tous à peu près à la même vitesse, cela donne un organisme plus ou moins circulaire.

On n'imagine pas, en marchant dans un pré ou en forêt, que sous terre, peuvent vivre des organismes gigantesques, tentaculaires, s'étendant parfois sur plusieurs hectares et pesant plusieurs tonnes, aussi âgés que les plus vénérables de nos arbres (lire : Plantes de tous les records)...

Rond de sorcière dans une prairie
Rond de sorcière dans une prairieAgrandir l'image

Vrais cercles de champignons mais faux ronds de sorcière

Tous les champignons ne produisent pas ce genre de cercles : seuls certains genres de Basidiomycètes (les champignons à chapeau) en sont capables. Parmi les noms qui vous diront quelque chose : certains agarics, mousserons, amanites, cortinaires, rosés des prés, clavaires, vesses de loup...
Il est aussi à noter que certains champignons forment de "faux cercles", notamment ceux qui, comme la truffe, vivent en symbiose avec les racines des arbres, et se développent en périphérie du système racinaire. Pour en savoir plus, lisez notre article sur les mycorhizes !

Champignons en cercle autour d'un bouleau
Champignons en cercle autour d'un bouleauAgrandir l'image

Pourquoi une végétation rachitique à l'intérieur de ce cercle ?

Tout simplement parce que le champignon doit se nourrir : il puise dans le substrat ce dont il a besoin, ce qui épuise le sol dans la zone occupée par le mycélium. Les plantes (c'est forcément plus flagrant sur une pelouse qu'en sous-bois) peinent donc à se développer correctement dans cette zone, d'autant plus que le champignon produit des toxines et des substances antibiotiques qui contribuent à affaiblir les plantes, ainsi que des nitrates en abondance qui, à forte concentration, sont toxiques pour les végétaux.

A la périphérie du cercle, en revanche, ces nitrates sont moins concentrés dans le sol : il y a juste la bonne dose d'azote pour nourrir les plantes, comme le ferait un engrais azoté, mais pas assez pour les brûler. C'est d'ailleurs souvent ce cercle verdoyant qui permet de repérer le rond de sorcière, car le côté "malingre" de la végétation à l'intérieur du cercle est moins évident.

Rond de sorcière
Rond de sorcière Agrandir l'image

Et nos champignons disposés en cercle ?

Enfin, pourquoi la présence de ces sporophores (appelez-les champignons, "chapeaux"...) disposés en cercle ? Le mycélium ne fructifie qu'à l'extrémité des filaments (le but étant pour lui de produire de nouveaux individus capables de coloniser un autre espace). Les organes reproducteurs que sont les "champignons" poussent donc tous en même temps, en période de reproduction du macromycète (l'organisme souterrain), sur la périphérie du disque.

Rond de sorcières : sporophores formant un cercle
Rond de sorcières : sporophores formant un cercleAgrandir l'image

>> Lire aussi : Champignons : plutôt animaux ou végétaux ?

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 3

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Ronds de sorcières, secrets de champignons

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Lelia72
12/06/2015, à Brighton, uk

Répondre

Passionnant!

Planteresse & cie
12/06/2015, à

Répondre

Merci pour cet article !bon c est toujours dur de voir s effondrer um mythe ! d un autre côte disparaître..........!!! mais ce n est peut etre que le temps d une ronde que l on oubliera jusqu à............?moi je laisserais bien un peu de mystere ça n enleve rien à laspect scientifico rationnel

The vert 85
12/06/2015, à Challans

Répondre

Je comprends mieux pourquoi les roses des pres reculent chaque annee dans la pelouse .