C'est quoi une bouture à l'étouffée ?

Le 27 mars 2017 par Clémentine Desfemmes

Qui s’intéresse au bouturage a déjà entendu parler des boutures à l’étouffée. En quoi consiste cette méthode, quels sont ses avantages ?

Bouture… à l’étouffée ?

Le bouturage à l’étouffée s’applique à la plupart des techniques de bouturage (de tige, de feuille, à talon…) : il s’agit en quelque sorte d’une option, qui est donc facultative. Le principe est simple : on recouvre plus ou moins hermétiquement les boutures à l’aide d’un matériau transparent (sac plastique, bouteille en plastique coupée en deux et retournée, cloche en verre…), afin de maintenir une atmosphère humide autour de la bouture.

Avantages et inconvénients du bouturage à étouffée

Dans cette ambiance qui avoisine les 100% d’humidité, les boutures se dessèchent moins vite et le substrat, en restant bien humide en surface, favorise l’enracinement des boutures. Le taux de réussite du bouturage à l'étouffée est donc meilleur et l’émission de racines est plus rapide.

Il faut en revanche veiller à aérer régulièrement les boutures à l'étouffée et les surveiller : une condensation excessive peut provoquer un ruissellement sur les boutures et favoriser le pourrissement de celles-ci ou encore le développement de moisissures. C’est surtout vrai pour les boutures herbacées, plus sensibles aux moisissures que les boutures de tiges aoûtées. Attention également à ne pas placer les boutures à l'étouffée au soleil : la température à l’intérieur de cet espace confiné serait rapidement excessive, par effet de serre.

>> Lire aussi : Hormones de bouturage : mode d'emploi

Bouture de Juniperus à l'étouffée
Bouture de Juniperus à l'étouffée Agrandir l'image

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
C'est quoi une bouture à l'étouffée ?

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser