Des maïs OGM T25 et MON810 autorisés à la commercialisation en France

Le 27 août 2010 par Clémentine Desfemmes

38 variétés de maïs OGM (36 variétés de maïs MON810 et 2 variétés de maïs T25) viennent d'être inscrites au catalogue national des semences. La parution de cette décision au Journal Officiel, le 25 juillet 2010, aurait pu passer inaperçue, si Greenpeace et la Confédération Paysanne ne l'avaient pas dévoilée.

Commercialisation et culture ?

MaïsLa nouvelle provoque bien sûr une levée de boucliers, et les contradictions ne manquent pas. D'une part, le Ministère de l'Agriculture se veut rassurant : d'après lui, il ne s'agit que d'une autorisation de commercialisation (essentiellement pour l'exportation), et non de culture. Cependant, d'après Greenpeace, dès lors qu'une semence figure au catalogue national, il est impossible de s'opposer à sa culture : chacun a le droit de l'acheter, de la vendre, de la semer et de la cultiver.

Le maïs OGM MON810 fait toujours l'objet d'une clause de sauvegarde déclenchée par la France en janvier 2008, sa culture est donc effectivement interdite. Mais le maïs génétiquement modifié T25 n'est pas concerné par cette clause...

Vers un retour du glufosinate d'ammonium ?

Autre point qui crée la discorde : les maïs T25 sont tolérants à un herbicide très toxique, le glufosinate d'ammonium. Or, l'usage de cet herbicide pour le maïs est interdit en Europe, et la substance figure sur la liste des produits qui pourraient bien être totalement interdits dans l'Union Européenne à partir de 2017. Le maïs T25 génère ainsi une inquiétude : va-t-il être responsable du retour du glufosinate d'ammonium en France ?

Une chose est sûre : avec ces autorisations (de commercialisation, suivie ou non de culture...), les OGM gagnent du terrain en Europe, d'autant qu'en parallèle, la Commission Européenne vient d'autoriser, fin juillet, l'importation dans l'UE dans un but commercial de 6 nouveaux maïs OGM destinés à l'alimentation animale et humaine. Après la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora et les maïs MON 863 déjà autorisés en mars 2010, le rempart européen contre les OGM est-il en train de tomber ?

Lire un article sur le site de L'Expansion

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Des maïs OGM T25 et MON810 autorisés à la commercialisation en France

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question