La Baule lutte contre les plantes invasives

Le 7 octobre 2010 par Clémentine Desfemmes

Les plantes invasives, à la Baule, c'est une réalité : la communauté d'agglomération a décidé de lutter contre ces espèces venues d'ailleurs qui envahissent le territoire, menaçant ainsi la faune et la flore locales, et donc la biodiversité.

Sauvegarde de la biodiversité locale

Tige de myriophylleAprès le baccharis des marais salants en 2009, c'est la myriophylle du Brésil que l'on a combattue cette année dans la région de La Baule-Escoublac, afin de préserver la biodiversité locale. Une société spécialisée a été chargée de nettoyer un petit étang, au coeur d'un marais situé sur la commune de St Molf. Entièrement colonisé par la myriophylle, le petit plan d'eau était sérieusement menacé d'asphyxie. 450 kg de tiges de myriophylle ont été arrachés à la main en l'espace de quelques heures, début septembre. Ces débris végétaux ont été transformés en engrais végétal par la mairie de St Molf.

La myriophylle, jolie plante invasive

La myriophylle du Brésil est une plante aquatique qui produit de longues tiges pouvant atteindre plusieurs mètres, et qui forme un tapis très dense. Elle fait partie des espèces exotiques envahissantes car elle se reproduit très rapidement par multiplication végétative (le moindre fragment de tige peut donner une plante) et étouffe les espèces végétales indigènes, perturbant ainsi l'équilibre des écosystèmes. Elle aurait été introduite en 1880 dans la région bordelaise, comme plante d'aquarium et de bassin. Elle s'est acclimatée et a aujourd'hui envahi une grande partie de la côte Atlantique.

>> Lire aussi : Les espèces animales invasives en France

Crédit photo : flickr.com / quinn.anya

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La Baule lutte contre les plantes invasives

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question