Énergies renouvelables : le boom de l'éolien et du photovoltaïque

Le 3 décembre 2009 par Clémentine Desfemmes

Les énergies renouvelables, et en particulier l'électricité éolienne et l'électricité photovoltaïque, connaissent un succès croissant en France et en Europe. Particuliers et entreprises s'y mettent, et 2009 aura été une année particulièrement propice à ces énergies propres.

Un tableau de bord trimestriel publié par le Ministère du Développement Durable

Des éoliennes dans la DrômeDepuis cette année, le Ministère du Développement Durable publie un tableau de bord trimestriel "éolien - photovoltaïque" permettant de suivre l'évolution de ces deux énergies renouvelables, aux niveaux national et régional. Le dernier a été publié en septembre, et fait le point sur la situation au 30 juin 2009. Il révèle une forte dynamique de croissance des énergies renouvelables.

Une croissante très nette pour l'éolien en France en 2009

L'énergie éolienne produite en France, sous forme d'électricité, a progressé de 36% au 1er semestre 2009, par rapport au 1er semestre 2008. La France compte 2350 éoliennes installées un peu partout sur le territoire, et notamment dans le Nord de la France (Picardie et Champagne-Ardenne), le Sud-est et le quart Nord-ouest. La quantité d'énergie produite grâce au vent de janvier à juin 2009 (3,3 Tera Wh, soit 3300 milliards de Wh) équivaut à celle produite à partir de 1 million de tonnes de charbon dans une centrale thermique. Sur 2008, grâce à l'énergie éolienne, c'est ainsi 1,65 million de tonnes de CO2 qui n'ont pas été rejetées dans l'atmosphère.

Les Français plébiscitent les éoliennes, y compris sur leur commune

Selon un sondage réalisé à l'automne 2006 par l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie), 93% des Français sont favorables aux éoliennes, à qui elles apparaissent comme des sources d'énergie propre, économique, écologique, et renouvelable. Une autre enquête menée en 2007 par l'Institut LH2 confirme d'ailleurs ces résultats, avec 90% de Français favorables. On pourrait penser que les éoliennes, globalement, on est pour… mais pas chez soi ! Il n'en est rien : toujours d'après ce sondage de l'ADEME,  85% des personnes habitant à proximité d'un parc éolien jugent positive la présence des éoliennes. 72% des Français seraient également favorables à l'implantation d'éoliennes sur leur commune, selon une enquête CREDOC de juin 2009.

La France plutôt bien placée aux niveaux européen et mondial

Aux niveaux européen et mondial, la France est le 4ème pays de l'UE en matière de production d'électricité éolienne (derrière l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie, et suivie de l'Angleterre), et elle se classe en 7ème position dans le monde (les premiers pays producteurs d'énergie grâce au vent étant les Etats-Unis, l'Allemagne, l'Espagne et la Chine).

Impact sur la faune, nuisances sonores : des arguments contre

Les éoliennes sont très décriées par les écologues, qui leur reprochent leur impact sur certaines espèces protégées du fait de leur emprise au sol, la perturbation des écosystèmes, ou encore la destruction de chauves-souris et d'oiseaux, en particulier si l'éolienne est placée sur un axe de migration. Certains riverains les disaient également bruyantes, mais ceci était vrai pour les installations de 1ère génération. Depuis plusieurs années, les progrès techniques ont permis de réduire considérablement les nuisances sonores.

Développement exponentiel pour l'énergie photovoltaïque

Installation de panneaux solaires sur un toitEn matière d'électricité photovoltaïque, la croissance est encore plus impressionnante : elle est exponentielle. Le décollage s'est produit en 2002, et, au 1er semestre 2009, la quantité d'électricité produite grâce à l'énergie solaire a augmenté de 265%. Au 30 juin 2009, on comptait 25.000 installations, représentant 135 MW, et 23.000 installations supplémentaires sont en attente de raccordement au réseau électrique. Durant les premières années de l'énergie photovoltaïque, la majorité des installations concernaient des sites isolés, non raccordés au réseau électrique, et devant donc subvenir eux-mêmes à leurs besoins en électricité. Depuis 2005, la tendance s'est inversée, et la part des sites raccordés est devenue largement majoritaire.

Gain financier pour les utilisateurs : des économies sur la facture d'électricité

On ne s'équipe donc plus en panneaux solaires parce que l'on y est obligé, mais par choix : plus propre, plus économique… Il faut néanmoins savoir qu'on n'utilise pas directement l'électricité que l'on produit si l'installation est raccordée au réseau : on la vend à son fournisseur d'électricité, auquel on achète en retour (à un tarif plus bas que celui de la revente, ce qui rend l'opération intéressante financièrement) de l'électricité pour ses besoins.  A noter aussi qu'il faut distinguer les panneaux solaires photovoltaïques, qui convertissent la lumière solaire en électricité, et les panneaux solaires thermiques, qui transforment la lumière en chaleur, utilisée essentiellement pour les besoins en eau chaude.

Répartition des installations photovoltaïques en France

Le Sud et l'Ouest de la France, ainsi que les DOM, sont les régions les plus impliquées dans l'énergie solaire. Ceci est bien sûr lié au fait que ce sont celles qui bénéficient du meilleur ensoleillement sur l'année (bien que les panneaux photovoltaïques n'aient pas besoin d'un temps ensoleillé pour produire de l'électricité : même par temps couvert ou pluvieux, ils sont productifs, quoique dans une moindre mesure).

La France, malgré ces chiffres encourageants, est encore nettement en retrait par rapport à d'autres pays d'Europe, et notamment l'Allemagne, qui produit 100 fois plus d'électricité photovoltaïque. Le soleil est pourtant une formidable source d'énergie : en théorie, des panneaux solaires photovoltaïques rassemblés en un carré de 344 km de côté suffiraient à subvenir aux besoins en électricité de toute la planète, et une heure de rayonnement solaire sur la terre, si on parvenait à en capter toute l'énergie, pourraient couvrir la consommation mondiale d'électricité durant un an !

Crédit d'impôt et tarif de rachat de l'électricité garanti

Les dispositions législatives prévues par le Grenelle 2 devraient encore faciliter le développement des énergies renouvelables en France, notamment pour l'éolien, qui pourrait bénéficier d'une simplification des procédures d'installation (qui sont encore assez complexes). D'autre part, le crédit d'impôt de 50% sera maintenu en 2010, et le tarif de rachat de l'électricité est garanti jusqu'en 2012. De quoi achever de convaincre ceux qui hésitent encore !

 

En savoir plus...

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Énergies renouvelables : le boom de l'éolien et du photovoltaïque

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Alidèle
13/12/2009, à Saint-flour

Répondre

Je ne sais pas comment vous osez écrire que les éoliennes actuelles ne font pas de bruit!Vivez près d\'elles et vous verrez au lieu de vous fier aux sondages faux de l\'ademe et de toute cette \"mafia\".S\'il n\'y avait que les nuisances sonores et les maux de tête, les acouphènes ,la perte de sommeil,les infrasons et j\'en passe.Un peu de respect pour les victimes de l\'éolien industriel qui produit peu et coûte beaucoup.Et quand il n\'y a pas de vent à quoi fait-on appel: aux centrales thermiques.Expliquez pouquoi l\'allemagne qui a beaucoup d\'éoliennes produit plus de CO2 que la France!!!!!!

Alésia
12/12/2009, à Baudreville

Répondre

Bonjour, Mon commentaire est très simple : Veuillez supprimer mon inscription à votre newsletter. Votre discours sur ce sujet n'a rien à faire dans les conseils que j'attends de vous pour mon jardin. Les sondages (ADEME et autres) auxquels vous faites allusion ne sont pas le reflet de la vérité.