Arbres têtards : des refuges pour la faune sauvage

Le 17 mars 2010

Les arbres têtards, et notamment les saules, sont des refuges naturels pour les insectes, les oiseaux et les petits mammifères, grâce aux cavités qui se creusent dans leur tronc. Une taille simple à réaliser, qui offrira en quelques années un abri pour la faune sauvage : voilà une bonne idée pour la biodiversité.

Vous avez dit arbre têtard ?

Mûriers blancs têtardsUn arbre têtard est un arbre à la "tête disproportionnée", formant un bourrelet. Cette forme est obtenue en coupant le tronc ou les branches maîtresses à un niveau plus ou moins élevé pour provoquer le développement de rejets périodiquement élagués aux mêmes points de coupe. Ce mode de taille peut s'appliquer à plusieurs essences : saule, frêne, chêne, érable, châtaigner, tilleul...

Des cavités précieuses pour la faune sauvage

Les cavités qui se creusent dans le tronc des arbres têtards sont intéressantes pour la biodiversité : elles constituent des nichoirs naturels pour certaines espèces d'oiseaux (mésange cavernicole, pigeon colombin, rouge-queue à front blanc, chouette chevêche...) et des abris hivernaux pour les petits mammifères (lérot, chauve-souris, fouine, belette...). Des insectes pourront aussi y trouver refuge.

>> Lire aussi : Arbres creux, cavités et trous d'arbre

Plantez et taillez le saule !

Jeune saule têtardLes arbres têtards sont fréquents dans les paysages bocagers, les milieux humides, ainsi qu'en ville, et leur taille est assez facile à réaliser. Plantez-en quelques-uns dans votre jardin ou sur votre terrain (pré, lisière de bois, bords d'un étang...) : au bout de quelques années, vous verrez des cavités de former dans les troncs, vite occupées par oiseaux et petits mammifères.

L'essence la plus économique et la plus aisée à planter est sans doute le saule, qui se multiplie très facilement par bouturage. Prélevez de jeunes tiges (ou plançons) bien droites, de 4 ou 5 cm de diamètre à la base, pour 2 ou 3 mètres de haut. Taillez leur extrémité en biseau, et enfoncez-les dans le sol, après avoir foré un trou d'environ 80 cm de profondeur. Vous disposerez ainsi rapidement de sujets vigoureux et déjà grands.

Pour la taille en têtard, dès que l'arbre a atteint un diamètre d'environ 5 cm, on coupe la tige principale (en hiver), à une hauteur de 1,60 à 2 mètre, et on élague intégralement le tronc. Elagage et étêtage sont ensuite réalisés régulièrement, jusqu'à ce que la tête se forme.

>> Voir un diaporama sur les arbres remarquables

Crédits photos : flickr.com / au35 ; jygdarmor

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Arbres têtards : des refuges pour la faune sauvage

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question