Des pots pour vos semis en papier journal

Le 24 février 2009 par Xavier Gerbeaud

Faire ses propres semis impose de disposer de petits pots en quantité. Un ingénieux accessoire en bois vous permet de réaliser vos propres godets en recyclant du papier journal. Economique mais aussi écologique : ils sont biodégradables...

Quel contenant pour vos semis ?

Paper Potter ©

Paper Potter©

Pour réaliser vos semis, vous avez plusieurs alternatives :

  • le semis en pleine terre : mais il faut attendre que les températures soient assez remontées
  • le semis en caissette (type caisses à poisson en polystyrène) : inconvénient, un repiquage est nécessaire et cette opération s'avère parfois assez délicate
  • les semis dans les godets récupérés de vos achats de vivaces : assez pratique mais encombrant, et le plastique... bof, bof !
  • semis en godets de tourbe : coût élevé; peu respectueux de l'environnement (épuisement des tourbières)
  • semis dans des pots de yaourt ou de petit-suisse : outre l'esthétique moyenne, à l'usage le dépotage est plutôt délicat

Pot-maker® ou Paper potter®

Paper Potter ©

Enroulement de la bande de papier journal

Nous avons déniché cet accessoire sur internet. On le trouve sous les appellations de "Pot Maker®" ou de "Paper Potter®". Populaire Outre-Manche et au Canada, il est méconnu en France. Pourtant, son maniement est extrêmement simple, et le résultat est très satisfaisant.

Ingénieux, il permet de réaliser vous même de petits godets pour vos semis en découpant des bandes dans du papier journal.

Outre leur coût égal à zéro puisqu'ils sont issus d'un papier voué à la corbeille, ces petits godets présentent un gros avantage pratique : lorsque le jeune plant a forci, ils peuvent sans problème être installés en terre en l'état. Avec l'humidité, le papier va se dégrader, et les jeunes racines n'auront aucune difficulté à le transpercer. Zéro stress pour les plantes, et un taux de réussite des semis qui augmente de façon appréciable !

Utilisation

Paper Potter ©

Remplissage des godets (terreau spécial semis)

Le principe est simple : on découpe des bandes dans le papier journal. On enroule ces bandes sur le "potter". On replie le papier sur le fond du "potter", puis on presse le tout sur la base en bois. Le pot peut être retiré, et directement rempli de terreau. Pas de mouillage, pas de colle, et ça tient !

Avouons-le, cet outil nous a emballé. Et pourtant, il partait avec 2 handicaps :

  • son coût assez élevé à l'achat (de l'ordre de 20€) : sur le temps, vous le rentabiliserez
  • les instructions d'utilisation, en anglais et plutôt succinctes. C'est pourquoi nous vous proposons un pas-à-pas tout en images.

Les questions qui vous viennent

En arrosant, est-ce-que ces petits pots "tiennent le coup" ?

Oui, indiscutablement. Ceci car ils sont formés par plusieurs couches de papier. Lequel ne se désagrège qu'une fois en terre.

L'encre d'imprimerie, est-ce bien "bio" ?

Un argument que l'on objecte souvent... Non, c'est certain. Mais les quantités employées ici sont loin de constituer une pollution des sols significatives !

Adapté aux jardinage avec les enfants ?

Les enfants adorent faire des pots en papier ! Et le PaperPotter peut donner l'occasion d'une leçon pratique sur l'éco-responsabilité...

En résumé

  • le "Paper Potter©" permet de réaliser pour vos semis des godets "biodégradables" en recyclant vos vieux journaux.
  • son emploi est très facile; la réalisation d'un pot prend quelques secondes.
  • les jeunes plants issus de vos semis peuvent être transplantés tels que, dans risque d'endommager leurs tendres racines
  • le papier journal est respectueux de l'environnement et son coût est nul !
  • c'est un joli objet, fabriqué en bois de chêne certifié FSC
  • un must pour les adeptes du jardinage éco-responsable

En savoir plus

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 26

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Des pots pour vos semis en papier journal

Questions / réponses

Les dernières questions posées par les jardiniers sur Gerbeaud.com :

Voir tout Poser une question

Réactions

Manouc
28/04/2017, à Machézal

Répondre

Bonjour. Je trouve que le papier journal comme matière 1ère a son défaut, puisqu'il est rempli d'encre pas toujours top pour le côté écolo. J'ai ma préférence pour le matériau des boîtes à oeufs, utilisées en papier mâché : déchiquetées, trempées et mixées, puis moulées dans des pots plastiques. Pour éviter le manque d'eau, (risque dans ce genre de pot naturel) je place mes pots ainsi faits dans les mini pots plastiques qu'il me reste comme support. C'est du top !

Polenta 028
19/07/2016, à Crécy-couvé

Répondre

Tout simplement génial !

Verojardine
12/03/2015, à Lanester

Répondre

Je fais également cela , sauf que je trouve que de la moisissure apparaît très rapidement , avez vous une solution à cela ?

Marcel menin
02/03/2015, à Trenton ontario

Répondre

Je fais ces pots en papier avec une fiole vide de medicament depuis longtemps et presse le font du pot de papier dans le couvercle .de la fiole je trouve que cet outil de bois est d'un prix exorbitant . De plus suivant la plante a contenir vous pouver choisir une fiole de la taille plus ou moins grande pour mouler une taille differente de pot de papier.

Michèle leroux
21/02/2015, à St martin de sanzay

Répondre

Beaucoup plus simple : utiliser des rouleaux en carton de papier toilette ou de sopalin, en les coupant à la taille souhaitée.

Voir tous les commentaires (26)