Broyeurs : 3 marques à l'essai

Le 11 août 2017 par Antoine Bosse-Platière

Tailles de haies, tiges de vivaces et trognons de choux à transformer en matériaux de couverture du sol ou pour le compost ? Il vous faut un broyeur à végétaux. Pour bien le choisir, voici un banc d’essai réalisé par les jardiniers de Terre vivante avec la collaboration de deux spécialistes du compostage, et publié dans la revue Les 4 Saisons du jardin bio.

Le test

broyeur Viking GE 250Après un appel à témoignage dans la revue Les 4 Saisons du jardin bio, les appareils choisis pour être testés sont ceux qui avaient été le plus souvent cités par les lecteurs, et dont ils étaient le plus satisfait. Trois marques, chacune avec un système de broyage différent, se détachent nettement :   

  • Bosch : broyeurs à rotor, à vitesse lente et peu bruyants,
  • Viking : broyeurs à disque, munis de couteaux tournant à grande vitesse,
  • Eliet : broyeurs à couteaux attaquant le bois de front, dans le sens de la fibre.

Plusieurs modèles de chacune de ces trois marques ont été testés et soumis à rude épreuve, avec des branchages plus ou moins secs, d’essences et de diamètres très divers. Pour les départager, Les 4 Saisons ont noté :

  • l'efficacité,
  • la qualité du broyat obtenu,
  • l'ergonomie,
  • l'absence de bourrage,
  • le bruit.

Les 4 coups de coeur des testeurs

Eliet Primo et Maestro

Eliet PrimoCes deux modèles à moteur thermique obtiennent les meilleures notes : la qualité du broyat obtenu avec ces appareils fait l'unanimité de nos spécialistes du compostage. Bien adaptés aux grands jardins, ils sont excellents, tant pour l'efficacité que pour la qualité du broyat, quel que soit le type de matériaux (moyennant un changement de grille pour passer des branchages aux déchets plus mous). Mais ce sont des broyeurs très bruyants et qui produisent beaucoup de poussière (la finition laisse un peu à désirer). La goulotte du Primo est un peu étroite et peut provoquer des bourrages, mais, une fois démonté, c'est un modèle remarquablement compact et facile à transporter pour un broyeur thermique.

  • Eliet Primo : 4 ch thermique, 6 couteaux, 3000 t/min, max : 35 mm, sac 60 l, 32 kg, 981 €
  • Eliet Maestro : 5,5 ch thermique, 12 couteaux, 3000 t/min, max : 40 mm, sac 125 l, 50 kg, 1 387 €.

Viking GE 250

D'un bon rapport qualité/prix, ce modèle équipe de nombreux lecteurs qui apprécient surtout son efficacité, sa fiabilité et sa polyvalence, mais se plaignent du bruit. Plusieurs lecteurs soulignent qu'il faut apprendre à doser les apports, à accompagner les branches, parfois à les retenir pour éviter les bourrages. Certains signalent les risques liés à l'éjection brutale de matériaux durs et de griffure lorsque des branches souples sont entraînées. Il importe d'utiliser du bois frais (d'ailleurs préférable pour du BRF) et d'affûter régulièrement les lames, faute de quoi l'efficacité diminue et le bruit augmente. Les lames sont très faciles à démonter.

  • Viking GE 250 : 2500 W, 2800 t/min, max : 30 mm, 26 kg, 545 €.

Bosch AXT 25 TC

Bosch AXT 25 TCLes broyeurs Bosch à rotor sont les plus utilisés par les lecteurs qui ont répondu, et la plupart en sont satisfaits. Ils apprécient surtout le faible niveau de bruit, la fiabilité, la grande compacité, la facilité d'utilisation, l'entraînement automatique des branches et l'étonnante capacité à avaler des bois secs de diamètre important (40 - 45 mm). Nos essais montrent en revanche que ce type de broyeur est moins efficace et accepte moins bien les déchets frais et les branches fourchues (risques de bourrages) et que le broyat obtenu est composé de petits tronçons de branches un peu écrasés qui semblent convenir davantage pour un paillage durable que pour du compost ou du BRF. Néanmoins, le rotor de ce modèle récent a été amélioré et le rend plus polyvalent. Le faible rendement est amplement compensé par le faible niveau de bruit, le prix bas et l'agrément d'utilisation. Un must pour les petits jardins en milieu péri-urbain. 

  • Bosch AXT 25 TC, 2500 W, 41 t/min, max : 45 mm, bac 53 l, 30,5 kg, 450 € (380 € sur Internet). 

Bien-sûr, il est possible de trouver moins cher que les modèles de  cette sélection, mais attention, les broyeurs d’entrée de gamme - généralement à disque - vendus en grande distribution provoquent des bourrages incessants et ne sont guère fiables. A éviter donc.

>> Lire aussi :

Crédit photos : Terre Vivante

Les 4 saisons du jardin bio - couverture Partenaire :

Potager, verger, ornement, basse-cour, portraits de jardiniers, infos produits… Edité depuis plus de 30 ans par Terre Vivante, le magazine les 4 Saisons du jardin bio a le bio pour ADN. Les 4 Saisons, c'est aussi des conseils pour une maison écologique et une alimentation saine...

Tous les deux mois, retrouvez 100 pages d’informations pour récolter des idées du potager à la planète.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 9

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Broyeurs : 3 marques à l'essai

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'outillage de jardin.

55 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Georgio
11/11/2016, à Cholet

Répondre

Bonjour J'ai loué et utilisé le Viking GE 250 bourrage démontage nettoyage toutes les 15mn , fastidieux Les broyeurs Bosch sont très très lents , pour petits jardins

Claude leboucher
31/10/2015, à Blois

Répondre

J'ai un gros modele viking, ce materiel devrait-etre interdit car il faut tenir les tiges et les pousser ce qui provoque des chocs extremement violents et douloureux pour les doigts. En plus du bruit infernal et des bourrages incessants il faut eviter les rejections des tiges sortant de la goulotte qui sont projetees jusqu'a 10m!... et a ce prix eleve bien que fabrique en Chine il n'y a pas d'inversion de marche. La qualite Allemande est en dessous de tout, a eviter expressement.

Roumeaux
17/09/2015, à Chantelle

Répondre

Trés deçu car les feuilles vertes bourrent le mécannisme, seul le bois ce qui ne m' interresse pas car j' ai une cheminée exterieure

Philippe gm
20/07/2015, à Saint sulpice la forêt

Répondre

Attention au SAV Chez Viking sur un broyeur de la même gamme le GE 150, le contacteur est tombé en panne. Coût de la réparation 146€70 soit le tiers du prix de la machine car le nouveau contacteur ne rentrait pas dans la caisse ABS qu'il a fallu changer. 1/3 du prix du neuf pour une pièce qui devrait coûter 30 euros c'est juste ce moquer du monde. Et ce trois ans après l'achat soit juste sorti de la garanti. Les couteaux ne sont pas si faciles à changer et cela peut être très dangereux s'ils sont mal fixés. Je ne rachèterai pas cette marque que je déconseille.

Taffein
02/07/2015, à Saint aubin de lanquais

Répondre

Apres l'essai de plusieurs types de broyeurs,j'ai opte pour un broyeur que personnellement je trouve formidable un "caravaggi,bio 60"tout passe dedans,branches jusque 70 mm,dechets du potager,fanes haricots,de pommes de terre,de fèves,tomates ,tiges de pavots glabres,pour une consommation minime en carburant,muni de deux roues pleine,un petit defaut cependant la goulotte carree qui empeche l'entree de branches fourchues,autrement impec

Voir tous les commentaires (9)