Une ruche dans le jardin

Le 23 octobre 2015 par Thibault

L'apiculture n'est pas réservée aux professionnels, bien au contraire ! Les amateurs jouent un rôle écologique très important puisqu'il permettent de garder un réseau dense de ruches sur tout le territoire, assurant ainsi une bonne pollinisation des cultures. Alors, prêts à vous lancer ?

Produire son propre miel

Un loisir accessible

Des ruches dans le jardinNombreux sont ceux qui rêvent de produire un jour leur propre miel, comme on peut rêver de cultiver ses propres fruits et légumes. Pour autant, alors qu'il est facile de faire le pas et de se lancer dans le jardinage, beaucoup moins nombreux sont ceux qui passent à l'action en ce qui concerne l'apiculture. Trop compliqué ? Manque de temps ? Trop cher ? Pas assez de terrain ? En réalité, les candidats se découragent surtout par manque d'information car il est très simple et facile de créer un petit rucher dans son jardin. C'est un loisir qui ne demande pas beaucoup de temps, mais plutôt une présence et une surveillance régulière. Quand au budget à y consacrer, l'investissement de départ est conséquent certes, mais pas exorbitant au regard d'autres loisirs très répandus. 

Les produits de la ruche

Cela vaut-il vraiment le coup ? La réponse est définitivement oui ! N'espérez pas récolter des kilos de miel dès la première année car il faut limiter les prélèvements lors du lancement d'une nouvelle ruche. En revanche, la production annuelle de 2 ou 3 ruches, même si elle est très variable et dépendante des conditions climatiques suffit largement pour la consommation d'une famille. Ne négligez pas non plus les productions de propolis, de pollen ou de cire qui participent à la richesse d'une ruche. Enfin, la présence des abeilles assurent une excellente pollinisation de vos abres fruitiers et des plantes du potager : à vous les récoltes généreuses !

En pratique

Choisir les ruches

L'intérieur d'une ruche WarréAvant de vous lancer, prenez le temps de vous documenter car en apiculture, de nombreuses alternatives s'offrent à vous. Le choix du type de ruche que vous allez utiliser pour élever vos abeilles est primordial. Les différents modèles de ruches imposent un cadre de vie aux abeilles qui est plus au moins proche de leur habitat naturel. Pensez aussi que le travail et les manipulations sont facilités lorsque les éléments de la ruche sont standardisés. Autre critère à prendre en compte : si vous débutez, optez plutôt pour un modèle de ruche fréquemment utilisé par les apiculteurs près de chez vous. En cas de problème vous aurez beaucoup plus de facilités à obtenir des conseils. Les deux types de ruches les plus employés sont la ruche Dadant et la ruche Warré. Côté budget, prévoyez environ 130 € pour une ruche complète. 

Investir dans du bon matériel

Un investissement minimum dans du bon matériel est indispensable pour débuter en apiculture. En plus des ruches, il vous faudra quelques outils (lève-cadres, enfumoir, brosse) et bien sûr un vêtement de protection. Pour démarrer sans appréhension, nous vous conseillons d'acheter une combinaison intégrale. N'oubliez pas, le choix en matériel pour la ruche est plus vaste pour les ruches standardisées de type Dadant ou Warré, et le coût de ce matériel sera donc aussi plus faible. Il existe des "kits pour débutant" comprenant la ruche et de nombreux accessoires. Ces kits sont souvent vendus environ 250 €. Vérifiez bien avant de commander que l'offre est vraiment intéressante et que vous avez réellement besoin de tous les outils vendus dans le kit. 

Choisir la race d'abeilles

Là aussi, plusieurs options possibles. Il existe différentes espèces d'abeilles. Choisissez de préférence notre abeille noire locale (Apis mellifera mellifera), qui sera adaptée à son environnement. Il est également possible d'élever l'abeille caucasienne (Apis mellifera caucasica) particulièrement douce et rustique, ainsi que l'abeille jaune italienne (Apis mellifera ligustica), adaptée au climat méditerranéen. Encore une fois, choisissez une abeille adaptée à votre région car les croisements non maîtrisés avec des abeilles venues de loin sont souvent à l'origine d'abeilles agressives. Comme beaucoup d'apiculteurs, vous pouvez enfin opter pour une race d'abeille sélectionnée comme la très célèbre Buckfast®, très douce et productive. Mais sachez dans ce cas que vous devrez racheter régulièrement des reines fécondées (environ 30 € par reine) pour garder la stabilité de la race. Pour débuter, vous pouvez vous arranger avec un apiculteur de votre région pour récupérer un mini essaim appelé 'ruchette' dans son cheptel. Vous avez aussi la possibilité d'acheter un essaim chez un éleveur. Il vous en coûtera environ 150 €. 

La législation

Même si votre production reste dans le cadre d'une consommation familiale, il convient de respecter la législation en vigueur. 

Distance entre les ruches et le voisinage

Ruches dans le jardinVous devez respecter les arrêtés pris par votre préfet ou par votre maire. Selon les départements et les communes, la distance minimale à respecter entre les ruches et le voisinage peut varier de 5 à 100 mètres ! Bien entendu, il est vivement recommandé d'informer vos voisins de votre activité. Vous en profiterez pour leur vanter l'intérêt de la présence des abeilles pour leur propre jardin ! Pour votre propre sécurité et pour celle des enfants, il est évident qu'il faut de toute façon choisir un emplacement relativement éloigné des activités quotidiennes et des espaces de jeux. Le plus important étant de ne pas couper la trajectoire des abeilles qui vont et viennent, placez bien la sortie en direction de l'espace le plus isolé. 

Assurance

Il vous est très fortement conseillé de souscrire à une assurance spécifique pour vos ruches. Le plus simple est d'adhérer à un syndicat apicole (il en existe dans tous les départements). Vous bénéficierez alors automatiquement d'une assurance adaptée, ainsi que des bulletins d'information, de cours ou de stages, et vous serez mis en relations avec d'autres apiculteurs amateurs près de chez vous.  

Déclaration des ruches

Lorsque vous commencer vos activités apicoles, vous êtes tenu de déclarer votre nouveau rucher à la mairie. Vous devez également faire une déclaration à l'administration (déclaration en ligne grâce à l'application Teleruchers) et aux services vétérinaires du département. Vous obtiendrez alors un numéro d'apiculteur (même en tant qu'amateur). Ensuite, cette déclaration simple et rapide est à renouveler chaque année pour établir le nombre de ruches que vous possédez et leur lieu d'implantation. 

A lire aussi :

Crédit photos : nichameleon / blumenbiene / donkeycart via Flickr.com

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Une ruche dans le jardin

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le jardinage éco-responsable.

356 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Ilex
08/05/2013, à Bondues (nord)

Répondre

Bonjour, Quels conseils pour la culture des poivrons ? Distance entre pieds & lignes. Comment les planter, est-ce gourmand en agent fertilisants( engrais, fumiers, compost, j'ai l'occasion d'avoir de la fiente de pigeon, est-ce bon). Mertci de vos conseils & tuyaux. Bonne journée. Ilex.

Isabeille
02/05/2013, à Limoges

Répondre

Tout cet article c'est dans l'idéal. Avant toute chose, bien se renseigner pour connaitre l'abeille. Il existe des cours débutants gratuits pour commencer, ou se rapprocher d'apiculteurs confirmés sinon grande sera la désillusion