Récolter ses semences pour le potager : pourquoi, comment ?

Le 13 octobre 2017 par Isabelle C.

Traçabilité, qualité, gratuité, biodiversité, autonomie... les raisons de produire ses propres semences pour le potager ne manquent pas. Le geste est simple, alors n'hésitez pas !

Pourquoi récolter ses graines au potager ?

Si vous hésitez encore à produire vos propres semences, par manque de temps, de place ou de savoir-faire, voici de bonnes raisons pour vous amener à franchir le pas.

Laitue : fleurs et graines
Laitue : fleurs et grainesAgrandir l'image

  • Obtenir des semences gratuites et en abondance : même si, à l’unité, un sachet de graines ne paraît pas très cher, lorsque vous faites le compte de tous les légumes que vous voulez cultiver, vous vous apercevez très vite que les semences ont un coût non négligeable, ce qui incite non seulement à semer avec parcimonie, mais également à veiller au grain pour qu'aucun plant issu de ses semis ne soit avalé par la première limace venue. À l'inverse, abondance (des semis) rime avec tolérance (envers les limaces), sérénité (pour le jardinier) et échanges (de graines) !
  • Obtenir des semences bio, dont on connaît l'origine ;
  • Obtenir des légumes adaptés à son terroir (nature du sol), à son climat (températures, pluviométrie) et à sa façon de cultiver (arrosages, paillage...) : les plantes « parents » transmettent aux plantes « enfants » leurs informations génétiques lors de la fécondation. C'est ainsi que l'on obtient des plantes de mieux en mieux adaptées à leur environnement.
  • Militer contre les multinationales : produire ses semences pour soi, ou pour les partager autour de soi, est un acte militant et citoyen, non seulement contre le contrôle de la chaine alimentaire par quelques multinationales et semenciers (car qui contrôle les semences, contrôle toute la chaine alimentaire), mais aussi contre l'érosion de la biodiversité qui en découle (avec la disparition des variétés anciennes et reproductibles aux profits des hybrides F1 dont les graines donneront des légumes différents de la plante mère : moins vigoureux, moins résistants, moins précoces...) ;
  • Et faire un pas de plus vers l'autonomie.

>> Lire : Hybrides F1 et création variétale classique, quelle différence ?

Le choix des porte-graines

Avant de récolter les semences issues de ses propres cultures, il faut les produire. Pour cela, deux préalables : d'une part il est important de prendre les précautions nécessaires à l'obtention de semences pures, c'est à dire éviter les croisements entre variétés : lire « Produire ses graines au potager : maîtriser la pollinisation ».

D'autre part, il faut choisir les plants porte-graines, c'est à dire les plants sur lesquels on prélèvera les semences. Les porte-graines doivent être choisis parmi les pieds les plus beaux, les plus vigoureux et les plus productifs de chaque espèce ou variété, et exempts, bien sûr, de toute maladie, quitte à sacrifier la plus belle de vos salades !

Pour les plantes potagères qui nécessitent la mise en place de barrières contre la pollinisation croisée (lire « Comment produire ses semences au potager »), le choix des portes-graines se fait bien avant l'apparition des graines (ou des fruits portant les graines), lorsque les fleurs apparaissent.

Oignons en fleurs
Oignons en fleursAgrandir l'image

La récolte des semences

Les semences qui se récoltent en même temps que le légume consommé

C'est le cas des légumes fruits (tomates, poivrons, piments, physalis, courges) et des plantes dont on consomme les graines sèches (amarantes à grains, coriandre...).

Lorsque le légume est arrivé à sa pleine maturité (pas plus tôt), on le récolte et on en extrait les graines qu'on nettoie si nécessaire (lorsque la chair du légume est collée à la graine) et qu'on met à sécher. L'important pour sécher les semences n'est pas la chaleur mais la ventilation. L'endroit où les graines sont mises à sécher doit donc être bien aéré.

>> Cas particulier de la tomate : Récolte des graines de tomate

Graines de courge
Graines de courgeAgrandir l'image

Les semences qui se récoltent au détriment du légume

C'est le cas de tous les légumes feuilles, racines et gousses (hormis les haricots secs). Laissez la plante monter en graines et attendez que les fleurs fanent et libèrent leurs graines. Soyez vigilant car, chez certaines plantes toutes les fleurs ne s'ouvrent pas en même temps, tandis que d'autres sont promptes à lâcher leurs graines, ou à les offrir à l’appétit des oiseaux.

Dans certains cas, il est judicieux de mettre en place une parade pour ne pas perdre les semences : coupez les inflorescences avec un morceau de tige et placez-les dans un sac de papier kraft. Pendez-les ensuite la tête en bas dans un endroit sec et ventilé pour en terminer le séchage.

Pour enlever les graines de leurs cosses ou attaches, il suffira de les battre délicatement au dessus d'un tissu, lorsqu'elles seront complètement sèches.

Laitue montée en graine
Laitue montée en graineAgrandir l'image

Le tri et le stockage des semences

Une fois sèches, enlevez toutes les impuretés qui se sont glissées parmi les graines : restes de cosse, de brindilles... Un tamis à très fine maille peut être utilisé pour les plus petites graines. Pour terminer, et préserver au mieux le pouvoir germinatif des graines, stockez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité.

>> Lire : Stockage des graines : conseils pour une bonne conservation.

À savoir : malgré toutes vos précautions, sachez que le pouvoir germinatif des graines diminue au fil des ans... Rien n'est éternel !

>> Lire : Durée germinative des graines potagères

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Récolter ses semences pour le potager : pourquoi, comment ?

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le potager.

359 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Jasiones
04/10/2017, à Ytrac

Répondre

On m,a donné des graines de salade dites de curé ,il ne faut pas enterrer les graines mais les secouer au dessus de la terre elles s,implantes seules et poussent ou elles veulent j,en fait profiter mes amies ,peut ètre est-ce la salade de st jean .enfin elle repousse en ce moment et sera bonne si elle a le temps d,ètre a point avant l,hiver ,si non elle résistera j,usque au printemps surement une espèce ancienne