Désherber : des solutions bio

Le 12 décembre 2016 par Isabelle C.

Arracher les mauvaises herbes, voilà une corvée dont tout jardinier se passerait. La tâche est si ingrate qu'il peut-être tentant d'avoir recours aux herbicides. Il existe pourtant des moyens respectueux de l'environnement pour supprimer les adventices qui demandent certes un peu plus de travail, de patience et de tolérance, mais notre santé ne mérite-t-elle pas de petits sacrifices ?

Désherbage mécanique

Désherbage à la faux

Désherbage manuel à la faux

Le désherbage mécanique consiste à arracher les adventices ou à les couper. Il comprend :

  • La coupe : elle concerne essentiellement les ronces et divers buissons et est souvent une étape préalable à l'arrachage. Elle n'élimine pas l'indésirable, mais en supprimant ses parties aériennes, elle l'affaiblit un moment. La coupe se fait à l'aide d'une faucille, d'une faux ou d'un sécateur.
  • Le sarclage, qui consiste à arracher une plante et ses racines, lorsque celles-ci sont bien installées. Le sarclage s'effectue à la main ou à l'aide d'un outil, comme la houe (outil à manche long) ou le transplantoir et la gouge (outils à manche court) qui permettent un travail plus précis. Procédez au sarclage de préférence par temps sec, sur un sol bien ressuyé, afin d'éviter que les mauvaises herbes s'enracinent à nouveau, si vous les laissez sur place (paillis).
  • Le binage, dont l'objectif principal est d'aérer le sol en cassant la croûte de surface. Lorsque le jardinier bine le sol, il déracine également les herbes à faible enracinement et les jeunes pousses d'adventices. Le binage est davantage un travail d'entretien qu'un travail de fond. Il s'effectue à l'aide d'une bineuse. Certains jardiniers peuvent avoir recours à la motobineuse (lire « Désherber avec une motobineuse »). Attention toutefois à ne pas l'utiliser sur un terrain envahi par des vivaces à reproduction végétative comme le chiendent ; l'action des fraises sur les rhizomes traçants entraînerait leur multiplication.

>> Lire aussi :

Précautions et préconisations :

Motobineuse pour désherber

Motobineuse

On vient de le voir, le sarclage et le binage à l'aide d'un outil tranchant comportent le risque de couper des racines de vivaces à reproduction végétative et d'accélérer leur prolifération (en moindre proportion pour les outils manuels). Pour supprimer ce type de mauvaises herbes, il est possible d'avoir recours à un outil de type grelinette, qui soulève les racines sans les trancher.

Le jardinier bio choisit également la bonne période pour effectuer un désherbage naturel afin qu'il soit plus efficace ; en règle générale, procédez avant la montée en graine, pour maîtriser sa multiplication, et le matin, afin que la plante arrachée se dessèche au soleil l'après-midi.

Il est également préférable d'intervenir lorsque les adventices sont plus fragiles : pour les rumex, préférez le printemps ou le début de l'été. Le chardon des champs et le liseron s'enlèvent au printemps quand les réserves des racines sont faibles et le chiendent est arraché en été, période chaude et sèche, idéale pour détruire les racines coriaces. La tradition veut également que l'on coupe les ronces à la Saint-Jean ; en réalité, la période favorable se situerait entre le 21 et le 30 juin.

Désherbage thermique

Désherbeur thermique portatif

Désherbeur thermique

Le désherbage thermique consiste à chauffer les parties aériennes des mauvaises herbes, ce qui a pour conséquence de faire éclater les cellules végétales et d'entraîner la mort des plantes. Il se pratique à l'aide d'un brûleur (appareil spécialisé vendu dans le commerce). La manipulation est simple et surtout efficace sur les jeunes plantules ou sur les plantes peu enracinées. La précision de l'intervention fait qu'elle ne nuit pas à son environnement, bien qu’elle nécessite l'utilisation de gaz !

Le buttage

Le buttage consiste à ramener de la terre au pied des plants de légumes afin de former une butte. Le rôle de cette butte est avant tout de protéger, de nourrir ou de maintenir droit les légumes, mais permet également d'étouffer les mauvaises herbes proches des pieds. Attention, tous les légumes ne se buttent pas ; procédez pour les asperges, les carottes, les haricots, les poireaux, les pois, les pommes de terre...

L'occultation

Cette méthode convient pour nettoyer un espace laissé à l'abandon et envahi par les plantes sauvages. Il s'agit de recouvrir le terrain d'une bâche ou de quelques épaisseurs de cartons bien étanches à la lumière du soleil, et d'attendre quelques mois. Petit à petit, la végétation disparaît. Si vous voulez supprimer ainsi du liseron ou du chiendent, soyez patient, ils peuvent survivre plusieurs mois dans l'obscurité.

La prévention

La lutte contre les mauvaises herbes ne déroge pas à la règle de conduite que s'est fixée le jardinier bio : mieux vaux prévenir que guérir. Aussi, avant d'attraper un outil pour arracher une adventice, il met en place un certain nombre de principes, comme le paillage, le faux semis, les engrais verts, la rotation des cultures (voir des modèles de rotation des cultures) et la mise en place de cultures nettoyantes, qui permettent de maîtriser leur développement.

Et pour finir, rappelez-vous qu'une plante sauvage n'est “mauvaise herbe” que si elle entre en concurrence (alimentation et espace) avec vos plantations. Laissez la véronique protéger le sol, le trèfle attirer les abeilles et mangez le pourpier !

>> Lire aussi :

 

Crédit photos : London Permaculture (1) - dgp2008 (2) - X.G. (3)

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 7

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Désherber : des solutions bio

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le jardinage éco-responsable.

352 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Lucky
21/04/2016, à Namur

Répondre

Un désherbeur thermique à gaz ou électrique est-il efficace ?

Tarapouilette@gmail.com
20/08/2015, à Bbordeaux

Répondre

Bonjour, perso. je l'utilise pur et même de préférence chaud pour presque ébouillanter les mauvaises herbes...il faut toutefois reproduire l'opération souvent ; comme avec le binage les "vilaines" repoussent !!!l belle plante à vous.

Marie odile
08/04/2015, à Haute goulaine

Répondre

J'aimerais essayer le désherbage de mes allées du potager avec du vinaigre blanc, pour cela , j'aimerais connaître le dosage, faut il y rajouter de l'eau ? Merci d'avance.

Cmoi
16/05/2014, à Donges

Répondre

De l'eau salée et du vinaigre blanc ,mélanger le tout et pulvériser le soir a plusieurs reprise ,c'est radical ,peut onéreux ,et biologique ..

Mitzicaline
31/05/2011, à Magnanville

Répondre

Merci beaucoup de vos conseils et de vos astuces.

Voir tous les commentaires (7)