Du carton au pied des arbres

Le 24 mai 2017 par Xavier Gerbeaud

Il est généralement admis qu'il vaut mieux limiter la présence d'herbes indésirables au pied des jeunes arbres, afin d'éviter la concurrence racinaire. Et si le carton ondulé était la bonne solution ?

Désherber pour limiter la concurrence

Carton ondulé au pied d'un arbre fruitierDurant les premières années qui suivent leur plantation, les jeunes arbres (fruitiers ou d'ornement) n'ont encore que peu de racines et ont besoin d'apports d'eau réguliers pour assurer leur développement. A cet égard, laisser les « mauvaises » herbes envahir leur pied n'est pas la meilleure façon de les aider à leur arrivée dans votre jardin...

A en croire un livre paru récemment, il y aurait 2 façons de maintenir le sol indemne de ces adventices :

  • arracher ou biner (pas trop profondément pour ne pas blesser les racines)
  • utiliser un désherbant total à base de glyphosate « en prenant toutes les précautions d'usage » (sic.)

Bon... Rappelons brièvement que le glyphosate est la matière active du fameux Round..., dont l'impact sur l'environnement (pollution des eaux et du sol) paraît de moins en moins douteux...

>> Lire aussi : les meilleurs outils pour désherber

Et le paillage ?

Il existe en revanche une troisième voie, qui a le mérite d'être peu fatigante, gratuite et de favoriser la biologie du sol.

Le paillage (couverture du sol) permet en effet de limiter fortement la survenue et le développement des herbes indésirables. On pourrait l'envisager de 3 sortes :

  • film plastique noir : c'est que qu'on utilise fréquemment pour les fraisiers. Inconvénient : outre l'emploi d'un matériau non biodégradable, il empêche la pénétration de l'eau, fort utile aux jeunes arbres
  • paillage minéral (gravier, pouzzolane...) : esthétique, mais inerte, donc sans intérêt pour la qualité du sol
  • organique, enfin : seule option susceptible de nourrir le sol

Le carton dans tout ça

Paillage en carton recouvert de BRF

Paillage de carton et BRF

Notre proposition : disposer au pied des arbres du carton, que vous aurez préalablement découpé grossièrement, en éliminant les adhésifs (non biodégradables). Veillez au bon chevauchement, afin qu'aucune mauvaise herbe ne puisse se faufiler.

Privilégiez le carton ondulé : à base de cellulose et lignine, il porte généralement peu d'encre et son collage est à base d'amidon.

Papier journal ? Encre d'imprimerie ?
Les vieux journaux peuvent également être employés. Ils ont cependant tendance à se dégrader bien moins lentement. Plus de problème a priori aujourd'hui avec les encres d'imprimerie, désormais exempts de métaux lourds. Evitez cependant les magazines (le papier glacé résiste aux bactéries !).

Recouvrez ensuite ces cartons avec les tontes de gazon (au printemps), des broyats végétaux (BRF) à l'automne, de la paille, des feuilles mortes... Esthétique meilleure et enrichissement du sol à la clé.

Si la terre est sèche lors de l'installation, détrempez les morceaux de cartons en les plongeant dans une bassine, ou arrosez abondamment une fois en place.

Point important : ce paillage de couverture demeure perméable à l'air ainsi qu'à l'eau : la vie du sol est ainsi préservée.

Intérêt de la méthode

Vers de terre sous paillage de carton

Sous le carton : un sol vivant...

En employant cette technique pour vos jeunes arbres ou au pied de vos haies taillées, vous constaterez à l'usage les avantages suivants :

  • grâce à ce paillage efficace, plus de liseron ou de chiendent
  • le carton isole davantage le sol, et constitue ainsi une protection thermique, tout en maintenant un bon degré d'humidité
  • le carton ondulé a la faveur des vers de terre (eisenia), qui y trouvent notamment un abri pour leurs cocons : la vie du sol est ainsi favorisée
  • en quelques mois, le carton se dégrade : si vous retirez l'ensemble de vos apports, vous découvrirez une terre impeccable et fertile en surface. Laissez tout en place, ou bien griffez légèrement pour enfouir le tout dans le sol avant... de recommencer la saison suivante !

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 8

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Du carton au pied des arbres

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le paillage.

Réactions

Alain49
27/08/2012, à Villevèque

Répondre

Bonjour ,je viens découvrir votre site en cherchant de quoi pailler mes arbres plantés il y 8 mois ,et bien j'ai vu que l'on pouvait mettre du paillage organique ,moi qui vient d'arracher mon premier rang de haricots verts ,je les ai mis autour des arbres après un bon arrosage ,cela à l'air de bien faire .Qu'en pensez vous merci

X27
09/04/2012, à Avennes belgique

Répondre

Bonsoir. Voici un petit mot pour ZZZ: savez-vous que les feuilles de rhubarbe que vous employez comme paillage contiennent de l'acide ? ! Que la consommation de rhubarbe, après le mois de Juin, peut provoquer des ennuis gastro-intestinaux,à cause de cet acide. Après Juin, la plante a besoin de se regénérer et dès lors est très acide. A bientôt. Margot

Zzz
01/05/2010, à Téting-sur-nied

Répondre

Pour le paillage au pied des arbres ou arbustes j'utilis les larges feuilles de rhubarbe lors de la récolte des tiges. je les dispose comme des tuiles avec un léger recouvrement sur un rayon d'environ 30cm autour du pied de l'arbre. Par la suite la feuille se décompose et je regarnis avec de nouvelles feuilles de rhubarbe.

Lewis
30/04/2010, à Auzeville

Répondre

C'est une méthode que j'expérimente également. J'installe aussi des cartons entre les rangs de légumes et je les recouvre de mauvaises herbes ou de tontes de gazon. L'année suivante, la terre est excellente et fertile.

Boz
01/01/2010, à Saumieu

Répondre

Un pro a implanté de jeunes arbres sur mon terrain. A chaque arbre, il a pratiqué, autour du jeune tronc une cuvette qui favorisera l'apport des eaux de pluie. Je comble, partiellement, ces "dépressions, avec les morceaux de bois (petits !) qui encombrent cette ancienne friche. Tout en maintenant relativement propre le pied de l'arbre. Ce bois qui pourrit lentement fera un compost au pied de l'arbre. Les eaux s'infiltrent sans problème au travers de ces branchages. Je dégage ainsi la surface du sol alentours me permettant de passer - 2 fois l'an - la petite débroussailleuse. Bonne année à tous !

Voir tous les commentaires (8)