Les amendements

Le 13 février 2017 par Isabelle C.

Sol trop acide, terre argileuse, humus rare, voilà des termes qui ne correspondent pas à ce que le jardinier appelle une « bonne terre ». Pourtant, rien n'est irrémédiable ; l'apport d'amendements adaptés peut permettre de corriger un bon nombre de déséquilibres.

Pourquoi amender la terre ?

SolLa qualité d'un sol se définit par plusieurs critères, notamment :

  • Sa structure, c'est à dire la façon dont les particules du sol (argiles, sables, graviers...) sont liées entre ellles (terre compacte, grumeleuse, ou particulaire). La structure idéale pour une bonne terre de jardin est grumeleuse, c'est à dire où les particules de sable et de limons sont liées entre elles par l'argile, l'humus et le calcium, formant des agrégats entre lesquels les racines des plantes, l'eau et l'air circulent aisément.
  • Son pH, à savoir son acidité ou son alcalinité. Dans l'idéal, le sol d'un potager doit être neutre (pH = 7), ou proche de la neutralité (pH compris entre 6 et 7,5). Un déséquilibre du pH a des conséquences importantes sur la disponibilité des nutriments (mauvaise assimilation du fer en terres trop alcalines : pH > 8), ou sur le développement des plantes (croissance ralentie, apparitions de certaines maladies).

Mais la terre parfaite n'est peut-être pas dans votre jardin ! Heureusement, le pH, comme la structure d'un sol, sont évolutifs. Il est donc possible de corriger, par exemple, un excès d'acidité ou même d'alléger une structure trop compacte ; c'est le rôle des amendements.

Les amendements calcaires

Rôles et matières utilisées

LithothamneLes amendements calcaires sont naturellement riches en calcium. Ils rendent un sol plus alcalin (augmentation du pH), ils favorisent l'aération des sols compacts et leur stabilité, ils permettent le développement de la vie microbienne et participent à la croissance des plantes (apport d'éléments nutritifs). Ils sont à utiliser sur sols acides ou neutres, argileux, siliceux (sableux) ou humifères.

Les amendements calcaires utilisés en agriculture biologique sont :

  • les calcaires broyés,
  • les marnes (qui contiennent également de l'argile),
  • la dolomie (qui contient du magnésium),
  • le lithothamne (poudre d'algue calcifiée qui contient des oligo-éléments et du magnésium),
  • la cendre de bois.

Le lithothamne et la cendre de bois ont une action plus rapide que les autres. Au potager, il est courant d'utiliser le lithothamne ou la dolomie du fait de leur teneur en divers nutriments ; sachez toutefois que le lithothamne est une ressource qui est en train de disparaître.

>> Lire : La cendre est-elle bonne pour les plantes ?

Comment procéder ?

Les amendements sont à épandre au sol et à enfouir superficiellement à l'aide d'une griffe ou d'un râteau, en automne ou au cours de l'hiver. La quantité à apporter dépend de la structure du sol et de son pH ; ainsi, plus un sol est argileux et plus son pH est acide, plus les quantités seront importantes.

Mise en garde

Il est conseillé de ne pas redresser le pH d'un sol de plus de 1 point par an (voire d'1/2 point), au risque d'en perturber l'activité biologique et microbienne. Les apports seront donc modérés et effectués en plusieurs étapes.

Les amendements humiques

Qu'est-ce que l'humus ?

Engrais vert - TrèfleL'humus est la couche organique superficielle d'un sol, formée par la décomposition de la matière végétale et animale qui se trouve en surface (feuilles mortes, cadavres d'animaux...). La présence d'humus sur une terre est primordiale pour sa mise en culture :

  • Il contribue à la stabilité du sol, à sa bonne structuration et à son équilibre chimique (drainant, aéré, pH proche de la neutralité) ;
  • Il favorise l'activité biologique ;
  • Il participe à l'alimentation et à la croissance des plantes.

>> Lire aussi : C'est quoi l'humus ?

Utilisation des amendements humiques

Les amendements humiques (ou organiques) sont à utiliser sur les terrains pauvres et calcaires (sur ces derniers, l'humus disparaît rapidement), ou au contraire sur les sols argileux et lourds, et de manière plus générale, en entretien des terres cultivées ; en effet, la couche d'humus s'appauvrit au fur et à mesure que les plantations se succèdent.

Les amendements organiques utilisés en agriculture biologique sont :

Quels sont les besoins de mon sol ?

Précaution essentielle, avant tout amendement, il est préférable de détecter les carences de votre sol, car un excès pourrait être tout aussi préjudiciable.

Pour cela, vous pouvez :

>> Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Les amendements

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la terre, le sol.

251 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Patron
09/10/2011, à St senoux

Répondre

Propriétaire d'une maison dans le Finistère sud, et gourmand d'huitres que je ramasse sur la côte, je met mes coquilles à brûler sur un feu de bois et je les récupère pour mettre dans le potager après les avoir broyé afin de rectifier l'acidité du sol. N'encombrez plus vos poubelles avec des coquilles, huitres ou autres, mais gardez les précieusement pour amender votre jardin. Les salades apprécient beaucoup ce traitement.

Retraite5
06/10/2011, à Rochefort

Répondre

Je voudrais savoir quand mettre le fumier de cheval acheter en sac ( pas le fumier frais ) merci de vos reponses