Aménager son jardin pour attirer la faune utile

Le 3 novembre 2016 par Iris Makoto

Les animaux sont nos alliés discrets au jardin. Insectes, reptiles, batraciens, oiseaux : chacun possède une fonction utile au jardinier, en se nourrissant des parasites et autres insectes ravageurs. Pour rendre votre jardin accueillant pour cette biodiversité, quelques aménagements simples peuvent suffire...

Les haies diversifiées

Haie vive - berbéris

Haie vive - berberis

Les haies, en plus de leur rôle défensif et occultant (lire : Un jardin à l'abri des regards) permettent de protéger le jardin des vents dominants. Elles aident ainsi à créer un microclimat propice au bon déroulement des cultures et à l’installation des animaux. Dans les haies variées nichent de nombreux oiseaux. A leur base, une multitude de petits animaux trouvent refuge.

Lorsqu'elles sont composées d’arbustes diversifiés dont la floraison et la fructification s’échelonnent sur une longue période, les haies sont une source de nourriture non négligeable pour les oiseaux, en particulier l'hiver grâce aux baies charnues qu’elles leur offriront. Ils pourront nidifier et se reproduire à leur abri. Certains arbustes comme le laurier tin (viburnum tinus), le berbéris, le lilas ou le controversé buddleia (aujourd'hui considéré comme une plante invasive) attireront les papillons et autres insectes butineurs et pollinisateurs.

Les arbustes caducs composant certaines d’entres-elles, grâce à la chute de leur feuillage automnal sont une source d’humus. En effet, les feuilles mortes sont mangées et digérées par divers insectes vers et bactéries puis rejetées sous forme d’engrais riche en minéraux nécessaires à la régénération des sols.

>> Lire aussi : Haie fleurie : des arbustes pour chaque saison

Les abris pour insectes

Abri à insectes

Nichoir à insectes

Si vous êtes bon bricoleur, vous pouvez vous lancer dans la construction d’une maison pour les insectes. Des plans sont disponibles sur Internet, mais vous pouvez aussi acquérir ces maisons dans les jardineries. Ces abris favoriseront la biodiversité locale en attirant des insectes bénéfiques pour le jardin.

Constituée de plusieurs compartiments distincts, remplis de matériaux naturels (petites branches, bûches percées de petits trous, paille, brique, tiges de bambous…) la maison sera installée dans un lieu calme, loin des passages, à l’abri des vents violents si possible en fond de jardin, près d’un massif de fleurs ou du potager qui procurera aux habitants toute la nourriture nécessaire. En échange du gîte, les coccinelles croqueront vos pucerons. De même, les larves d’hyménoptères, une fois adultes, assureront la pollinisation des arbres fruitiers, gage d'une bonne fructification. Nombre d’insectes utiles viendront bientôt coloniser votre maison.

A lire aussi :

Les aménagements du jardin

Des aménagements plus naturels peuvent aussi convenir à la faune amie du jardinier :

Muret de pierres sèches

Muret de pierres sèches

Des tas de bois installés çà et là dans le fond du jardin serviront de maisons aux hérissons, grands mangeurs d’escargots et limaces. Associé à des brindilles et des feuilles mortes ce tas attirera pendant l’hiver des insectes comme les coccinelles, les cloportes toujours à la recherche de fraîcheur, et les pince-oreilles mangeurs de pucerons. Les crapauds et autres grenouilles viendront aussi s’y abriter si le tas de bois n’est pas trop éloigné d’un point d’eau

Un muret de pierres sèches avec ses nombreuses anfractuosités ombragées sera un abri accueillant pour de nombreux petits animaux. Très courants au siècle passé ces constructions sont malheureusement tombées en désuétude, elles constituent pourtant un biotope intéressant où s’installent nombres d’animaux utiles au jardin. Les plus petites cavités sont l’abri frais et idéal des insectes et araignées. Les reptiles comme le lézard et la couleuvre adorent passer la nuit dans la chaleur accumulée par les vieilles pierres. On y trouve aussi des petits mammifères comme les mulots et belettes et quelques fois certains oiseaux cavernicoles.

Un simple lierre grimpant le long d’un mur de votre maison, outre son aspect esthétique indéniable, constituera un abri de choix pour les lézards et autres petits insectes.

Ménagez une parcelle en jachère dans votre jardin, si possible au potager. La jachère permettra à votre sol de se restructurer et de se fertiliser naturellement, évitant ainsi l’emploi d’engrais. On trouve dans le commerce des mélanges de plantes « spécial jachère » avec des spécificités : pour attirer les papillons, les oiseaux ou les insectes pollinisateurs (lire aussi : Comment les fleurs attirent-elles les insectes pollinisateurs ?). Pensez à alterner les espaces consacrés à la jachère et à échelonner les semis pour nourrir les abeilles et ainsi renforcer leur système immunitaire en vue de la saison froide qui leur est trop souvent fatale. Si vous avez la chance de posséder une ruche, vous aurez en plus la chance de récolter du bon miel fait maison.

>> Lire aussi : Arbres creux, cavités et trous d'arbres

Élément essentiel : l’eau

Bassin à poissons

Bassin de jardin

Tous les animaux ont besoin d’eau : du mammifère au coléoptère, du reptile à l’oiseau...

Si vous désirez fixer la faune chez vous il va falloir installer un point d’eau si petit soit-il. Dans un espace restreint, vous pouvez l’aménager dans un petit récipient : une bassine en étain, un saladier en céramique feront l’affaire, s’ils sont remplis tous les jours d’eau. Toutefois, si vous avez la chance de disposer de plus de place n’hésitez pas à construire un bassin : vous recréez ainsi tout un écosystème (lire : Un bassin au naturel).

Plantez un grand nombre de plantes aquatiques qui attireront une faune spécifique : grenouilles et crapauds, tritons, libellules… N’oubliez pas d’installer quelques poissons, gros consommateurs de moustiques. Une fois le bon équilibre créé, un écosystème riche se mettra en place. Une vie intense va se développer sur les rives de votre bassin, vous pourrez même, tôt le matin, avoir le plaisir d’observer les oiseaux prendre leur bain !

Voilà votre jardin prêt à accueillir une faune diverse, qui, forte de ses équilibres va permettre un jardinage « bio », en vous aidant à lutter contre les parasites dans le respect de l’environnement et sans utilisation de produits phytosanitaires. Aidons la nature à reprendre des forces, elle en a bien besoin !

>> A découvrir aussi :

Crédit photos : SB Johnny2 / XG / BeautyfulRust / Dan4th

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 7

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Aménager son jardin pour attirer la faune utile

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le jardinage éco-responsable.

353 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Theo34
15/05/2015, à Beziers

Répondre

Comment eloigner les chats de mon jardin ?

Tom
26/10/2014, à Brosville

Répondre

Parfait mais attention! Il ne faut surtout pas mettre de poissons car ceux-ci dévoreraient les larves de libellules, les oeufs de grenouille et les tétards ! Ils magneraient les larves de tritons ce qui désinstallerai toute la faune et la flore!!! Erreurs a ne surtout pas faire!!! Faite moi confiance, j'ai eu l'expérience!

Mamour
29/10/2010, à Quimper

Répondre

Ma maison est envahie de cloportes et même si c\'est utile,ce n\'est ni agréable ni propre.j\'aimerais avoir 1 truc pour m\'en débarrasser

Musch
22/09/2010, à Cordemais

Répondre

Cette semaine j'ai observée une rainette méridionale dans mon jardin,juste devant ma maison.Il ni a aucun point d'eau autour de chez moi...? je l'ai pris en photo et c'est bien une méridionale. Je me demande ou peut bien se trouver son habitat et ce qu'elle fait en loire atlantique. peut- être se cache t-elle dans les feuilles mortes de la vigne vierge?

Dgs
10/09/2010, à Strasbourg

Répondre

Je n\'ai pas de conseil à donner, mais je suis convaincu que la personne Leli (Bruxelles) ne perdrait pas de temps à reprendre ses bouquins de sciences-naturelles et à se pencher sur le terme \"biodiversité\". Dans mon jardin les oiseaux nichent dans des conifères et dans le bassin les grenouilles et crapauds viennent pondre malgré les poissons qui y séjournent.

Voir tous les commentaires (7)