Un petit potager

Le 17 juin 2016 par Isabelle C.

Lorsqu'on n'a qu'un petit jardin ou peu de temps à consacrer au jardinage, mais que l'on souhaite quand même savourer quelques légumes de saison « faits maison », ou tout simplement lorsqu'on débute, cultiver un potager de 30m2 c'est déjà bien. Et avec un peu de méthode, une sélection de légumes, et quelques astuces, vous découvrirez que même un petit potager peut être productif.

Choisir un emplacement pour un petit potager

Si petit qu'il soit, pour être sûr de s'occuper de son potager correctement, il vaut mieux le placer près de la maison. L'avoir sous les yeux permet, non seulement de repérer instantanément les moments qui nécessitent une intervention, mais aussi une récolte rapide et facile, même si le temps ne vous engage pas à sortir. Soyez certain que si votre persil pousse à plus de 50 m de la maison, vous n'irez pas le chercher sous la pluie, même si votre plat est déjà en train de mijoter !

Ensuite, comme pour tous les jardins, l'exposition est essentielle : le potager doit recevoir un bon ensoleillement durant la journée et apprécie d'être à l'abri des vents. La qualité du sol est également très importante bien que celle-ci peut toujours s'améliorer par l'apport de quelques amendements.

Vous trouverez ici, tous les conseils nécessaires pour pour que votre choix devienne le bon. Et puis, l'avantage qu'a un petit potager sur un grand, c'est qu'il est plus facile de réunir toutes ces conditions sur l'ensemble de sa surface !

Petit potager près de la maison
Petit potager près de la maisonAgrandir l'image

Combien de personnes peut nourrir un potager de 30 m2 ?

Ne rêvons pas ! Avec une surface de 30m2, la production du potager ne peut couvrir l'intégralité des besoins en légumes d'une famille, ni même d'un couple sans enfant. Il est d'usage de compter entre 50 et 100 m2 pour une personne. Bien sûr, en fonction des habitudes alimentaires de chacun, des semis ratés, du mauvais temps... les chiffres peuvent varier. Mais même si les conserves ne sont pas nombreuses, 30 m2 sont suffisants pour s'assurer une petite production de légumes incontournables, tout au long de l'année.

Combien de temps doit-on consacrer à l'entretien d'un potager de 30 m2 ?

Une fois que votre potager est « lancé », c'est à dire que les premières plantations et les premiers semis sont faits, son entretien ne vous demandera que peu de temps. Bien sûr, selon votre façon de le conduire, avec par exemple, la mise en place d'une couverture permanente au sol (paillage) ou l'installation d'un système d'arrosage goutte à goutte (assez aisé à mettre en place sur une petite surface), le temps à consacrer peut varier d'un cas à l'autre (gains de temps sur le désherbage et l'arrosage). Dans de bonnes conditions, comptez une moyenne de 10 mn par jour.

Entretien du potager
Entretien du potagerAgrandir l'image

Quels légumes produire sur 30 m2 ?

30 m2 en culture ce n'est pas beaucoup. Cela laisse donc peu de place à l'incertitude, aux fantaisies et à une trop grande diversité. Semer deux graines de fèves par-ci, planter un pied de cornichon par là, vouloir découvrir le chou de Chine, la capucine tubéreuse ou la poire-melon c'est enthousiasmant, mais à trop s'éparpiller, on oublie très souvent de s'occuper des légumes les plus discrets, on obtient rarement plus d'un plat d'un même légume dans la saison mais on mobilise un maximum de place.

Il faut donc aller à l'essentiel. Choisissez des légumes « inratables » (ou presque !), à bon rendement, faciles à cultiver, adaptés à votre climat et, cela va de soit, que vous aimez ! Exemples de légumes produisant plus de 1,5kg/m2 : betterave, carotte, courgette, échalote, haricot vert (si on a un peu de temps à consacrer à la récolte), navet, panais, oignon, poireaux, radis d'hiver, tomate.

Ajoutez-y des salades, qui sont naturellement généreuses mais dont le rendement ne se calcule pas au poids. Elles sont idéales pour remplir un espace libéré par une culture récoltée.

Optimisation de l'espace disponible
Optimisation de l'espace disponibleAgrandir l'image

Les pommes de terre offrent de bons rendements mais occupent beaucoup d'espace pendant 4 à 5 mois. Il est possible, toutefois d'opter pour une culture en primeur (sous un tunnel), qui laisse la place, en juin, à un semis d'haricot vert ou une culture de courgette.

Sous les climats très bien ensoleillés du sud de la France, vous pouvez compléter cette liste avec les poivrons et les aubergines.

Et n'oubliez pas quelques aromatiques : la ciboulette, le persil et le thym sont des incontournables !

Cultivez en hauteur

Les variétés coureuses de courges prennent beaucoup trop de place pour les laisser ramper dans le potager. Ce n'est pas pour autant qu'on va les en bannir ! Installez une clôture grillagée autour de votre potager et faites-y grimper des espèces à petits fruits comme les potimarrons, les pommes d'or, ou les concombres. Vous aurez une bonne production assurée avec un minimum d'espace utilisé (lire : Guide des variétés de courges).

Ce même système convient aux fraisiers grimpants, aux haricots à rames, mais aussi aux petits fruits comme les cassissiers, framboisiers ou groseilliers.

Plantes aromatiques aux pieds des haricots grimpants
Plantes aromatiques aux pieds des haricots grimpantsAgrandir l'image

Ne laissez pas d'espace libre !

Afin d'occuper au mieux l'espace du potager, une astuce consiste à cultiver sur un même rang deux cultures : une culture haute et une culture basse (persil ou basilic au pied des tomates), ou une culture de cycle court avec une culture de cycle lent (des plants de laitues entre les plants de choux, des radis parmi les carottes).

Potager : petite surface
Potager : petite surfaceAgrandir l'image

Pensez, également, qu'après une culture de cycle court peut suivre une autre culture. On l'a vu précédemment avec la culture des pommes de terre en primeur, mais c'est le cas, également, après d'autres cultures hâtives comme les laitues de printemps ou les des carottes primeurs. De même, les semis de mâche ou d'épinards prennent la relève sur les planches qui se libèrent en automne.

Attention : le recours à un tunnel peut être nécessaire pour protéger du froid les cultures hâtives et tardives.

Conseil

Une bonne planification de ses cultures dans le temps permet d'avoir une vision globale de l'évolution du potager, et de mettre en exergue la disponibilité des planches de culture au fil des saisons.

Astuce

Afin de réduire le temps d'occupation du sol d'une culture, privilégiez l'achat de plants plutôt que les semis en place, ou effectuez les semis en pépinière (lire : Semis de légumes : pourquoi, comment ?). Ou, tout simplement, choisissez des légumes qui poussent vite !

Plantation d'oignons en minimottes
Plantation d'oignons en minimottesAgrandir l'image

Lire aussi :

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 6

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Un petit potager

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur le potager.

343 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Dominique
28/01/2015, à Le relecq-kerhuon

Répondre

Tout à fait d'accord avec votre publication. Nous cultivons 32 m² et nous récoltons beaucoup de légumes. Nous sommes autonome (pour 2) en légumes en été, nous n'en achetons en complément que de Novembre à Juin. Remarque : Nous avons quand même une planche de pomme de terre primeur et nous plantons les poireaux pour l'hiver dès l'arrachage sur la même planche. Voir le blog jardinbreton.

Giuseppe
26/01/2015, à Courcelles belgique

Répondre

Achat de plan revient cher il vaut mieux faire ses semis soi-même avec quelques astuces et un peu d’imagination cela fontionne

Hra
24/01/2015, à

Répondre

Les graines dans le sillon sont-elles bien espacées car pour moi cela ressemble plutôt à un ratissage excessif et pas adapté , il faut juste rabattre la terre sur le sillon pas plus

rené
23/01/2015, à Lyon

Répondre

Merci , je vais suivre votre conseil .

Petit colette
22/01/2015, à La grave - 24220 le coux

Répondre

Je ne sais pas semer les petites graines, les haricots verts très bien, mais les carottes par exemple je n'y arrive pas et certaines fleurs non plus, j'ai essayé diverses méthodes sans résultat, les petites graines se mettent les unes sur les autres et par endroit du terrain libre. Franchement je serai heureuse de savoir semer. J'ai confiance en vous, alors aidez-moi ! J'habite un lieu-dit et mon seul voisin jardinier me surnomme "jardinator" .

Voir tous les commentaires (6)