Tuteurer un arbre

Le 1er mars 2009

Dès la plantation et pendant leurs premières années, il est important d'attacher les arbres à un ou plusieurs tuteurs. Pourquoi ? Comment ?

Le tuteurage, pour quoi faire ?

3 tuteurs et lien souple autour d'un arbre

jeune arbre maintenu par 3 tuteurs

Un arbre juste planté n'est pas bien ancré dans la terre. Ses racines, nues ou contenues dans la motte, sont superficielles et n'ont pas encore exploré le sol. Cette situation le rend vulnérable pendant les premières années de sa croissance, durant lesquelles seul un tuteur bien arrimé sera à même de garantir qu'il poussera droit.

Règle générale

L'arbre ne doit pas être immobilisé. Une bonne stabilisation consiste à le relier solidement à son tuteur, tout en permettant un mouvement naturel du tronc.

De même, la croissance du bois ne doit pas être gênée par l'attache. Ne serrez donc pas exagérément autour du tronc, et évitez absolument les fils métalliques qui blesseraient l'écorce.

Surveillez l'état des fixations au fur et à mesure de la croissance de l'arbre.

Quelques méthodes

Plusieurs méthodes sont envisageables pour tuteurer un arbre. C'est le diamètre de son tronc et son espèce qui vous guideront.

Piquet droit

2 tuteurs parallèles

Tuteurage double (arbre en motte)

Une méthode facile et suffisante pour les jeunes arbres vendus à racines nues, dont le tronc possède un diamètre inférieur à 8 cm. Le piquet (d'une hauteur en rapport avec celle de l'arbre) sera idéalement mis en place avant l'installation de l'abre dans son trou de plantation, afin de ne pas blesser les racines. Il doit pénétrer dans le sol dur (et pas simplement être maintenu en place par la terre qui comble le trou, ce qui nuirait à sa stabilité). Placez le piquet du côté des vents dominants, pour limiter les frottements du tronc.

.

Piquet double ou tuteurage oblique

Lorsque l'arbre mis en terre est vendu avec sa motte, il n'est pas possible de planter le piquet près du tronc (sous peine d'endommager les racines, ou que le piquet soit trop éloigné du tronc). Dans ce cas, on peut installer un piquet à l'oblique, ou maintenir l'abre en place en le fixant sur une planchette reliant deux piquets.

.

Haubans

Tuteurage avec des haubans

Tuteurage avec haubans

On préfèrera cette dernière approche pour les conifères (dont la prise au vent est importante, et donc la ramure ne se prête pas au piquet unique) ainsi que pour les arbres avec un tronc assez fort.

Enfoncez dans le sol 3 piquets de bois, disposés sur les pointes d'un triangle équilatéral, à égale distance du tronc de l'arbre. Attachés des cordages aux piquets et fixez-les sur le tronc, aux 2/3 de sa hauteur.

La difficulté consiste à ne pas blesser l'abre avec les cordages. Pour ce faire, découpez un caoutchouc protecteur dans un morceau de tuyau d'arrosage, un pneu usagé, ou encore un morceau de gaine ICTA (destinée aux câblages électriques encastrés).

.

Astuces

Lien ou attache

Attache 'en huit'

La fixation de l'arbre sur son tuteur devra se faire après l'arrosage qui suit toute plantation : en effet, l'eau tasse la terre et le sujet s'enfonce généralement de quelques centimètres... Autant l'attacher dès le départ à la bonne hauteur !

Les fixations "en huit" vendues en jardinerie permettent un accrochage de bonne qualité.

 

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Tuteurer un arbre

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres.

331 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Amateur
02/02/2014, à Montauban

Répondre

Avez vous vus le tuteurfacile ?

Ceci peut aussi vous intéresser