La tulipe sauvage en France

Le 1er octobre 2007

La tulipe est un bulbe bien connu, dont la culture est aujourd'hui bien organisée, comme en témoignent les sachets et l'ampleur de la distribution. Mais savez-vous que dans le même temps coexistent en France quelques espèces de tulipes sauvages ? Mieux les connaître, c'est mieux les protéger...

  • Tulipa sylvestris
  • Tulipa agenensis
  • Tulipa clusiana

En France, des tulipes sauvages ?

Oui, vous avez bien lu. Aussi surprenant que cela puisse paraître la France abrite son lot de tulipes sauvages. De fait, on en dénombre pas moins de 16 espèces. La plus connue et la plus répandue d’entre elles est sans aucun doute Tulipa sylvestris, la fameuse tulipe sauvage jaune que l’on rencontre dans de nombreux parcs et jardins botaniques. D’introduction parfois fort ancienne, ses populations dépendent d’ailleurs de plus en plus de ces milieux préservés tant ses stations naturelles sont aujourd’hui menacées par la cueillette et par l’urbanisme. Ailleurs, ce sont les vignobles qui lui offrent un abri sûr (lire : La tulipe sauvage est de retour dans les vignes bio). Encore faut-il pour cela qu’ils soient cultivés selon les préceptes de l’agriculture biologique. Mais lorsque c’est le cas, quelle aubaine ! Elle en profite alors pleinement et constitue d’impressionnantes colonies. Plus petite, mais très proche, Tulipa australis, sa plus proche parente, préfère en revanche la vie en haute et moyenne montagne.

Tulipes sauvages méridionales

Le Sud de la France héberge trois espèces merveilleuses. Tulipa raddii, Tulipa agenensis et Tulipa lortetii possèdent une grande fleur rouge à cœur noir. Malheureusement, hôtes traditionnels des cultures, elles sont encore chaque année décimées par de performants désherbants. De fait, ces plantes qui étaient autrefois très communes dans certains départements sont aujourd’hui en voie d’extinction.

Mini-tulipe sauvage : Tulipa clusiana

Plus petite, si petite en fait qu’on pourrait ne pas la voir lorsqu’elle s’épanouit au milieu des graminées, Tulipa clusiana. A lui seul, le nom de cette espèce ne témoigne t-il pas de sa grande distinction ? De fait, cette plante est merveilleuse ! Quant à sa fleur, toute de rouge et de blanc, elle n’a pas son pareil dans l’univers des tulipes botaniques.

Néo-tulipes

Enfin, comment aborder les tulipes de France sans parler des néo-tulipes. Ces plantes, représentées par une dizaine d’espèces (Tulipa didieri, Tulipa marjolettii…), doivent cette dénomination à leur apparition somme toute récente dans la flore de notre pays puisque les botanistes estiment qu’elles sont apparues vers le XVIème siècle. Elles se seraient naturalisées spontanément après s’être échappées des cultures autrefois communes de safran. Endémiques de Savoie, elles sont aujourd’hui toutes extrêmement menacées, quelques espèces étant déjà éteintes dans la nature.

En France, toutes les espèces de tulipes sont heureusement protégées. Il est de fait préférable de se contenter de les photographier.

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La tulipe sauvage en France

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les tulipes.

7 questions

Voir tout Poser une question

Ceci peut aussi vous intéresser