Traitements de saison

Le 10 février 2017 par Isabelle C.

Les mois et les saisons rythment la vie du potager et du verger et dictent le calendrier des traitements que le jardinier doit effectuer tout au long de l'année.

Hiver

Au verger

Pulvérisation de bouillie bordelaise sur un cerisierLes traitements d'hiver se concentrent essentiellement sur le verger.
Sont traités en prévention des maladies :

Quant aux traitements préventifs contre les insectes et autres ravageurs, ils concernent :

Pulvérisez, deux fois au cours de l'hiver, des huiles blanches qui ont la faculté d'asphyxier les parasites.

Et pour tous vos fruitiers, pensez à leur apporter un fortifiant à la fin de la saison (avant l'apparition des boutons floraux) : pulvérisez une décoction de prêle, additionnée de purin d'ortie.

Au potager

Les gestes préventifs à adopter au potager, en termes de traitements, sont peu nombreux à cette période. Deux produits à avoir sous la main : les purins et le charbon de bois.

Printemps

Au verger

Collier de gluLes traitements préventifs se poursuivent, notamment ceux contre la tavelure. Après la floraison, pulvérisez du soufre ou bien un mélange de produit à base de cuivre, additionné de décoction de prêle.
Pour lutter contre l'entomosporiose, qui touche les poiriers et les cognassiers, traitez à la bouillie bordelaise ou à l'oxychlorure de cuivre, avant (débourrement) et après la floraison.
De manière générale, après la floraison et jusqu'au mois de juin, effectuez 3 à 4 pulvérisations d'un mélange de purin d'ortie et de décoction de prêle. Outre l'effet fortifiant, le mélange contribue à lutter contre la tavelure, la moniliose et la rouille (pruniers).

Le printemps est également la saison de pose des pièges à ravageurs :

  • Avril : posez des colliers anti-fourmis sur les troncs des pommiers, des poiriers, des cerisiers et des pruniers, ainsi que des pièges englués blancs (contre le ver de la framboise) à suspendre aux branches des framboisiers, juste avant l'apparition des fleurs ;
  • Mai : au cours de la première quinzaine du mois, posez des pièges englués jaunes sur les branches de cerisiers, pour attraper la mouche de la cerise. À la fin du mois, installez des pièges à phéromones contre le carpocapse (parasite des pommiers, des poiriers et des pruniers) ;
  • Juin : installez des bandes de carton englué autour des troncs des fruitiers attaqués par le carpocapse, sous lesquelles les larves iront faire leur cocon. Les pièges sont ensuite détruits par le feu en septembre/octobre.

Au potager

Au potager, les semis et les productions de plants se poursuivent.
Si cela n'a pas été fait, arrosez le jardin avec un mélange de purin d'ortie et de consoude, sans oublier les plants de tomates.
Les traitements préventifs du mildiou (tomate) démarrent rarement avant le mois de juin (sauf si le temps est humide et doux). Ajoutez à votre purin d'ortie de la décoction de prêle et effectuez un apport à vos plants de tomates, ou bien optez pour la bouillie bordelaise (2 à 3 traitements au cours du mois de juin, en fonction du temps).

>> Lire aussi : Quelle maladie ont mes tomates ?

C'est également le moment d'installer les voiles anti-insectes, notamment au-dessus des semis de carottes pour les protéger de la mouche de la carotte. Procédez dès la levée des graines.
En avril, placez les pièges à phéromones pour capturer le papillon de la tordeuse du pois, et à la fin du mois de mai, installez les pièges à phéromones pour attraper les noctuelles.
Enfin, au cours du printemps, pulvérisez sur le sol un mélange d'eau et de nématodes, excellents parasites des limaces (conditionnés dans un excipient en poudre fine).

Été

Au verger

Produits de traitementC'est le moment d'ensacher les fruits, pour les protéger des ravageurs, comme le carpocapse ou la guêpe. Cela permet également de limiter les contaminations par les maladies, comme la tavelure, et d'éviter que la pluie ou la grêle n’abîment les fruits.
La lutte contre l'oïdium se poursuit, à l'aide de pulvérisations de lait de vache ou de soufre.

Au potager

Les insectes font leur apparition. Les altises s'attaquent aux choux, navets, radis, et la teigne et la mineuse s'installent dans les poireaux. En prévention, installez des voiles anti-insectes.
Pour lutter contre les diverses chenilles (noctuelle et piéride du chou, teigne...) il est également possible d'utiliser un produit de Bacillus thuringiensis (bactérie mortelle pour les chenilles de lépidoptères).
Le mildiou fait son apparition sur les pommes de terre ? Pulvérisez de la bouillie bordelaise ou une décoction de prêle.
Quant à l'oïdium qui sévit sur les courges, aspergez les plants de lait de vache dilué ou de soufre mouillable.

Automne

Au verger

La chute des feuilles lance le départ des premiers traitements à base de cuivre, sur les sujets qui ont été victimes de la tavelure.
Au préalable, ramassez les feuilles et les fruits malades tombés au sol, pour ne pas y laisser hiberner de parasites. Brûlez-les ou mettez-les au compost, s’il n'y a pas de trop grandes quantités à composter.

Au potager

L'automne voit apparaître la deuxième génération de mineuse du poireau. Surveillez-la et traitez au Bacillus thuringiensis, si le voile anti-insectes n'a pas été suffisant.
Installez des pièges à phéromones de septembre à novembre pour capturer les noctuelles de l'artichaut.

>> A lire aussi :

Crédit photos : X.G.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Traitements de saison

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les produits et traitements.

292 questions

Voir tout Poser une question