Tillandsia : rencontre avec les filles de l'air

Le 17 novembre 2010 par Iris Makoto

Nul besoin de racines pour ces curieuses plantes épiphytes qui colonisent allégrement les supports que vous leur proposez ! Harmonie de teintes gris argenté, formes épurées des rosettes, facilité d’entretien et originalité : elles ont tout pour plaire... Laissez-vous tenter !

Origines et description

tillandsia ionantha

Tillandsia ionantha

Le genre Tillandsia est composé de près de 400 espèces de plantes vivaces au feuillage coriace et persistant. Elles font partie de la grande famille des Broméliacées dont le membre le plus connu n’est autre que notre cher ananas !

Souvent épiphytes, plus rarement terrestres ou saxicoles, ces délicates filles de l’air aiment se balancer au grès des vents et se nourrir de l’humidité ambiante : on les rencontre accrochées aux branches des arbres, escaladant des parois rocheuses et même, dans leurs pays d’origine, colonisant des câbles électriques ou des fils téléphoniques.
Ornementales, les filles de l’air produisent pour la plupart de jolies fleurs très colorées au printemps et en été. Ces fleurs se forment au centre des rosettes surmontant des bractées serrées et colorées en forme d’épis aplatis.

Les feuilles souvent écailleuses et étroites forment des rosettes hérissées, excepté chez Tillandsia usnéoides différentiable des autres espèces par son port retombant et ses petites feuilles grêles et ramifiées très douces au toucher qui lui ont valu le surnom de « barbe de vieillard » ; barbe qui peut tout de même atteindre huit mètres de longueur !
Une image vient tout de suite à l’esprit lorsque l’on évoque cette espèce : celle des grands cyprès chauves (Taxodium distichum) des bayous de Louisiane, dont la silhouette déjà fantomatique est accentuée par la présence nonchalante de ces curieuses plantes pendant le long de leurs branchages.

Conseils de culture

Tillandsia caput medusae

Tillandsia caput medusae

Si dans leur habitat naturel, ces plantes vivent à l'extérieur, il y a de fortes chances pour que sous nos latitudes vous deviez leur réserver une place dans votre maison ou dans une serre, exception faite des chanceux habitants de régions au climat privilégié qui se permettront de les installer au jardin.

Exposition

Ces plantes réclament une lumière vive mais tamisée sans soleil direct. Aucun substrat n’est nécessaire à la croissance des espèces épiphytes et saxicoles, fixez-les simplement sur des morceaux de lièges ou sur de belles roches à l’aide de discrets fils de nylon transparent. Une atmosphère humide est un gage de réussite, car elles se nourrissent essentiellement par les porosités de leur feuillage.

Arrosage

Fleur de tillandsia Cyanea

Fleur de tillandsia cyanea

Bassinez régulièrement une à deux fois par jour les tillandsias avec de l’eau non calcaire et faites un apport d’engrais faiblement dosé en azote une fois par mois pendant la période chaude. En hiver, une à deux vaporisations par semaine seront suffisantes (lire : Brumiser les plantes d'intérieur). Les espèces terrestres telles que Tillandsia cyanéa que l’on trouve facilement en jardinerie seront installées dans un mélange pour broméliacées plutôt léger, fertile et un peu acide composé de tourbe, de fibre de coco, et d'écorces de pin. Attention, la base des feuilles ne doit pas être enterrée pour éviter le pourrissement de la plante.

Multiplication

La multiplication s’effectue facilement par division des rejets au printemps sur les espèces à rosettes ou pour Tillandsia usneoides, par prélèvement d’un morceau de tige dont on enlèvera les feuilles basales avant de le planter dans un mélange de sable et de tourbe.
Les plus courageux pourront tenter le semis sur couche chaude à 27 ° dans un substrat composé d’un mélange de brindilles de pin broyées et de sphaigne.

Mise en scène des filles de l’air

tillandsia usneoides

Tillandsia usneoides

Pour votre intérieur, confectionnez des compositions sur de grandes ardoises plates, où vous mettrez en valeur quelques beaux tillandsias fixés sur des roches de formes intéressantes. L’espèce caput-medusae grâce à son feuillage recourbé en circonvolutions sera du meilleur effet sur ce type de support accompagné de quelques Tillandsia argentea.

Autre possibilité : coupez un gros bambou dans sa verticalité et installez-y vos plantes à distances égales, vous pendrez ensuite le bambou le long d’un mur en le fixant par ses extrémités. Toujours sur ce support : coupez des tronçons de tailles inégales dans une grosse tige de bambou. Chacune des parties accueillera un tillandsia. Montez le tout sous forme de mobile : les plantes graciles se balanceront au gré des mouvements d’air.

Dans la serre ou en véranda, préférez les fixer à des gros bois flottés de formes tortueuses ou mieux encore sur des écorces en liège brut. Elles feront merveille à mi-hauteur, suspendues au-dessus des autres plantes.

Si vous avez la chance d’habiter une région au climat très doux, vous pourrez sans trop de soucis les acclimater au jardin, leur développement n’en sera que meilleur, et avec le temps vos petites plantes se transformeront en grosses touffes à la floraison abondante.
Ménagez-leur un endroit abrité des rayons directs du soleil au creux des fourches de branches d’arbres. Pour ceux qui possèdent des palmiers, profitez des moignons de coupes d’anciennes branches pour les y accrocher : résultat naturel garanti !

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Tillandsia : rencontre avec les filles de l'air

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes d'appartement.

261 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Nicole81
17/02/2014, à Albi

Répondre

Nous avons eu le plaisir de voir au parc d'acclimatation de la orotava à ténérife un arbre colonisé de façon impressionnante pas ces filles de l'air c'est une curiosité extraordinaire http://nicole81.eklablog.net

Ceci peut aussi vous intéresser