La taille du noisetier

Le 27 février 2017 par Isabelle C.

Malgré son allure naturellement en touffe, le noisetier a besoin d'être taillé pour maintenir sa production de noisettes. Pas de panique ! Sa taille est simple et peu contraignante.

Pourquoi tailler le noisetier ?

Le noisetier est un grand arbuste fruitier qui forme naturellement une cépée, formée de tiges peu ramifiées. S'il se passe volontiers de tailles de plantation et de formation, une taille d'entretien et de nettoyage est toutefois nécessaire pour maintenir sa productivité. En effet, au bout d'une dizaine d'années, les rameaux de noisetiers voient leur rendement baisser. Il convient alors de renouveler régulièrement les tiges vieillissantes.

Noisetier en novembre
Noisetier en novembreAgrandir l'image

Quand tailler le noisetier ?

Patientez une dizaine d'années avant d'intervenir. Même si les premières noisettes apparaissent bien avant, il faut plusieurs années au noisetier pour prendre réellement sa place.

La taille du noisetier se pratique en hiver, hors période de gel, avant la reprise de végétation de l'arbuste. Généralement on procède en février ou au tout début du mois de mars, afin de profiter de sa floraison.

Les bons gestes pour tailler le noisetier

Les vieilles branches fatiguées

Supprimez les rejets de 8 à 10 ans ; on les reconnaît à leur écorce plus grise et terne, leur forme plus ramifiée et plus étalée (les jeunes rejets sont bien droits) et leur diamètre plus important que celui des jeunes tiges. Coupez à la base de la tige. Les nouveaux rejets repartiront de la souche et produiront des noisettes au bout de 3 à 4 ans.

Attention : si votre noisetier n'a pas subi de taille depuis plusieurs années et s'il comporte de nombreuses vieilles et grosses branches, ne les supprimez pas toutes en une seule fois mais étalez les interventions sur deux ou trois ans. Le noisetier n’apprécie pas les tailles sévères et s'épuiserait à produire de nombreux nouveaux rejets.

Noisetier : port en cépée
Noisetier : port en cépéeAgrandir l'image

Les branches en trop ou mal placées

Coupez également les rameaux qui partent vers le centre de la touffe et les fourches secondaires qui remplissent l'intérieur de la cépée inutilement : d'une part parce que les noisettes ne se développent qu'à l'extérieur du houppier et jamais à l'intérieur, ensuite parce que les tiges qui se croisent se blessent et enfin, parce que l'arbuste a besoin de lumière pour produire. Ne conservez donc que les tiges les mieux placées. Au final, une douzaine de branches constituera votre cépée.

Si nécessaire, raccourcir les branches les plus hautes pour limiter l'encombrement ou pour lui donner une forme harmonieuse.

À savoir : la conduite en arbre d'un noisetier est possible mais vous y perdrez des noisettes !

Taille du noisetier
Taille du noisetierAgrandir l'image

Les outils nécessaires à la taille du noisetier

Les petits rameaux secondaires et les jeunes tiges sont coupés au sécateur, voire à l'ébrancheur pour atteindre le centre de la touffe. Le recours à une scie peut être également nécessaire pour supprimer les vieilles branches plus épaisses.

Astuce

Conservez les tailles de noisetier : les petites branches ramifiées supprimées peuvent être utilisées plus tard pour ramer vos petits pois et les rejets bien droits ou pour réaliser des bordures en plessis.

Plessis en noisetier
Plessis en noisetierAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
La taille du noisetier

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur la taille des fruitiers.

45 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Pieaziza
06/03/2017, à

Répondre

Merci pour l explication