Tailler une branche à la scie

Le 11 mars 2015 par Xavier Gerbeaud

Que ce soit pour élaguer, tailler ou rajeunir un sujet, il est souvent nécessaire de couper de grosses branches avec une scie. Voici la marche à suivre pour travailler en sécurité, et effectuer une taille nette qui sauvegarde au mieux les arbres et les arbustes.

Scie arboricole

On utilise ici une scie arboricole. Sa lame d'une trentaine de centimètres est dotée de grandes dents, qui ne se coincent pas dans le bois humide des arbres sur pied. Elle est bien adapté aux travaux d'élagage, dans lesquels elle viendra à bout de tous les types de branchages.

Première entaille à la scie

Pour obtenir une coupe franche, il importe de procéder en 2 temps. On fait d'abord tomber la branche en pratiquant une coupe éloignée du tronc ou de la branche mère. Pour cela, faites une première entaille à une quinzaine de centimètres du tronc, sur un peu moins de la moitié de section, et en partant du bas.

On démarre la coupe sous la branche
On démarre la coupe sous la brancheAgrandir l'image

Scier la deuxième entaille

Une deuxième entaille sera réalisée cette fois sur la partie haute, quelques centimètres plus loin en direction de l'extrémité de la branche. Avec cette méthode, sous l'effet de son poids, la branche va se fendre toute seule et tomber au sol.

On poursuit un peu plus loin du tronc, par le dessus
On poursuit un peu plus loin du tronc, par le dessusAgrandir l'image

La double entaille
La double entailleAgrandir l'image

Retrait du moignon

Vous pouvez alors scier proprement le moignon restant près du tronc. Vous n'êtes plus gêné dans vos mouvements, et l'absence du poids de la branche permet une taille nette, sans déchirure des tissus. Ne taillez pas trop près du tronc : la zone renflée marquant le rattachement de la branche au tronc doit rester intacte.

Le collet est préservé
Le collet est préservéAgrandir l'image

Cicatrisation de la coupe

Pour éviter tout parasite ou maladie, on conseille encore souvent d'appliquer sur la plaie un produit cicatrisant (goudron de Norvège ou mastic à greffer, dit Pelton). Ce point est aujourd'hui largement controversé... Faites-vous votre propre conviction :

>> Lire aussi : Faut-il protéger les plaies de taille ?

Protection de la plaie au goudron de Norvège
Protection de la plaie au goudron de NorvègeAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Tailler une branche à la scie

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur l'entretien du jardin.

217 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Galardon
10/03/2014, à Vezin le coquet

Répondre

Dans le paragraphe relatif à la "cicatrisation de la coupe", il est fait état de la protection à apporter : le mastic à greffer n'est d'aucun intérêt. il s'agit de mastic à "cicatriser", bien évidemment.