Schizophragma hydrangeoides

Le 28 juin 2016 par Iris Makoto

Liane encore peu commune dans les jardins, le Schizophragma mérite pourtant sa place, tant ses inflorescences parfumées et délicates sont ornementales en été. Cette grimpante vigoureuse est idéale pour habiller une façade, une pergola, masquer un vieux mur ou un tronc d'arbre.

Le schizophragma, une liane méconnue

Originaire de Corée et du Japon, Schizophragma hydrangeoides est une liane ligneuse et radicante se développant à l'état naturel dans les sous-bois. Elle fait partie de la famille des Hydrangéacées, tout comme l'hortensia, et fleurit en été.

Schizophragma hydrangeoides
Schizophragma hydrangeoidesAgrandir l'image

Cette grimpante a d'ailleurs quelques point communs avec l'hortensia grimpant (Hydrangea petiolaris) notamment au niveau des inflorescences portées en cymes terminales aplaties. Chez Schizophragma hydrangeoides, les fleurs blanc crème dégagent un doux parfum et sont entourées de bractées ovales périphériques donnant à la floraison un aspect très léger. Le feuillage vert foncé et légèrement denté, parfois argenté au revers, sert d'écrin à cette floraison.

Utilisation du schizophragma au jardin

Cette liane vigoureuse développe des tiges ligneuses pouvant atteindre 12 m de hauteur au fil des années. Ses tiges sont munies de racines qui se cramponnent au support pour le couvrir assez rapidement. Elle est idéale pour habiller un mur, un arbre mort, pour masquer un grillage solide ou tout simplement en ornement sur une pergola ou un treillage.

Vous pouvez l'associer avec une glycine ou avec un rosier grimpant, voire une clématite dont elle prendra le relais de la floraison pour assurer un beau décor au fil des mois.

Schizophragma hydrangeoides à l'assaut d'un tronc
Schizophragma hydrangeoides à l'assaut d'un troncAgrandir l'image

Conditions de culture du Schizophragma

Quand planter le schizophragma ?

Plantez le schizophragma au printemps ou en automne hors périodes de gel.

Exposition et sol

Cette plante apprécie les expositions mi-ombragées surtout dans les régions les plus chaudes. Une culture en plein soleil est toutefois possible au Nord de la Loire.

Le sol devra être frais, à tendance plutôt acide, humifère et bien drainé. Attention aux sols calcaires qu'elle tolère très mal !

Schizophragma hydrangeoides
Schizophragma hydrangeoidesAgrandir l'image

Arrosage

En été, arrosez régulièrement pour que la terre ne sèche jamais complètement entre deux arrosages. En hiver, si la plante est installée en pleine terre, laissez faire la nature.

En pot, arrosez tous les 10 jours en hiver et veillez à ce que le mélange ne sèche jamais complètement entre deux arrosages durant la belle saison.

Engrais

Griffez du compost bien mûr au pied du schizophragma au printemps. Faites un apport de mélange de corne broyée et de sang séché en tout début d'été pour stimuler la floraison.

Taille

Après la floraison, taillez les inflorescences fanées pour redonner un bel aspect à la plante.
En février, supprimez les tiges mortes et coupez les branches qui se croisent en excès. Profitez-en pour contenir la plante en largeur et en hauteur si elle devient trop vigoureuse.

Schizophragma hydrangeoides
Schizophragma hydrangeoidesAgrandir l'image

Rusticité

Schizophragma hydrangeoides est une plante très rustique qui peut supporter des gelées jusqu'à -20 °C. Elle pourra donc être plantée dans la majorité des jardins. Attention, elle n'aime pas trop la chaleur !

Multiplication du schizophragma

Le bouturage se pratique en juin sur les extrémités de tiges encore herbacées puis en août sur les tiges semi-aoûtées (lire : Boutures d'été). Placez la bouture dans un terreau "spécial semis" et gardez un bon taux d'humidité.

Le marcottage est une méthode simple mais qui demande du temps : choisissez une tige munie d'une racine aérienne non loin du sol et plantez-la directement dans la terre en formant un petit monticule maintenu par une pierre. Attendez quelques mois pour désolidariser la nouvelle plante du pied-mère. Cette méthode se pratique au printemps ou en automne.

Le schizophragma : en pratique

  • Exposition : mi-ombre, soleil.
  • Sol : drainé, frais, humifère, acide.
  • Type de végétation : vivace.
  • Rusticité : -20°C.
  • Maladies et parasites : /
Schizophragma integrifolium
Schizophragma integrifoliumAgrandir l'image

Espèces et variétés de Schizophragma

  • Schizophragma hydrangeoides : fleurs parfumées blanc crème portées en cymes. Hauteur 12m.
  • Schizophragma hydrangeoides 'Roseum': bractées teintées de rose. Peut être utilisé en couvre-sol.
  • Schizophragma hydrangeoides 'Moonlight' : feuillage gris argenté aux nervures foncées bien marquées. Inflorescences blanches. 10m de hauteur.
  • Schizophragma integrifolium : inflorescences odorantes blanc-crème en panicules aplaties. Bractées périphériques pouvant atteindre 10cm de long. 12m de hauteur.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 0

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Schizophragma hydrangeoides

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes grimpantes.

421 questions

Voir tout Poser une question