Les saules

Le 3 novembre 2016 par Isabelle C.

Saule pleureur, saule blanc, saule tortueux, saule marsault ou saule crevette, la grande famille des saules peut entrer dans la plupart des jardins, les petits comme les grands ! Voici une sélection d'espèces et variétés intéressantes et quelques conseils pour leur culture...

Les saules, une grande famille très diversifiée

Les saules (regroupés sous le genre Salix) sont une grande famille, soit plus de 70 espèces d'arbres, arbustes et d'arbrisseaux caducs en Europe ! Ils ont en commun leurs fleurs en chatons, mâles et femelles sur des pieds différents, leur préférence pour les sols frais à humides et légers et les expositions ensoleillées, leur croissance rapide, leur rusticité et leurs qualités esthétiques.

Saule pleureur
Saule pleureurAgrandir l'image

Pour autant, la diversité règne dans cette belle famille : on y rencontre des ports en boule, étalés, pleureurs ou érigés, des feuillages vert vif, gris velouté ou roses, des rameaux tordus ou de couleur rouge, des espèces qui fleurissent avant l'apparition des feuilles exhibant leurs chatons également très décoratifs... Et heureusement pour les petits jardins, tous n'ont pas l'imposante silhouette du saule pleureur !

Les espèces et variétés de saules

Salix alba

Salix alba fait partie des plus grands saules (25 m de haut). Son port est érigé, le dessous des feuilles blanc, et sa floraison nectarifère s'étale d'avril à mai. Un espace isolé près d'un cours d'eau est idéal pour cet arbre au puissant système racinaire, mais il peut également se développer sur des terrains modérément secs.

Les rameaux légers de la variété Salix alba 'Tristis' retombent, tandis que ceux de Salix alba 'Chermesina' virent au rouge orangé durant l'hiver.

>> Lire : Planter un grand arbre au jardin

Salix alba 'Sericea'
Salix alba 'Sericea'Agrandir l'image

Salix matsudana 'Tortuosa'

Salix matsudana 'Tortuosa' est un arbre de 10 m de haut pour 6 m de large, aux rameaux verts et tordus et au feuilles lancéolées et incurvées. Il est très esthétique en hiver. À planter isolé, dans un grand jardin.

>> Lire aussi : Arbres tortueux

Salix matsudana 'Tortuosa'
Salix matsudana 'Tortuosa'Agrandir l'image

Salix viminalis

Salix viminalis, c'est le saule des vanniers (osier blanc) ! C'est un arbuste de 3 à 8 mètres de haut que l'on rencontre souvent taillé en têtard afin d'utiliser les rameaux vert jaunâtre en vannerie. Les feuilles, dont le bord tend à s'enrouler, sont longues et étroites, vert franc au dessus et couvertes de poils argentés au dessous. Les chatons apparaissent avant elles, en avril. Durée de vie : 30 ans.

>> Lire : Décorer en tressant l'osier vivant

Salix viminalis
Salix viminalisAgrandir l'image

Salix sachalinensis 'golden sunshine'

Salix sachalinensis 'Golden Sunshine' est un arbuste buissonnant de 4 m de haut pour 3 m de large, aux feuilles lancéolées jaune d'or, virant au vert en automne, et aux rameaux dorés. Très beau en sujet isolé mais peut être également installé dans une haie. Floraison en mars, avant les feuilles.

Salix caprea 'Pendula'

Saule Marsault de petite taille (2 à 3 m de haut pour 1,5 m de large) au longs rameaux jaune brun retombants. Les beaux chatons jaunes arrivent en premier (mars), suivis par le feuillage vert vif au dessus et gris au dessous.

Salix caprea - Chatons
Salix caprea - ChatonsAgrandir l'image

Salix integra 'Hakuro-Nishiki'

Salix integra 'Hakuro-Nishiki', ou saule crevette, est un petit saule de 1 à 2 mètres de haut, au feuillage étonnant ; les jeunes pousses apparaissent roses puis virent au blanc crème, avant de verdir. Il prend un joli port en boule avec le temps. N'hésitez pas à le placer dans un massif, ou pourquoi pas en potée !

Salix integra 'Hakuro-Nishiki'
Salix integra 'Hakuro-Nishiki'Agrandir l'image

Salix purpurea nana

Saule nain (1 à 1,50 m de haut) au feuillage dense et gris bleuté, et au port arrondi. Les fins rameaux brillants de Salix purpurea nana sont teintés de rouge. On peut utiliser ce saule isolé ou en haie basse, mais il peut également intégrer un massif, une rocaille, ou une bordure. Les chatons vert pourpre apparaissent en mars-avril.

Salix purpurea nana
Salix purpurea nanaAgrandir l'image

Les saules au jardin

Les saules peuvent être utilisés à diverses fins par le jardinier :

  • La forme, les rameaux, les fleurs et le feuillage des saules en font des arbres et arbustes très décoratifs : isolés dans des parcs pour les plus imposants, éléments d'une haie libre ou d'un massif pour les plus modestes, ils apportent du volume à l'espace avec une touche d'originalité.
  • Leurs systèmes racinaires et leurs drageons contribuent à maintenir la cohésion des sols instables, comme cela peut être le cas en bordure d'un cours d'eau.
  • La souplesse des rameaux permet de réaliser des clôtures tressées (haie de saules bouturés), et pour les plus manuels, ces nombreuses variétés de saules (notamment les osiers) sont utilisées pour la vannerie.

Le petit plus des saules têtards : ils servent de refuges naturels pour les insectes, les oiseaux et les petits mammifères (lire : Arbres têtards : des refuges pour la faune sauvage) !

Arbre taillé en têtard
Arbre taillé en têtardAgrandir l'image

La culture des saules

Le saule se plante et se bouture (très facilement) idéalement à l'automne.

Au cours des deux premières années qui suivent la plantation, arrosez-le régulièrement. Par la suite, son système racinaire est assez puissant pour que l'arbre puisse s'alimenter seul (voir les conseils donnés pour le saule pleureur). Afin de conserver la fraîcheur et l'humidité du sol, installez un paillis à son pied.

Sa croissance est rapide. Vous la contiendrez par une taille légère annuelle, en hiver (février, avant la reprise de végétation). Si vous cultivez votre saule pour profiter des beaux rameaux colorés durant l'hiver, alors rabattez les rameaux à 2 ou 3 yeux ; cela favorise la repousse. Enfin, pour la production d'osier, optez pour la coupe « têtard » (lire : Tête de têtard et tête de chat).

À savoir : bien que rustiques, les saules sont parfois les victimes de ravageurs (pucerons, chenilles, acariens...) ou de maladies (galles, chancres, rouilles, tavelure...) ; restez vigilants.

>> Savez-vous que les saules sont utilisés pour dépolluer les sols ? Lire : La phytoremédiation, ou comment les plantes dépolluent les sols et les eaux

Salix purpurea - Rameaux colorés en hiver
Salix purpurea - Rameaux colorés en hiverAgrandir l'image

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 1

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Les saules

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les arbres.

475 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Sol
09/02/2017, à Cosne s/loire

Répondre

J'ai un saule crevette, à tailler, il fait + de 3 m de haut par 3 m de large, faut-il tailler uniformément les branches, il est superbe. Merci par avance.