Planter un rosier à racines nues

Le 12 décembre 2016 par Xavier Gerbeaud

On trouve encore des rosiers vendus à racines nues. Que vous ayez fait votre achat en magasin ou par correspondance, ils doivent être plantés sans attendre pour éviter que les racines ne sèchent. Voici nos conseils de plantation.

Pourquoi acheter racines nues ?

Ce mode de commercialisation tend à disparaître, que ce soit pour les rosiers, les arbustes ou les arbres fruitiers.

Ceci est engendré par notre "monde moderne", où les marchandises font d'importants trajets, ou l'on veut consommer de tout à toute époque de l'année...

  • une plante vendue racines nues est contraignante : elle est sortie de terre, puis doit être transportée rapidement sur le point de vente de crainte que les racines ne dessèchent
  • sous cette forme, on ne peut vendre qu'aux époques où la plantation est "biologiquement acceptable". En clair : à l'automne pour beaucoup de plantes qui rentrent alors en sommeil
  • compte tenu de ces différents points, le producteur ne saurait se trouver à de trop grandes distances de chez vous.

Moyennant quoi, quelques producteurs courageux et des spécialistes sérieux continuent à vendre sous cette forme.

Avec des avantages pour le client :

  • une plantation racines nues correctement effectuée s'avère supérieur à bien des containers (dans lesquels les racines ont parfois tellement tourné qu'elles forment un "chignon" : mort garantie après quelques années)
  • prix inférieur rendant l'achat en nombre possible
  • contrainte qui est un avantage : planter doit se faire à la bonne époque...

Bien acheter

Les rosiers sont présentés sur des planches, leurs racines étant plongées dans un mélange tourbeux. Choisissez soigneusement : pas de trace de pourriture, absence de sécheresse, un minimum de branches abimées...

Préparation du rosier

Laissez tremper votre rosier dans un seau rempli d'eau une nuit entière. Cela permettra aux racines de bien s'hydrater.

Le lendemain, réalisez un toilettage des racines, que les jardinier appellent un "habillage" :

  • supprimez celles qui sont abimées (cassées, malades),
  • coupez chaque extrémité pour les rafraîchir,
  • si certaines racines sont trop longues : raccourcissez sans hésiter.
>> Lire : Habillage des racines

Pralinage des racines

pralinage des racines Cette opération "traditionnelle" se perd et c'est un tort : rien de mieux pour garantir une bonne reprise. Que vous le prépariez vous même avec un mélange d'argile (et de bouse de vache !), de terre grasse et d'eau ou bien d'une préparation toute faite disponible dans le commerce, le pralinage s'avère souverain.

Plongez les racines dans le mélange et laissez tremper quelques heures : ce mélange nutritif aidera la plante les premiers jours...

Mise en place du rosier

plantation du rosier de niveau avec un rateau en travers du trouLa préparation du trou est une étape importante à ne pas bâcler. Ne mégotez pas : il doit être de bonnes dimensions, tant en largeur qu’en profondeur. Les racines doivent pouvoir s'installer confortablement (lire aussi : Planter à la bonne profondeur).

Mélangez la terre sortie du trou avec un bon terreau de feuilles et un peu de compost bien mûr, ou à défaut un fertilisant naturel (type Or Brun™ ou Jardineem™). Réalisez au fond du trou un petit monticule, sur lequel vous ferez reposer les racines. Ajustez sa hauteur pour que le point de greffe du rosier soit situé juste à la hauteur du sol. Une façon toute simple de procéder consiste à coucher un tuteur ou même le manche d'un outil de jardin en travers du trou et à placer le collet du rosier au même niveau.

Fin de la plantation

arrosage après tassement de la terreRebouchez ensuite le trou avec le mélange de terre. N'ayez pas le mauvais réflexe d'un incorporer le reste de pralin : il durcit avec le temps, ce qui ne serait pas apprécié par l'arbuste.

Tassez la terre avec le pied. Arrosez convenablement (même s'il fait un peu froid, même si le temps est humide).

Libérez seulement maintenant les liens retenant les branches entre elles. Si votre rosier est un grimpant, accrochez la base des branches au support.

Après une plantation aussi soignée, l'enracinement sera optimal. L'automne puis l'hiver aidant, vous pouvez espérer dès l'an prochain une floraison généreuse, en récompense de vos efforts !

>> Lire aussi : Planter à racines nues

Crédit photos : X.G.

Ceci peut aussi vous intéresser

Commentez cet article 5

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Planter un rosier à racines nues

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les rosiers.

552 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

daniel braibant
10/12/2015, à Waterloo

Répondre

Très bien fait - les conseils Gerbeaud sont toujours complets, compréhensibles, clairs et nets ! La compétence et la gentillesse... Et le jardinier amateur y trouve toujours son compte. Merci et bravo !

Adamo
10/11/2012, à Tournon sur rhône

Répondre

08/11/2012 bonjour j'ai déménager,j'ai donc laisser mon jardin avec mes rosiers,mais je peux les récupérer, ou je suis maintenant,j'ai également un jardin puis-je les enlever et les replanter actuellement ou dois-je attendre,mes rosiers ont était acheter au début de cette année certain en racine nue,d'autre en pot.. aujourd'hui 8 11 2012,j'ai replanter deux rosiers buisson acheter en pot et un rosier grimpant acheter racine nue,les autres qui sont encore en place dans mon ancien jardin ont été acheter racine nue et en motte merci pour votre réponse

Contrand
29/11/2011, à Brunoy 91800

Répondre

Je ne trouve pas de rosiers à racines nues dans ma région. Peut-on me donner des adresses Merci d'avance CONTRAND

Ptiroland
23/11/2011, à Huilly sur seille

Répondre

Je deplante un tres vieux rosier grimpant,puije en mettre un nouveau a sa place?

Irène
09/11/2009, à Toulouse

Répondre

J'hésite à tailler mes rosiers, en cette saison, car ils sont encore en fleur et portent plein de boutons. Puis-je les tailler plus tard ? merci de vos réponses