Planter un rhododendron

Le

La fin de septembre est la meilleure période pour planter un rhododendron dans son jardin. Apprenez à bien réaliser cette opération; c'est le gage d'un bel arbuste dans les prochaines années.

Pourquoi fin septembre ?

La raison est fort simple :

Pour marcher, nous faisons alternativement avancer une jambe puis l'autre ; le rhododendron ne pratique pas autrement.
Pendant 6 mois (l'été) sa masse foliaire augmente et les 6 mois suivants c'est sa motte de racines (l'hiver).
L'été, le sol est trop sec et par conséquent trop dur pour que les racines progressent. Dès que les pluies d'automne arrivent le sol se charge en eau et perd sa dureté.
Vous comprendrez que la fin de septembre, comme il est écrit précédemment, n'est qu'un repère en fonction des régions et des caprices de la météo.

Je vous propose de vous montrer en photos la meilleure façon de planter un rhododendron. Pour cela j'ai choisi un de mes hybrides élevé par mes soins dans un conteneur de 80 litres. La taille de cette plante est sans commune mesure avec celle que vous avez achetée mais le principe est le même.

Ci-dessous le plant qui va me servir d'exemple.

Ce plant a été mis à l'abri de la pluie pour que le conteneur sèche en partie.

Déplanter pour replanter !

Si vous avez planté un rhododendron en mai, suite à un achat, je vous conseille de le déplanter (vous constaterez au passage que sa motte de racines n'a pas évolué et que la forme de l'ancien conteneur est toujours visible) puis de le mettre à sécher quelque temps.
Vous allez comprendre rapidement quel est le but recherché.

J'ai dépoté la plante que j'ai mise dans une brouette pour le transport.

Brosser les racines

J'ai ensuite brossé les racines pour les démêler.

Voici un gros plan de l'effet recherché.

Les radicelles sont aussi fines que nos cheveux et se comportent de la même façon.
Si vous vous peignez en sortant de la douche vos cheveux restent amalgamés, ce n'est qu'une fois secs qu'ils redeviennent indépendants.
Il faut donc que la motte de racines sèche sur son pourtour pour obtenir cet effet sur les extrémités des radicelles.
C'est par les radicelles que la plante se nourrit et s'abreuve il ne faut donc pas les couper, sous peine d'handicaper la plante et de retarder son implantation.

=> Si, par malheur, les racines étaient trop emmêlées, il faut les démêler avec un jet d'eau non traumatisant, mettre la plante à l'abri jusqu'à ce que la motte de racines soit ressuyée et reprendre le processus à ce stade.

Délimiter et creuser le trou de plantation

J'ai ensuite posé le plant à l'endroit désiré et j'ai tracé un cercle autour en prenant comme intervalle un fer de bêche.

J'ai enlevé la terre sur environ 40 cm.

La bêche m'a servi ensuite à défoncer le sol mais sans le retourner : juste pour l'ameublir.

J'ai mis le plant en place en veillant à mettre en valeur sa face la plus esthétique.
Le niveau du collet se situe à environ 5 cm sous le niveau du sol.

Lire la 2ème partie >>

par Marc Colombel (texte et photos)
http://www.rhododendron.fr

Commentez cet article 2

Vous aussi donnez votre avis au sujet de :
Planter un rhododendron

Questions / réponses

Questions déjà posées par les jardiniers sur les plantes de terre de bruyère.

158 questions

Voir tout Poser une question

Réactions

Sky
02/10/2009, à Marseille

Répondre

Il parle de la plantation mais pas de l'exposition ,solail mi-ombre?

Pitchoune
27/09/2009, à Lyon

Répondre

Mon rhododendron doit avoir souffert de la chaleur car les pousses de l'année ont mauvaises mines dois je le tailler?

Ceci peut aussi vous intéresser